Week-end à Harajuku et Akihabara, deux quartiers très animés !

Samedi 17 février

On ne se presse pas trop ce matin pour quitter notre minuscule studio et c’est seulement vers 10h que l’on prend notre métro habituel. Une heure et un changement de rame plus tard, on arrive à Harajuku, un quartier apprécié des jeunes Tokyoïtes qui y viennent en masse le week-end.

Avant de plonger dans la folie commerciale, on commence par visiter le Meiji-jingu, le sanctuaire shinto le plus grand de la capitale. Construit en 1920, puis détruit pendant la seconde guerre mondiale, pour être finalement rebâti en 1958, il abrite les âmes de l’Empereur Meiji et de l’Impératrice Shoken. On y pénètre en passant d’abord sur un impressionnant torii de 12m de haut et sculpté dans un cyprès vieux de 1500 ans… On remonte ensuite une large allée qui traverse une forêt de 100.000 arbres plantés lors de la construction du temple.

Jap- 141
Tokyo – Harajaku – Temple Meiji-jingu, torii d’entrée

L’édifice, tout en bois, est très soigné, voire même épuré… Mais à la différence des temples vus la veille, on le trouve un peu froid et austère.

Jap- 142
Tokyo – Harajaku – Temple Meiji-jingu

On a tout de même la chance d’assister à deux cérémonies de mariage. Le rituel semble très codifié, et les tenues des mariés sont très traditionnelles, et a priori peu pratiques pour se déplacer !

Jap- 143
Tokyo – Harajaku – Temple Meiji-jingu – Cérémonie de mariage
Jap- 147
Tokyo – Harajaku – Temple Meiji-jingu – Cérémonie de mariage, coiffure raffinée…

On poursuit ensuite notre découverte de l’immense parc qui entoure le temple et, même en hiver, la balade est agréable. En ressortant, on teste une spécialité culinaire locale : des boules de pâte un peu molles – on n’a pas identifié la composition exacte ! – grillées au feu de bois et recouvertes, avant dégustation, d’une sauce au soja. Bon, pour être franc, on n’a pas été pleinement convaincus, et nous sommes finalement allés déjeuner dans un restaurant plus classique où nous avons mangé tempuras de poissons et porc mariné.

Jap- 139
Tokyo – Harajaku – Dégustation de spécialités locales !

On se dirige ensuite vers la rue Takeshita-Dori, une artère plutôt étroite où se pressent des milliers de jeunes, à la recherche du dernier gadget à la mode… Le bain de foule n’étant pas vraiment notre tasse de thé (!), on descend assez rapidement la rue, en jetant tout de même un œil aux boutiques parfois surprenantes. La pluie venant, on reprend le métro vers 15h. Pour une fois, la sortie aura été plutôt courte et on n’aura marché que 9km : une journée de repos, en quelque sorte !

Jap- 148
Tokyo – Harajaku – Rue Takeshita-Dori : il y a foule !
Jap- 153
Tokyo – Harajaku – Boutique de vêtements pas faciles à porter tous les jours !

Dimanche 18 février

Le soleil est revenu, et aujourd’hui on visite un nouveau quartier, lui aussi apprécié le week-end : Akihabara, plus connu sous le nom d’Electric Town. Ainsi nommé après la guerre pour sa spécialisation dans le commerce de pièces détachées de radios, il abrite aujourd’hui bon nombre de magasins d’électronique. Mais c’est aussi un quartier réputés pour ses boutiques de figurines, ses immenses affiches de mangas et ses façades colorées de publicités et de néons.

Jap- 158
Tokyo – Akihabara – Electric Town

Comme hier, on passe d’abord la matinée dans un temple essentiellement fréquenté par les habitants du quartier, le magnifique sanctuaire Kanda Myojin.

Jap- 170
Tokyo – Akihabara – Sanctuaire Kanda Myojin
Jap- 164
Tokyo – Akihabara – Sanctuaire Kanda Myojin
Jap- 171
Tokyo – Akihabara – Sanctuaire Kanda Myojin

Bizarrement, celui-ci semble être dédié aux personnages de mangas, comme en témoignent les nombreuses plaquettes de vœux accrochées ça et là. On apprécie beaucoup l’ambiance de ce temple, absolument hors de tout circuit touristique…

Jap- 171-2
Tokyo – Akihabara – Sanctuaire Kanda Myojin – Des mangas au temple !
Jap- 169
Tokyo – Akihabara – Sanctuaire Kanda Myojin – Plaquettes de demandes de vœux… Encore des mangas !
Jap- 168-1
Tokyo – Akihabara – Sanctuaire Kanda Myojin – Petits papiers que l’on accroche pour éviter les « mauvaises fortunes »

Vers midi, on déjeune dans un petit resto. Au menu : énorme bol de noodles cuisinées. Excellent et rassasiant !

On se dirige ensuite vers le complexe artisanal « 2k540 » situé sous le pont d’une ligne de chemin de fer. Là, de nombreuses petites boutiques offrent une production locale et variée de qualité. Nous, on a particulièrement aimé les céramiques et les parapluies !

Jap- 174-1
Tokyo – Akihabara – Complexe « 2k540 » – Céramiques de qualité et originales

On retourne ensuite vers l’artère principale de Akihabara, piétonne les après-midis du week-end.Les façades colorées attirent indéniablement l’œil…

Jap- 182
Tokyo – Akihabara
Jap- 184
Tokyo – Akihabara

Là, c’est une débauche de magasins de figurines, d’images de mangas et de babioles en tous genres.

Jap- 181-3
Tokyo – Akihabara – Dans le temple des mangas…

On croise également pas mal de pachinkos  – sortes de casinos avec machines à sous individuelles – mais surtout, on est impressionnés par le nombre d’arcades de « jeux » où, après avoir inséré une pièce de 100 ou 200 yens, on tente d’attraper une peluche ou une figurine… On observe un bon moment les joueurs : aucun ne gagne, la mâchoire de la machine relâche toujours trop tôt l’objet convoité ! En France, on appellerait ça un « attrape-couillon » (!) mais ici, les Japonais ne semblent pas se lasser et persistent…

Jap- 159
Tokyo – Akihabara – Electric Town – Arcade de jeux

On visite également un magasin d’électronique – parmi des dizaines ! Le choix de produits est très large, mais s’y retrouver est un peu compliqué car on trouve vraiment de tout dans ce type de commerce, de l’appareil photo aux stylos, en passant par le rice-cooker, les alcools ou encore les produits de beauté : surprenant !

On quitte ce quartier très mercantile (!) vers 15h : demain, une grosse journée nous attend avec la visite d’Hakone et un réveil prévu à 4h du matin !

INFOS PRATIQUES

  • Logement : Studio via Airbnb, très bien situé dans le quartier Urayasu, à 5mn de la station de métro. Logement bien fonctionnel, avec salle de bain, kitchenette et balcon. Pocket Wifi fournie. Le contact avec Ken, l’hôte, est parfait ! Environ 32€ la nuit, un très bon rapport qualité / prix pour Tokyo.
  • Harajuku et Akihabara sont deux quartiers à visiter principalement le week-end en raison de leur animation. Station de métro proche des principales artères.
  • Les deux temples visités sont libre d’accès.

2 réflexions au sujet de « Week-end à Harajuku et Akihabara, deux quartiers très animés ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s