Un petit tour à Zurich…

Jeudi 8 octobre

Pour une fois, on ne part pas sous la pluie ! Mais dire qu’il fait beau serait mentir… Qu’importe, vers 7h30, on prend le bus pour Zoug et de là, on saute dans un train pour Zurich. Dans notre précipitation, on ne s’est pas aperçu que l’on était installé dans une sorte de RER. Résultat, on met presque une heure pour parvenir à bon port, notre tortillard faisant arrêt dans de nombreuses gares ! C’est donc vers 9h que l’on débarque dans la ville la plus peuplée de Suisse, et notre première impression en sortant de la Hauptbanhof n’est pas vraiment favorable. En effet, le quartier est en travaux, et on peine à gagner le quai qui longe la Limmat.

Zurich

On commence la balade par la rive gauche du fleuve, et rapidement, on rejoint Bahnhofstrasse, parait-il la plus belle avenue de Zurich, bordée de boutiques de luxe, d’établissements bancaires et de sociétés d’assurance. Néanmoins, on trouve peu de charme aux lieux, et on se demande comment une artère si quelconque peut s’enorgueillir de pratiquer les prix des loyers les plus chers de la planète. Seul le bâtiment un peu original du vieil observatoireUrania Sternwarte – retient notre attention

Zurich – Vieil observatoire

Du coup, on repart vers la Limmat, et on bifurque vers Lindenhof, une vaste esplanade plantée de quatre-vingt-dix tilleuls. Ah ! Enfin une vue agréable ! C’est d’ailleurs autour de cette place que Celtes et Romains développèrent la ville…

Zurich – Vue depuis Lindenhof

Nous sommes maintenant à quelques encablures du quartier Schipfe, la vieille ville, que l’on rejoint par une rue en forte pente. Là, on apprécie beaucoup les ruelles étroites souvent dotées de magasins chics aux belles enseignes.

Zurich – Vieille ville – Au fond Sankt Peterkirche et son grand cadran !
Zurich – Vieille ville – Au fond Sankt Peterkirche

Au cœur du quartier, Sankt Peterskirche – l’église Saint Pierre – domine la ville avec son haut clocher, doté du plus grand cadran d’Europe – 8.70m de diamètre – créé en 1534. C’est aussi la plus ancienne église de Zurich, ses origines remontant au IXe siècle.

Zurich – Vieille ville – Sankt Peterkirche

On fait ensuite un tour sur Weinplatz, une place où trône une fontaine surmontée d’un vigneron.

Zurich – Vieille ville

Puis on se dirige vers Fräumunster, un ancien couvent, fondé en 853 et dirigé par des abbesses, qui accueillait à l’époque les femmes de la haute noblesse d’Allemagne du Sud. L’église actuelle date de 1250 mais elle a été rénovée en 1911, dans un style néo-gothique assez austère. Mais ce qui motive notre visite, ce sont les vitraux réalisés par Chagall en 1970. Magnifique !

Zurich – Fraumünster
Zurich – Fraumünster – Vitrail de Chagall

On traverse ensuite la Limmat pour rejoindre la rive droite. Depuis l’esplanade de la cathédrale, on a une jolie vue sur la rive opposée.   

Zurich – Vieille ville – Vue depuis un pont situé sur la Limmat
Zurich – Vieille ville

L’édifice religieux est très dépouillé – ambiance réformée de rigueur ! – à l’exception de quelques très beaux vitraux modernes et d’une superbe porte en bronze créée entre 1935 et 1950 par Otto Münch.

Zurich – Cathédrale
Zurich – Cathédrale
Zurich – Cathédrale – Belle porte en bronze

La balade se poursuit dans la Münstergasse, agréable et animée, et les ruelles alentours. Si certaines placettes se révèlent charmantes, la ville dans son entier manque cruellement de mise en valeur. Et si l’on perçoit aisément que les résidents y bénéficient d’une incontestable douceur de vivre, dans un cadre détendu, en revanche, le visiteur curieux reste un peu sur sa faim, le regard perdu entre deux grues et de multiples styles architecturaux pas forcément harmonieux. Bref, on l’aura compris, nous n’avons pas eu de coup de cœur pour Zurich !

Zurich – Vieille ville
Zurich – Vieille ville
Zurich – Vieille ville
Zurich – Vieille ville

On déjeune dans un petit troquet spécialisé dans les bagels bio – très savoureux ! – et après une ultime pause dans une pâtisserie, on rejoint le Musée national SuisseSchweizerisches Nationalmuseum – installé à deux pas de la gare, dans un bâtiment aux allures de château néogothique bâti en 1898.

