Quelques jours pluvieux dans le berceau de la confédération helvétique, au cœur des cantons de Zoug, Schwyz et Uri…

Lundi 5 octobre

C’est sous une petite pluie persistante que nous quittons, vers 9h, notre emplacement boueux de Lungern. Je regrette un peu que l’on n’ait pas pu randonner plus dans les environs, car la région s’y prête fort bien ! Après une grosse heure de route, on arrive dans le canton de Zoug, précisément à Unterägeri, notre nouveau camp de base pour quelques jours. Toujours sous quelques gouttes, on s’installe sur une belle place herbeuse du camping, situé au bord du lac d’Aegeri. Bon, vu le temps, ce n’est pas encore cette fois que l’on fera trempette ! Après le déjeuner, on décide tout de même de faire un tour à vélo, et on emprunte le joli chemin qui borde la rive sud du lac.

Lac d’Aegeri – On a vu mieux comme météo ! Néanmoins, les rives de ce lac sont très agréables…
Lac d’Aegeri – Jardin… enfin un peu de couleur !

Au retour, sur la rive nord, on fait une halte au monument commémorant la Bataille de Morgarten, qui se déroula à cet endroit précis, le 15 novembre 1315. Ce jour, 1.500 confédérés suisses repoussèrent les 4.000 à 8.000 soldats du duc Léopold Ier d’Autriche, seigneur de Habsbourg. Cette éclatante victoire permit aux Helvètes de conforter la toute jeune union des premiers cantons. Même si en réalité on ne sait que peu de choses de l’évènement, la bataille de Morgarten est devenue légendaire et symbolique car elle a été décrite, plusieurs siècles après, comme une victoire de paysans révoltés contre la noblesse des princes et des chevaliers, et comme une inversion inédite de l’ordre social, où le riche et puissant oppresseur perd de son pouvoir, et où le peuple travailleur et solidaire gagne à la fin. Ainsi, elle a constitué un prototype de l’histoire médiévale suisse, expliquant inlassablement l’obtention de l’indépendance et la liberté montagnarde par l’union des cantons, face à l’oppression tyrannique de la maison Habsbourg d’Autriche. (source Wikipedia)

Toujours sous une grisaille bien humide, on continue de longer le lac. Heureusement, quelques maisons encore bien fleuries apportent une touche de couleur bienvenue au paysage !

Lac d’Aegeri – Côté ciel, ça ne s’arrange pas !
Lac d’Aegeri – Jardin
Lac d’Aegeri – Oberägeri

A Oberägeri, on tombe par hasard sur un petit magasin de cycles qui propose plusieurs belles occasions : comme mon fidèle destrier – 8 ans, et plus de 40.000km au compteur – affiche de gros signes de faiblesse depuis quelques jours, on n’hésite pas plus de 15mn, et je repars avec un vélo électrique tout neuf ! Espérons qu’il fasse le même usage que le précédent…

Lac d’Aegeri – Retour avec le nouveau vélo !

Et c’est toujours sous la pluie que l’on regagne le camping, après ce petit tour de 15km qui nous a réservé de belles surprises. Eh oui, jamais on n’aurait imaginé dénicher une telle perle rare – et en plus, à ma taille – dans un si petit village !

Mardi 6 octobre

Aucune amélioration côté ciel toujours gris-moche et pluvieux, mais on ne se laisse pas impressionner, et vers 7h30, on part à vélo jusqu’au centre-ville d’Unterägeri. Là, on gare nos montures pour la journée, et on prend un premier bus pour Zoug d’où on enchaine avec un second pour Schwyz.

Vue depuis Schwyz sur les montagnes enneigées… Et toujours ce ciel gris…

A 9h, la petite ville – qui a d’ailleurs donné non seulement son nom au canton, mais également au pays tout entier ! – est bien paisible, voire encore très endormie. On se balade un peu au hasard des ruelles, et comme toujours, on ne se lasse pas d’admirer les nombreuses et anciennes enseignes accrochées aux devantures des boutiques.

Schwyz
Schwyz – Ancienne enseigne

La Hauptplatz – place principale – retient notre attention pour son aspect baroque, mais quel dommage qu’elle serve également de parking public ! On grimpe sur le perron de l’église et on se concentre sur la splendide façade de l’Hôtel de Ville, dont les peintures murales, réalisées en 1891, rappellent divers épisodes de l’histoire suisse.

Schwyz – Hauptplatz – Hôtel de ville

A 10h, on est les premiers visiteurs du Forum de l’Histoire suisseForum der Schweizer Geschichte – un musée ouvert en 1991 pour commémorer les 700 ans de la Confédération. La muséographie est particulièrement agréable, et dès les premiers pas, on est plongé au cœur du passé médiéval du pays.

