Balades d’automne vers la Maggia – de Ponte Brolla à Avegno – et du côté d’Ascona…

Mercredi 11 novembre

Petite grasse matinée puisque l’on ne se lève qu’à… 6h30 ! Eh oui, aujourd’hui on prend le bus un peu plus tard que d’habitude – à 7h49 – car nous allons à l’entrée de la Vallemaggia, et en automne, le soleil ne l’éclaire qu’en milieu de matinée. Après un changement de bus et 45mn d’attente à Locarno, on arrive à Ponte Brolla à 9h30. On passe sur la rive droite – la plus intéressante à nos yeux – et après traversé un hameau à la végétation luxuriante et renommé pour ses grotti – restaurants traditionnels – on attaque la rando.

Rando Ponte Brolla / Avegno – Beau grotto non loin de Ponte Brolla
Rando Ponte Brolla / Avegno – Zoom sur le grotto et son beau jardin…

Le chemin suit d’abord la rivière, et là, on replonge dans l’ombre… Sûr qu’ici la lumière doit se faire rare tant le site est encaissé entre deux montagnes. Autant dire qu’à cet endroit, il fait plutôt frisquet !

Rando Ponte Brolla / Avegno – La Maggia – Ambiance hivernale !
Rando Ponte Brolla / Avegno – La Maggia
Rando Ponte Brolla / Avegno – La Maggia
Rando Ponte Brolla / Avegno – La Maggia – Eau parfaitement cristalline !

Rapidement, la vallée s’élargit, et la Maggia retrouve ses chaleureuses couleurs automnales

Rando Ponte Brolla / Avegno – Vue sur le haut de la vallée

Le chemin s’éloigne alors de la rive et se transforme en sentier de pierre. Tout en prenant de l’altitude, on s’enfonce dans la forêt. Et comme toujours, on croise quelques maisons bien retapées qui doivent être très agréables à vivre en été.

Rando Ponte Brolla / Avegno
Rando Ponte Brolla / Avegno
Rando Ponte Brolla / Avegno – Beau chemin…

On ne se presse pas pour parcourir les quelques kilomètres qui nous séparent d’Avegno et on fait de nombreux arrêts pour observer végétation et champignons. Ici, ils poussent en masse au pied des arbres, mais malheureusement aucun n’est comestible. Dommage, ça aurait fait une bonne omelette !

Rando Ponte Brolla / Avegno
Rando Ponte Brolla / Avegno
Rando Ponte Brolla / Avegno
Rando Ponte Brolla / Avegno
Rando Ponte Brolla / Avegno
Rando Ponte Brolla / Avegno

Je pensais qu’il s’agissait d’une balade très facile mais finalement, le sentier est une fois de plus assez piégeux car recouvert de feuilles mortes qui masquent racines et cailloux. Et comme les marches de pierre se succèdent tant à la montée qu’à la descente, l’itinéraire n’est pas si reposant qu’imaginé !

Rando Ponte Brolla / Avegno
Rando Ponte Brolla / Avegno

Une fois sortis de la forêt – on bénéficie à cet endroit d’un beau point de vue sur Avegno – on redescend vers la Maggia par un escalier de pierre bien raide et surtout très aérien. En bas, le chemin est plus aisé, et maintenant on évolue sur du sable. Variée, la balade !

Rando Ponte Brolla / Avegno – Vue sur Avegno, sur la rive opposée
Rando Ponte Brolla / Avegno – Zoom sur Avegno

Après deux heures de marche – on a vraiment pris notre temps ! – on fait un pause pique-nique, confortablement installés sur les gros cailloux qui s’amoncèlent dans le lit de la rivière. Ces rochers, sculptés et polis par le courant, sont vraiment superbes, avec des teintes et des marbrures différentes…

Rando Ponte Brolla / Avegno – Retour au bord de la Maggia
Rando Ponte Brolla / Avegno – Zoom sur Gordevio, vers le fond de la vallée
Rando Ponte Brolla / Avegno

Il ne nous reste qu’à traverser de nouveau la Maggia – par une passerelle piétonne suspendue – puis on repart vers le bas de la vallée, en direction du centre d’Avegno. Là, on zappe les trois derniers kilomètres qui devaient nous ramener à Ponte Brolla par un chemin s’élevant de nouveau dans la forêt. D’abord, cette rive est moins intéressante à parcourir, et en plus, une petite douleur me taraude la fesse, annonçant un début de sciatique. Autant ne pas forcer, on reprend donc le bus 315 qui en vingt minutes nous ramène à Locarno où on profite de l’attente du bus pour le camping en dégustant une bonne glace !

Rando Ponte Brolla / Avegno – Zoom sur l’église d’Avegno

Une fois de plus, on a apprécié cette jolie balade, plus courte et tout de même moins fatigante que celle de lundi, même si elle est un poil moins scénique. En été, la rando doit être vraiment agréable car très ombragée.