Zurich – Musée national suisse
Zurich – Musée national suisse – Coche postal transportant voyageurs et courrier par le col du Saint Gothard
Zurich – Musée national suisse – Cour intérieure

La collection est d’une incroyable richesse, et l’éclectisme des thèmes historiques abordés impressionnants, voire même déroutants pour une première visite. On fait donc un tour rapide de quelques salles, mais sans approfondir plus que ça la découverte. En réalité, à l’instar du Louvre à Paris, il faudrait venir ici plusieurs fois, pour à chaque fois se consacrer à un département précis.

Zurich – Musée national suisse
Zurich – Musée national suisse
Zurich – Musée national suisse – Poêle ancien
Zurich – Musée national suisse – Traineau d’apparat
Zurich – Musée national suisse
Zurich – Musée national suisse

Vers 14h, on est de nouveau dans un train pour Zoug, cette fois on a pris une liaison rapide qui effectue le trajet en vingt minutes ! Cette balade dans Zurich nous a un peu désappointés. Quoiqu’il en soit, même si la ville ne nous a pas trop emballés, nous ne sommes pas déçus de cette dernière sortie effectuée grâce à notre Swiss Travel Pass, une carte décidément bien pratique – voire indispensable ! – pour sillonner le pays et effectuer de multiples visites.

Vendredi 9 octobre

Petite journée de repos au camping, avec seulement une rapide sortie à vélo pour effectuer quelques courses en ville. Nous avons également profité de ce moment calme pour préparer les visites des jours à venir…

Initialement, nous avions prévu de partir aujourd’hui vers Schaffhausen et Stein am Rhein, pour ensuite passer rapidement en Allemagne. Finalement, nous avons changé nos plans et nous restonsen Suisse, où nous poursuivrons le périple dans le Tessin ! Plusieurs facteurs nous ont poussés à ce choix : tout d’abord, nous adorons ce pays aux attraits innombrables, tant culturels que sportifs ! Ensuite, les conditions météo s’annonçant exécrables dans le nord-est, nous avons préféré nous déplacer vers un canton plus ensoleillé, plus doux, dont les guides vantent le climat quasi-méditerranéen – ce qui reste tout de même à démontrer ! Enfin, les conditions sanitaires actuelles en Allemagne, et particulièrement en Bavière, se dégradent et nous n’avons aucune envie de rester coincés si une frontière se fermait. De plus, en Suisse, nous avons beaucoup apprécié le respect des gestes barrières, sans gendarme à chaque coin de rue pour verbaliser le moindre écart. Bref, une raison de plus pour prolonger ce séjour helvète déjà fort agréable…   

Un grand merci à Melina, Letitzia et Luc, ainsi que My Switzerland / Suisse Tourisme et Swiss Travel Pass pour l’aide apportée dans l’organisation de nos transports et les différents accès aux musées !

  • INFOS PRATIQUES
  • Camping Unterägeri, situé au bord du lac d’Aegeri. Très bien placé à 10mn à vélo du centre-ville d’Unterägeri, des commerces et de l’arrêt de bus pour Zoug. Bon accueil, beau terrain avec emplacement engazonnés et pas trop boueux en cas de pluie ! Sanitaires confortables, bien chauffés. Wifi efficace. Restaurant, épicerie (en saison ?). Accès direct à une petite plage. Camping ouvert à l’année. CHF 23-. la nuit pour 2 personnes, le camping-car, l’électricité et les taxes, avec la carte ACSI. On recommande !
  • Swiss Travel Pass,la carte idéale pour des voyages illimités dans les trains, bus et bateaux et transports publics urbains. De plus, ce pass permet l’entrée libre dans plus de 500 musées et offre des réductions sur de nombreuses remontées mécaniques. Bonus : Trains de montagne Rigi, Stanserhorn et Stoos inclus ! Voir la carte du rayon de validité. Le Swiss Travel Pass s’adresse aux touristes étrangers. Seules les personnes domiciliées en dehors de la Suisse et de la Principauté de Liechtenstein peuvent se le procurer. Au choix, plusieurs durées de validité :
    • 3 jours consécutifs 228€ en 2nde classe ou 362€ en 1ère classe,
    • 4 jours consécutifs 276€ en 2nde classe ou 439€ en 1ère classe,
    • 8 jours consécutifs 410€ en 2nde classe ou 651€ en 1ère classe,
    • 15 jours consécutifs 503€ en 2nde classe ou 795€ en 1ère classe
  • Déplacements entre Unterägeri & Zoug : bus tous les ¼ d’heure (un peu moins aux heures creuses), durée 20mn, CHF 5.80-. / inclus Swiss Travel Pass.
  • Déplacements au départ de Zoug : que ce soit en bus ou en train, les connexions sont faciles et très fréquentes. Pour en savoir plus, consulter le site CFF / SBB. Toutes les liaisons sont incluses dans le Swiss Travel Pass.
  • Musée national Suisse, 10h-17h, fermé le lundi, CHF 10-. / inclus Swiss Travel Pass.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s