Ambiance quasi-méditerranéenne à Locarno et Ascona !

Samedi 11 octobre

Allez hop, encore un petit départ sous la pluie ! En plus, il fait plutôt frisquet, pas plus de 10°C ce matin, dans le camping-car. Comme je l’annonçais dans l’article précédent, à cause de prévisions météo exécrables, nous avons modifié nos plans : nous abandonnons donc l’idée d’un séjour en Allemagne, et tirons plein sud sur le Tessin ! Depuis Unterägeri, il nous faut moins d’une heure pour rallier le tunnel du Saint-Gothard, long de 16.9km. De l’autre côté, oh surprise, c’est le soleil qui nous accueille ! Le changement d’ambiance est immédiat : déjà les panneaux sont en italien – eh oui, le Tessin est le seul canton suisse où l’on parle cette langue – et l’architecture des maisons est franchement lombarde. Bref, on a tout simplement l’impression d’avoir changé de pays, sans avoir eu à franchir une frontière, ce qui – par les temps qui courent – n’est pas négligeable ! A partir d’Airolo, on descend ensuite toute la vallée du Haut Tessin, mais alors que l’on s’attendait à un paysage très sauvage, on est surpris par la forte industrialisation de la région, ce qui nous fait immédiatement penser à la Maurienne. Vers 10h, on arrive au camping Isola, situé à Gudo, à mi-distance de Locarno et Bellinzona, après un passage assez épique sur une route très étroite et très encombrée ! L’accueil est charmant, le personnel se met en quatre pour que l’on bénéficie d’un bon wifi sur l’emplacement. Sympa ! Le reste de la journée est très tranquille, il faut dire que l’on a besoin d’un peu de repos après ces quatre semaines quasi non-stop de visites.

Dimanche 12 octobre

Après une matinée passée au camping, en début d’après-midi, on part à vélo à Locarno. La piste cyclable est agréable, bien qu’assez fréquentée et en moins d’une demi-heure, on arrive au bord du lac Majeur. Le paysage n’est pas exceptionnel – la tempête de la semaine passée a fait beaucoup de dégâts, notamment en en ramenant de nombreux débris de bois sur la rive – mais néanmoins, la balade est plaisante.

Balade à vélo Locarno / Ascona

On poursuit ensuite la piste cyclable jusqu’à Ascona, un ancien village de pêcheurs devenu, au siècle dernier, un des lieux de villégiature favori de la jet set.

Ascona – Plage après la tempête…

Logique, car dès que l’on arrive sur le quai principal, le charme opère immédiatement !

Ascona – Superbe bord de lac !
Ascona
Ascona – Bis repetita ! On ne se lasse pas de cette vue…

On gare nos vélos, et on poursuit la découverte à pied, en empruntant les petites ruelles. Au cœur du quartier historique, l’église San Pietro e Paolo, une basilique à colonnes érigée au XVIe siècle, attire le regard avec son haut campanile, repérable de loin.

Ascona
Ascona

Après plus d’une heure de déambulation, on quitte à regret ce joli village qui nous a carrément tapé dans l’œil. Le retour est rapide, et après un ultime arrêt au bord du lac, on arrive au camping vers 17h, ravis par cette balade d’une quarantaine de kilomètres qui nous a bien dégourdi les jambes !

Locarno
Locarno

Lundi 13 octobre

A 8h45, on part en bus jusqu’à la gare de Locarno d’où l’on enchaine avec le funiculaire – datant de 1903 – qui nous dépose en haut du sanctuaire de la Madonna del Sasso.

Locarno – Arrivée au sommet du funiculaire et vue sur le sanctuaire de la Madonna del Sasso
Locarno – Arrivée au sommet du funiculaire et vue sur le lac Majeur
Locarno – Arrivée au sommet du funiculaire et vue sur le lac Majeur

On repousse à plus tard la visite du sanctuaire, et on attaque immédiatement la rando qui doit nous mener sur les hauteurs d’Orselina par le sentier 74. Ça grimpe fort au départ, avec de nombreuses marches en pierre, mais ensuite le chemin serpente tranquillement dans la forêt.

