La santé en voyage

Avant de partir voyager autour du monde, un bon bilan de santé s’impose… Eh oui, avoir une rage de dent, provoquée par une carie mal soignée, au fin fond du Laos, est sûrement une expérience dont on peut se passer ! A ce check-up général, il faut ajouter quelques vaccinations et ne pas oublier de préparer une trousse de secours adaptée aux pays visités, afin de pallier rapidement aux petits bobos et autre tourista…


La tournée des médecins…

Quand on connaît les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous chez un spécialiste, mieux vaut anticiper son planning et s’y prendre quelques semaines à l’avance.

Au programme des réjouissances, nous consulterons pour des contrôles – généraux ou plus ciblés – le dentiste, le dermato, le gynéco, l’ophtalmo (suivi de l’opticien pour faire faire de nouvelles lunettes de vue), le spécialiste des maladies tropicales et le médecin traitant pour l’ordonnance des vaccins à faire et celle des médicaments à prévoir pour notre trousse de secours.


Quels vaccins pour notre itinéraire ?

Afin de bénéficier de conseils adaptés à notre voyage, nous nous sommes fait « piquer » au Centre de Vaccination de Grenoble. On trouve désormais ce type d’organisme dans presque tous les départements (voir la liste établie par Atrium sur ce sujet).

Nous avons listé ci-dessous les vaccins utiles pour l’Asie, l’Océanie et l’Amérique du Sud.

Penser à bien anticiper ces vaccinations, la plupart n’étant efficiente que 15 jours après l’injection. De même, ne pas oublier que les Centres de Vaccination peuvent être surchargés à certaines périodes de l’année, donc s’y prendre assez tôt pour le premier rendez-vous.

Les tarifs ci-dessous ne concernent que les vaccins par eux-mêmes (ils sont donnés à titre indicatif, car ils varient du simple au double en fonction du lieu où se font les injections – hôpital public, Institut Pasteur, Centre Air France, etc. J’ai donc tenté de faire une moyenne avec tout ce que j’ai lu sur le net). Il convient de rajouter le prix de la consultation pour chaque injection !

Important : si les prix affichés par ces vaccinations – pour la plupart facultatives d’un point de vue administratif, seul le vaccin contre la fièvre jaune peut être exigé pour entrer dans certains pays – peuvent rebuter certains voyageurs au budget serré, il ne faut en aucun point mégoter sur ce poste… C’est pourquoi nous suivrons à la lettre les conseils prodigués par les médecins spécialisés sur la question !

  • DT Polio
    • Validité : il y a encore peu, un rappel tous les 10 ans était nécessaire. Maintenant, celui-ci – sous réserve que la vaccination soit à jour – doit se faire aux dates anniversaires suivantes : 25 ans, 45 ans, 65 ans puis tous les 10 ans.
    • Nombre d’injections : 1
    • Prix : remboursé à 70% par la sécu
  • Hépatite A 
    • Validité : à vie
    • Nombre d’injections : 2 (M0 + rappel M6/36 voire plus)
    • Prix : 25€ par injection
  •  Hépatite B
    • Validité : à vie
    • Nombre d’injections : 3 (M0 + M1 + M6/12)
    • Prix : remboursé à 70% par la sécu
  • Typhoïde
    • Validité : 3 ans
    • Nombre d’injections : 1
    • Prix : 50€
  • Fièvre jaune
    • Bon à savoir : ce vaccin se fait uniquement dans les centres agrées (Pasteur, centres de vaccinations départementaux…). Indispensable pour les voyages en Afrique et en Amérique du Sud.
    • Validité : à vie
    • Nombre d’injections : 1
    • Prix : 65€
  • Encéphalite japonaise
    • Bon à savoir : cette vaccination est à conseiller pour ceux qui sortent un peu des sentiers battus – treks, par exemple – principalement pendant la saison des pluies en Asie du sud-est. Beaucoup la zappent du fait de son coût assez élevé. De notre côté, même si on a l’intention de ne faire que des balades tranquilles, on préfère se prémunir contre cette maladie (dont la contamination se fait par les moustiques) aux conséquences dramatiques : 1/3 des cas se solde par un décès, les 2/3 des cas restants subissant comas ou séquelles neurologiques plus ou moins graves… Vous hésitez encore ? Pas nous !
    • Validité : à vie (en cours de vérification dans les labos)
    • Nombre d’injections : 2 (J0 + J28 + éventuellement rappel M12/24)
    • Prix : 90€ par injection
  • Rage
    • Bon à savoir : attention, ce vaccin est préventif et ne dispense pas – en cas de morsure – d’aller au plus vite se faire repiquer… Alors pourquoi un tel vaccin ? Tout simplement parce que si on est mordu dans un coin un peu perdu, on a 7 jours pour rejoindre un hôpital et se faire faire deux nouvelles injections. Sans cette vaccination préventive, le délai est réduit à 24h, et le nombre de piqûres bien plus élevé (5 à faire sur 28 jours). Quand on sait que cette maladie, fréquemment transmise par les singes et les chiens en Asie, est mortelle à 100%, là encore, on n’hésite pas !   
    • Validité : à vie (pour la prévention)
    • Nombre d’injections : 3 (J0 + J7 + J28) – Un rappel était il y a peu préconisé, mais à ce jour, il ne semble plus d’actualité. A suivre…
    • Prix : 55€ par injection
  • Grippe saisonnière
    • Bon à savoir : nous ferons ce vaccin en fonction des conseils donnés par notre médecin traitant.
    • Validité : annuel
    • Nombre d’injections : 1
    • Prix : 15€ (remboursé pour les +65ans)