On n’oublie pas, en ce 11 novembre, les quelques 1.4 million de Poilus morts pour la France, dans l’enfer des tranchées. Envoyés au casse-pipe par des généraux bouffis d’orgueil et d’arrogance, dénués pour la plupart de toute humanité. Généraux qui rendront presque tous leur dernier souffle à un âge canonique, dans leur lit, sans même un remord pour le dramatique jeu de massacre auquel ils se sont livrés. On réécoute donc avec émotion Jaurès, le magnifique texte de Brel qui nous replonge dans le contexte social et politique de l’époque. Et on ne peut s’empêcher de se remémorer ces mots de Jaurès, fervent défenseur de la paix, quelques jours avant son assassinat, le 31 juillet 1914 : Ah ! croyez-vous, tout, tout faire encore pour empêcher cette tuerie ? D’ailleurs, on nous tuera d’abord, on le regrettera peut-être après…

Jeudi 12 novembre

Repos. C’est-à-dire qu’à 7h30, on saute sur les vélos et on pédale jusqu’à la zone commerciale. A cette heure bien matinale, c’est (presque) un plaisir de faire les courses car il n’y a vraiment pas grand monde ! On fait le plein pour au moins deux semaines, voire trois, et chargés comme des mules, on est de retour au camping à 9h. Une affaire rondement menée ! Le reste de la journée est plus calme entre cuisine, finalisation de la lessive – la sécheuse du camping présentant une efficacité nulle, on doit transformer le camping-car en buanderie – et lectures diverses…

Vendredi 13 novembre

Pas de rando aujourd’hui, mais une petite balade à vélo d’une quarantaine de kilomètres au bord du lac Majeur. On part donc vers 9h30 – plus tôt, il fait vraiment trop frais – en empruntant la piste cyclable qui borde agréablement le rivage.

Vers Locarno

C’est la seconde fois que nous effectuons le parcours, et la tranquillité des lieux est particulièrement appréciable, même quand il s’agit de longer la riviera de Locarno, souvent encombrée de flâneurs – nous avions fait l’itinéraire le premier dimanche suivant notre arrivée dans le Tessin, et alors, il y avait foule ! On découvre même de nouvelles vues, dont une assez intéressante sur le sanctuaire de la Madonna del Sasso et sur son chemin de croix bien pentu !

Vers Locarno
Vers Locarno
Vers Locarno

On traverse la Maggia – oui encore ! – et depuis la passerelle, on aperçoit le Mont Colma gravi lundi dernier (flèche rouge)… Beau massif !

Entre Locarno et Ascona, embouchure de la Maggia vers l’amont
Entre Locarno et Ascona, embouchure de la Maggia vers l’aval

Encore quelques coups de pédales et on parvient à Ascona. Décidément, on a un faible pour ce beau petit village, surtout en semaine quand on n’est pas à touche-touche sur le quai ! On pique-nique presque les pieds dans l’eau, et après avoir dégusté une bonne glace, on pousse en direction de la frontière italienne. Le passage étant actuellement impossible, on rebrousse chemin, et sans se presser, on retourne au camping par la même piste cyclable.

Ascona
Vers Ascona
Vers Ascona
Vers Ascona – Vue sur les Isole de Brissago

Après un week-end un peu « glandouille » – enfin, surtout pour moi car Gérard s’est activé avec une nouvelle lessive, le ménage et un pédalage de 21km pour aller chercher le pain… – les jours à venir devraient, eux aussi, être assez calmes car la météo s’annonce plutôt moyenne et surtout très fraiche ! On va donc rester au camping où on s’adonnera à nos activités habituelles – lecture, mots croisés et internet – agrémentées de chinois pour Gérard et d’essais culinaires pour moi, car a priori, on ne repartira pas en rando avant mercredi prochain…


  • INFOS PRATIQUES
  • Camping Isola, à Gudo, entre Locarno et Bellinzona. Arrêt de bus à 300m (une liaison par heure dans chaque sens) et piste cyclable à proximité immédiate. Commerces à 4km. Accueil très souriant, le personnel s’est vraiment décarcassé pour nous trouver une place avec une bonne connexion wifi, comme demandé lors de la réservation. Sanitaires très propres. Restaurant, petite épicerie, piscine. Camping ouvert à l’année. CHF 26-. la nuit pour 2 personnes, le camping-car, l’électricité et les taxes, avec la carte ACSI. On recommande !
  • Déplacements dans le Tessin : dès lors que l’on passe une nuit dans un établissement hôtelier, locatif ou un camping, on bénéficie du Ticino Ticket qui offre les transports gratuits dans tout le Tessin ainsi que des réductions dans les musées et les remontées mécaniques. Très belle initiative !
  • Rando Ponte Brolla / Avegno, 6km, 240m+, 200m-, 2h30 (on n’a pas effectué l’intégralité du topo en lien, on a zappé la portion Avegno / Ponte Brolla et on est parti de ce dernier point pour rejoindre Avegno). Itinéraire de difficulté moyenne, sentier parfois bien accidenté, nombreuses marches de pierre et quelques passages aériens. Accès : bus 315 au départ de Locarno, vers Ponte Brolla et Avegno (1/h), inclus dans le Ticino Ticket.
  • AR à vélo Gudo => Ascona via Tenero & Locarno, 43km, plat, piste cyclable.

8 réflexions au sujet de « Balades d’automne vers la Maggia – de Ponte Brolla à Avegno – et du côté d’Ascona… »

  1. Merci de continuer de nous faire voyager en virtuel chez Dame Nature quelque oit le pays et la région
    Bons reportage et très belles photos
    Bravossssss
    Amitiés à vous deux
    Jacques Maryvonne (Chrystelle)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ce mot qui nous va droit au cœur ! Il est vrai que l’on est chanceux de ne pas être confinés pour le moment, et de pouvoir profiter du beau Tessin. C’est une région absolument fabuleuse pour la rando ! Prenez soin de vous, et gardez patience dans cette période troublée et peu agréable… Amitiés

      J'aime

    1. Oui très belle région, vraiment ! On entame notre sixième semaine dans le canton, et les balades à faire sont toujours aussi nombreuses… On va donc continuer en Suisse puisque nous y sommes parfaitement bien ! Et même si nous avons bien vécu le premier confinement dans le camping-car en France (à Avignon), si on peut éviter le second (puis sûrement le troisième !), on est preneurs !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s