Schwyz – Forum de l’Histoire suisse
Schwyz – Forum de l’Histoire suisse
Schwyz – Forum de l’Histoire suisse

Après avoir fait partie de l’Empire de Charlemagne jusqu’en 843, le territoire – qui ne s’appelle pas encore Suisse ! – est morcelé entre différents duchés. De Zürich au col du Saint-Gothard, ce sont surtout les Habsbourg qui tiennent la région, au grand dam de la petite noblesse locale qui n’est pas de taille à s’opposer à leur puissance et n’a d’autre choix que de servir ces étrangers pour vivre. De leur côté, les paysans pauvres supportent de plus en plus mal les lourdes redevances qu’ils doivent acquitter pour le seul profit d’une aristocratie étrangère qui leur impose des lois, au mépris des anciennes coutumes. Pour lutter contre cette mainmise des Habsbourg qu’ils supportent de moins en moins, les hommes libres des vallées d’Uri, de Schwytz et de Nidwald signent, au début du mois d’août 1291, un pacte d’alliance juridique et défensive éternelle, marquant ainsi les prémices de la Confédération Helvétique. Et selon la légende, c’est sur la Prairie du Rütli – située sur les bords du lac d’Uri – qu’en 1307, le serment aurait été renouvelé. En réalité, les confédérés confirment leur alliance lors du pacte de Brunnen, le 9 décembre 1315. Au fil des ans, de nouveaux territoires – Zurich, Berne, Zoug, Lucerne, Glaris, Fribourg… – rejoignent la Confédération, et en 1513, treize cantons siègent à la Diète fédérale – l’assemblée de députés suisses.

Schwyz – Forum de l’Histoire suisse – Première charte entre les trois cantons confédérés
Schwyz – Forum de l’Histoire suisse – Blason du canton d’Uri

Après un peu plus d’une heure de visite, on quitte ce passionnant musée – que l’on conseille à tous les passionnés d’Histoire – et on saute dans un bus pour Brunnen, un gros bourg installé au bord du lac des Quatre-Cantons.

Par beau temps, la vue sur le lac d’Uri, véritable fjord encaissé entre deux éperons rocheux, est, parait-il, époustouflante. Sous la pluie, je dois reconnaitre que l’effet est moins saisissant !

Depuis Brunnen, vue sur le lac d’Uri
Carte générale du lac des Quatre-Cantons – En haut, à gauche, on voit bien que le lac d’Uri s’enfonce profondément dans les terres, un peu à la manière d’un fjord…

Malgré les gros nuages gris, on effectue tout de même la croisière qui, en une cinquantaine de minutes, nous mène à Flüelen, au bout du lac. On passe en contrebas de la Prairie de Rütli, mais vu le temps, on zappe l’escale possible.

Croisière sur le lac d’Uri

Alors que l’on approche du terminus, le ciel s’éclaircit, et on a même droit à deux rayons de soleil !

Croisière sur le lac d’Uri
Croisière sur le lac d’Uri

Arrivés à Flüelen – où aucune visite majeure ne nous retient – on enchaine immédiatement avec un train pour Rotkreutz, suivi d’un autre pour Zoug. Une fois de plus, on est épatés par l’enchainement des transports où les connexions se font souvent dans les 5/10 minutes. Résultat, on est à Zoug vers 14h, et on profite de l’amélioration de la météo pour visiter la ville. Un beau ciel bleu, c’est tout de même plus flatteur pour les photos !

Zoug – Vieille ville

La vieille ville est très agréable à parcourir. Ici aussi, on retrouve les enseignes anciennes et les façades peintes, conférant au quartier un joli cachet médiéval.

Zoug – Vieille ville

Une fois passés sous la Zytturm – la Tour de l’Horloge – on débouche sur Kollinplatz, entourée de beaux bâtiments anciens, dont le Stadthaus édifié au XVIe siècle.

Zoug – Vieille ville – Zytturm
Zoug – Vieille ville – Stadthaus

Non loin, l’église Saint-Oswald nous étonne par son maitre-autel très original, réalisé en 1935, et par ses vitraux ultra-modernes qui contrastent avec les fresques plus classiques.

Zoug – Vieille ville – Eglise Saint-Oswald (de dos)
Zoug – Vieille ville – Eglise Saint-Oswald
Zoug – Vieille ville – Eglise Saint-Oswald

La dernière visite de la journée est pour le Burg Zug qui abrite un petit musée d’Histoire. Le bâtiment, en lui-même, interpelle avec sa haute tour et son mur d’enceinte à créneau.

Zoug – Vieille ville – Château / Musée d’Histoire

La collection est assez modeste, mais on apprécie tout particulièrement les représentations de vitraux anciens.

Zoug – Vieille ville – Château / Musée d’Histoire

Pour nous, le musée vaut surtout pour la découverte du bâtiment dont certaines pièces sont encore meublées. En revanche, il n’y a presque aucune explication en anglais, ce qui peut rebuter ceux qui ne sont pas familier avec la langue de Goethe !