Locarno – Sur les hauteurs d’Orselina – Très agréable chemin tantôt en balcon avec vue sur le lac Majeur, tantôt dans la forêt…
Locarno – Sur les hauteurs d’Orselina – Joli dahlia observé dans un jardin !

Comme on s’était fixé Brione sopra Minusio comme point d’arrêt – sinon, on partait pour Contra et Tenero ! – on fait donc demi-tour à ce niveau.

Locarno – Sur les hauteurs d’Orselina – Beau belvédère avec vue panoramique sur le lac Majeur…

Plutôt que de revenir complètement sur nos pas, on bifurque à Orselina, et par une succession d’escaliers, on gagne assez rapidement le site de la Madonna del Sasso, après un peu plus de deux heures de marche.

Locarno – Arrivée à Orselina et succession de marches pour parvenir au bas du village… Et pour éviter la grimpette, quelques maisons ont installé un funiculaire privé : malin !
Locarno – Sanctuaire de la Madonna del Sasso
Locarno – Sanctuaire de la Madonna del Sasso
Locarno – Sanctuaire de la Madonna del Sasso

On descend jusqu’au sanctuaire qui est l’un des sites religieux et historiques les plus importants du Tessin. La tradition dit que Fra` Bartolomeo, un moine franciscain du couvent de Locarno, choisit le « Rocher » de Locarno pour y construire un lieu de culte, suite à l’apparition de la Vierge Marie en 1480.

Locarno – Sanctuaire de la Madonna del Sasso
Locarno – Sanctuaire de la Madonna del Sasso

On redescend par la Via Crucis, un chemin de Croix bien pentu – encore des marches ! – qui rejoint le haut de la vieille ville de Locarno en longeant la ligne de funiculaire.

Locarno – Sanctuaire de la Madonna del Sasso – Chemin de Croix
Locarno – Sanctuaire de la Madonna del Sasso – Vue sur le funiculaire depuis le chemin de Croix (la meilleure vue, selon nous !)
Locarno – Sanctuaire de la Madonna del Sasso – Vue sur le funiculaire depuis le chemin de Croix – Quand deux wagons se croisent…

Là, on se balade un moment dans les ruelles, et après un coup d’œil au Château Visconti et une glace dégustée sur la Piazza Grande, on reprend le bus pour le camping où on arrive vers 15h.

Locarno – Piazza Grande
Locarno – Piazza Grande
  • INFOS PRATIQUES
  • Camping Isola, à Gudo, entre Locarno et Bellinzona. Arrêt de bus à 300m (une liaison par heure dans chaque sens) et piste cyclable à proximité immédiate. Commerces à 4km. Accueil très souriant, le personnel s’est vraiment décarcassé pour nous trouver une place avec une bonne connexion wifi, comme demandé lors de la réservation. Sanitaires très propres. Restaurant, petite épicerie, piscine. Camping ouvert à l’année. CHF 26-. la nuit pour 2 personnes, le camping-car, l’électricité et les taxes, avec la carte ACSI. On recommande !
  • Déplacements dans le Tessin : dès lors que l’on passe une nuit dans un établissement hôtelier, locatif ou un camping, on bénéficie du Ticino Ticket qui offre les transports gratuits dans tout le Tessin ainsi que des réductions dans les musées et les remontées mécaniques. Très belle initiative !
  • Balade à vélo Gudo / Locarno / Ascona, environ 40km AR (le lien renvoie à un AS sans tours et détours !), plat, quasiment intégralement sur piste cyclable.
  • Rando au départ du sanctuaire de la Madonna del Sasso, prendre la route à gauche à la sortie du funiculaire et suivre l’itinéraire 74, parcours facile, en aller-retour, 7km, 285m+ / 310m-. Accès par le funiculaire Locarno / Madonna del Sasso, départ toutes les 15mn, CHF 4.80-. AS. Entrée libre pour la visite du sanctuaire et la descente par le chemin de Croix, 1km, 200m-.
  • Du funiculaire, possibilité d’emprunter un téléphérique et un télésiège pour rejoindre Cardada & Cimetta où plusieurs départs de randos sont proposés.

4 réflexions au sujet de « Ambiance quasi-méditerranéenne à Locarno et Ascona ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s