Lugano, Monte Brè et Gandria enfin sous le soleil !

Jeudi 5 novembre

De nouveau, on quitte notre maison à roulettes alors que le jour pointe à peine, et c’est avec un peu d’avance que l’on arrive à l’arrêt de bus situé à 600m du camping. Bien nous en a pris, car le 311 déboule dix minutes avant l’heure prévue, et c’est à toute à l’allure que nous rejoignons Bellinzona, le chauffeur ayant sûrement une urgence qui nous échappe ! Là, on saute dans un train qui nous mène à Lugano, et après un coup de funiculaire pour rejoindre le bas de la ville, il ne nous reste qu’à nous poser dans le bus 12 qui monte à Brè Paese. Une fois de plus, nous sommes les seuls passagers à bord… Il est 8h40 quand on arrive dans ce village haut perché, et grâce à l’enchainement accéléré des transports, on a maintenant une heure d’avance sur le programme prévu ! Si vous vous souvenez, nous sommes déjà venus ici il y a deux semaines, mais le ciel étant alors franchement plombé, on s’était promis de revenir un jour de beau temps. A la différence de notre première visite où le funiculaire nous avait déposés au sommet du pain de sucre, en arrivant au village de Brè, il nous reste une grimpette d’environ vingt minutes – essentiellement composée de marches d’escalier – pour découvrir le panorama le plus beau de Suisse, dixit les guides touristiques et les locaux. Le restaurant installé au sommet est malheureusement fermé – on n’aura pas de café ce matin ! – mais on peut tout de même s’installer sur sa fantastique terrasse d’où l’on embrasse d’un seul regard tous les environs.

Lugano – Monte Brè – En vue du sommet, au fond le restaurant et sa superbe terrasse panoramique
Lugano – Monte Brè

Il faut bien avouer que la vue sur le Monte San Salvatore, et plus loin sur les sommets du Valais – dont le Mont Rose – est époustouflante.

Lugano – Monte Brè – Droit devant nous, vue sur le Monte Salvatore
Lugano – Monte Brè – Au loin, vue sur le massif du Mont Rose
Lugano – Monte Brè – Zoom sur le Mont Rose
Lugano – Monte Brè – Vues sur le massif Mishabel enneigé

Même le zoom sur Lugano – dense et urbanisée – offre un angle que nous ne soupçonnions pas du bas.

Lugano – Monte Brè – A gauche, le Monte Salvatore, et à droite la baie de Lugano
Lugano – Monte Brè – Zoom sur Lugano

Après une petite demi-heure passée au sommet – sans croiser âme qui vive – on retourne à Brè par le même chemin. Et avant de remonter dans le bus 9h45, on a même le temps de faire un petit tour dans le village. Une affaire rondement menée !

Lugano – Brè
Lugano – Brè
Lugano – Brè

Comme il est encore très tôt et que l’on n’a pas envie de regagner tout de suite Lugano, on descend à Castagnola, à l’arrêt San Grato. De là, on récupère rapidement le sentier de l’Olivier qui rejoint Gandria. De nouveau, la vue en balcon sur le lac est splendide !

Balade Castagnola – Gandria par le sentier de l’Olivier
Balade Castagnola – Gandria par le sentier de l’Olivier
Balade Castagnola – Gandria par le sentier de l’Olivier

Le chemin – bien pentu et étroit ! – traverse une zone qui présente des restes d’anciennes oliveraies détruites pendant l’hiver glacial de 1709. A cette époque, la région de Gandria était très connue pour son huile d’olive. Longtemps abandonnée, la culture de l’olivier a été récemment réintroduite au sein d’une petite exploitation biologique. Tout au long du parcours, plusieurs panneaux illustrent l’histoire, la botanique et la culture de l’olivier. Pédagogique !

Balade Castagnola – Gandria par le sentier de l’Olivier
Balade Castagnola – Gandria par le sentier de l’Olivier

Puis on rejoint le rivage, et là, on chemine presque à plat jusqu’à Gandria où on se retrouve à l’aplomb de Brè.