Zoug – Vieille ville – Château / Musée d’Histoire

Après un dernier tour dans les ruelles du vieux Zoug, on rejoint l’arrêt de bus à Kollinplatz, d’où on embarque prestement – comme toujours ! – pour Unterägeri.

Zoug – Vieille ville

Comme il ne pleut pas – oui, les nuages sont revenus, l’éclaircie n’a été que de courte durée ! – on en profite pour faire un tour dans l’agréable petit centre qui, en cette fin d’après-midi, est bien animé.  

Unterägeri – On n’a pas trop compris ce que faisaient ces pingouins ici… Mais on a trouvé ça plutôt mignon !
Unterägeri – Vue sur le lac

Mercredi 7 octobre

Il a plu toute la nuit, et au réveil, rien n’indique que cela cesse rapidement. C’est donc une nouvelle journée de repos – imposée par le ciel ! – que l’on s’octroie. Demain, les conditions météo devraient être meilleures, et on en profitera pour découvrir Zurich

Un grand merci à Melina, Letitzia et Luc, ainsi que My Switzerland / Suisse Tourisme et Swiss Travel Pass pour l’aide apportée dans l’organisation de nos transports et les différents accès aux musées !

  • INFOS PRATIQUES
  • Camping Unterägeri, situé au bord du lac d’Aegeri. Très bien placé à 10mn à vélo du centre-ville d’Unterägeri, des commerces et de l’arrêt de bus pour Zoug. Bon accueil, beau terrain avec emplacement engazonnés et pas trop boueux en cas de pluie ! Sanitaires confortables, bien chauffés. Wifi efficace. Restaurant, épicerie (en saison ?). Accès direct à une petite plage. Camping ouvert à l’année. CHF 23-. la nuit pour 2 personnes, le camping-car, l’électricité et les taxes, avec la carte ACSI. On recommande !
  • Swiss Travel Pass,la carte idéale pour des voyages illimités dans les trains, bus et bateaux et transports publics urbains. De plus, ce pass permet l’entrée libre dans plus de 500 musées et offre des réductions sur de nombreuses remontées mécaniques. Bonus : Trains de montagne Rigi, Stanserhorn et Stoos inclus ! Voir la carte du rayon de validité. Le Swiss Travel Pass s’adresse aux touristes étrangers. Seules les personnes domiciliées en dehors de la Suisse et de la Principauté de Liechtenstein peuvent se le procurer. Au choix, plusieurs durées de validité :
    • 3 jours consécutifs 228€ en 2nde classe ou 362€ en 1ère classe,
    • 4 jours consécutifs 276€ en 2nde classe ou 439€ en 1ère classe,
    • 8 jours consécutifs 410€ en 2nde classe ou 651€ en 1ère classe,
    • 15 jours consécutifs 503€ en 2nde classe ou 795€ en 1ère classe
  • Déplacements entre Unterägeri & Zoug : bus tous les ¼ d’heure (un peu moins aux heures creuses), durée 20mn, CHF 5.80-. / inclus Swiss Travel Pass.
  • Déplacements au départ de Zoug : que ce soit en bus ou en train, les connexions sont faciles et très fréquentes. Pour en savoir plus, consulter le site CFF / SBB. Toutes les liaisons sont incluses dans le Swiss Travel Pass.
  • Circuit Zoug / Schwyz / Brunnen / Flüelen / Zoug :
    • Zoug => Schwyz, bus 71, toutes les heures, durée 40mn, CHF 12.80-. / inclus Swiss Travel Pass.
    • Schwyz => Brunnen, bus 2, tous les ¼ d’heure, durée 15mn, CHF 7.40-. / inclus Swiss Travel Pass.
    • Brunnen => Flüelen, bateau de ligne, plusieurs par jour, durée 1h, CHF 42-. / inclus Swiss Travel Pass.
    • Flüelen => Zoug, train (direct ou non, 1 à 2 liaison par heure), durée 55mn, CHF 32.80-. / inclus Swiss Travel Pass.
  • Schwyz, Forum de l’Histoire suisse (Forum der Schweizer Geschichte), 10h-17h, fermé le lundi, durée de visite 1h minimum, CHF 10-. / inclus Swiss Travel Pass.
  • Zoug, Burg Zoug, 14h-17h, dès 10h le dimanche, fermé le lundi, durée de visite 1h, CHF 10-. / inclus Swiss Travel Pass.

4 réflexions au sujet de « Quelques jours pluvieux dans le berceau de la confédération helvétique, au cœur des cantons de Zoug, Schwyz et Uri… »

  1. Bonjour,
    Merci beaucoup pour vos articles sur la Suisse, tout a l’air magnifique ! C’est un pays que je ne connaissais pas du tout et maintenant j’ai très envie de le visiter. En plus ce n’est pas loin, il serait dommage de ne pas en profiter.
    Bon voyage !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s