Les deux plaies du voyageur : l’eau et les moustiques !

La plupart des maladies contractées par les voyageurs se transmettent par ces deux vecteurs…

Premier gros souci à éviter : la tourista. Pour cela, une stricte hygiène personnelle est indispensable (lavages des mains fréquents). Il faut également toujours boire de l’eau en bouteille capsulée et refuser tous glaçons. Côté nourriture, ne pas manger de légumes crus ou rincés à l’eau, peler les fruits soi-même… Bref, rester vigilants !

Second souci, le paludisme, transmis par les moustiques, de la tombée de la nuit au lever du jour. Alors que faire : prévenir ou guérir ? Comme nous resterons plusieurs mois en Asie, nous avons pris la décision de ne pas suivre de traitement préventif (assez lourd au niveau d’éventuels effets secondaires). Mais nous emporterons  des doses de Malarone (pour l’Asie du sud-est / à prendre à titre curatif en cas d’atteinte).

Troisième souci, la dengue, elle aussi transmise par nos ennemis les moustiques (mais en journée, cette fois !). Et là, il n’y a aucun traitement…

Autant dire que devant ces deux derniers fléaux (non, je n’exagère pas !), le mieux est de se protéger au maximum avec des vêtements amples et couvrants, ainsi que d’utiliser des répulsifs. J’ai lu sur un blog qu’une cure préventive de deux mois de levure de bière pouvait être utile car celle-ci change le Ph de la peau, et lui donne un goût qui déplait aux moustiques…


Trousse de secours

Voici une petite check-list des médicaments à prévoir…

  • Maux de tête, douleur, fièvre
    • Paracétamol 1000
    • Aspirine 500
    • Ibuprofène 400
  • Allergies, œdèmes
    • Solupred 20
  • Maux de ventre, diarrhée,  nausées, digestion difficile
    • Immodiom-duo / Tiorfan
    • Smecta
    • Oxyboldine
    • Vogalène (préconisé aussi pour le mal des transports)
  • Infections diverses
    • Antibiotique large spectre + ciblé infections intestinales
    • Gélule en cas de mycose
    • Sachet en cas d’infection urinaire
  • Piqures d’insectes
    • Spray pour la peau
    • Spray pour les vêtements
    • Crème Apaysil
    • Traitement paludisme à titre  curatif type Malarone
  • Infections cutanées, brulures
    • Spray désinfectant
    • Voltarène crème
    • Biafine
    • Pansements à découper, compresses
    • Gyn’hydralin
  • Divers
    • Ventoline (asthme / pour Sophie)
    • Traitement contre le mal des montagnes (Diamox)
    • Micropur (pour désinfecter l’eau)
    • Chlorure de sodium (dosettes)
    • Collyre léger à usage unique
    • Solution hydro-alcoolique
    • Tire-tique
    • Thermomètre frontal

En vrac…

Attention, pour les personnes suivant un traitement médical régulier, se renseigner sur la législation en vigueur dans chaque pays visité afin de connaître les médicaments autorisés ou non. Pour emporter plusieurs mois de traitement avec soi (et donc acheter les médicaments en France), il faut demander une autorisation préalable auprès de sa caisse de Sécu.

Conserver notices et boites (éventuellement aplaties pour gagner de la place) de chaque médicament pour éviter tout problème au moment des passages en douane. De même, il est bon de faire traduire en anglais et en DCI (dénomination commune internationale) toutes les ordonnances !

Ne pas oublier carte de groupe sanguin, carnet international de vaccination et attestation de l’assurance « tour du monde » !

Pour les salariés qui prennent un congé sabbatique, il faut savoir que la Sécu ne les assure qu’un an à compter du début du congé – quant aux profs, dont la sécu est prise en charge par la MGEN, ils ne sont plus assurés dès le 1er jour du congé ! J’ai découvert cette info sur le blog de Malika et l’ai trouvée suffisamment surprenante pour la relayer ici.

Consulter le site Atrium, nombreuses infos utiles (fiches santé par pays, check-list, conseils et même boutique en ligne bien fournie pour tout ce qui concerne les répulsifs contre les moustiques…)

(article mis à jour le 15/08/2017)

2 réflexions au sujet de « La santé en voyage »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s