Balade Castagnola – Gandria par le sentier de l’Olivier
Balade Castagnola – Gandria par le sentier de l’Olivier

Situé juste à la frontière italienne, Gandria est assurément l’un de plus beaux villages lacustres du Tessin. La balade dans les ruelles étroites est très agréable, et ça et là, un accès à la berge nous permet d’observer le profil de maisons construites au ras de l’eau.

Gandria
Gandria, et en toile de fond, le Monte Salvatore

Avant le XIVe siècle, le village s’élevait à mi-pente du Monte Brè, mais par la suite, les habitants se sont peu à peu installés sur les rives du lac. Jusqu’en 1936, date de construction de la route, Gandria était accessible seulement par le lac ou par des sentiers difficilement praticables. Par conséquent, la population devait être autonome avec l’agriculture, la viticulture, l’élevage et la pêche, cette dernière étant la principale activité des villageois.

Gandria

Pour bénéficier d’un angle différent, plutôt que d’emprunter le bus, on décide de retourner à Lugano par bateau. Par chance, on n’a pas trop à attendre le prochain départ – ils sont moins fréquents en basse saison – et à 11h20, on embarque pour une mini-croisière d’une vingtaine de minutes. Là encore, on en prend plein les yeux !

Vue sur Gandria depuis le bateau
Vue sur Albogascio, en Italie, depuis le bateau
Vue sur un village perché italien depuis le bateau
Vue sur Gandria depuis le bateau
Vue sur Gandria depuis le bateau
Vue sur Gandria depuis le bateau
Vue sur Gandria depuis le bateau – Promis, c’est la dernière ! (mais on ne se lasse pas de cette vue !)
Vue sur Lugano depuis le bateau
Lugano – Vue sur le Monte Brè depuis le débarcadère

Arrivés à Lugano, on s’attable sur la terrasse d’un resto pour une pause bien méritée : tout s’est enchainé tellement vite depuis ce matin que l’on n’a presque pas pris la peine de souffler !

Lugano

Après une excellente pizza et un petit tour dans le bas de la vieille ville, on remonte à la gare en funiculaire. Là, sans attente, un train nous embarque pour Bellinzona, d’où la correspondance en bus pour Gudo s’enchaine parfaitement. Merveilleux transports suisses !

Du vendredi 6 au dimanche 8 novembre

Journées tranquilles au camping. Comme on pense rester ici au moins jusqu’au mois de janvier, on évite de se précipiter en réalisant à la chaine toutes les randonnées du secteur : il faut en garder pour les semaines à venir ! Samedi, on part de bon matin à vélo à Bellinzona. C’est jour de marché, et j’ai absolument insisté pour que l’on arrive avant la foule d’habitués. Résultat, il fait à peine 5°C quand on quitte le camping – autant dire que l’on se gèle un peu, même en pédalant vigoureusement ! – et Gérard peste quand il constate le manque de lumière dans la vieille ville où sont installés les étals.

Bellinzona – Marché
Bellinzona – Marché

Hé oui, si 8h30 n’est pas le moment idéal pour les photos, c’est parfait pour déambuler en toute tranquillité entre les stands ! On est tout de même un peu déçus par ce marché où, à l’exception d’œufs frais, on n’achète rien tant les produits sont hors de prix – le miel à CHF40 le kilo ou les 200gr de pistaches siciliennes à CHF15, c’est un peu exagéré à notre goût !

Bellinzona – Marché

  • INFOS PRATIQUES
  • Camping Isola, à Gudo, entre Locarno et Bellinzona. Arrêt de bus à 300m (une liaison par heure dans chaque sens) et piste cyclable à proximité immédiate. Commerces à 4km. Accueil très souriant, le personnel s’est vraiment décarcassé pour nous trouver une place avec une bonne connexion wifi, comme demandé lors de la réservation. Sanitaires très propres. Restaurant, petite épicerie, piscine. Camping ouvert à l’année. CHF 26-. la nuit pour 2 personnes, le camping-car, l’électricité et les taxes, avec la carte ACSI. On recommande !
  • Déplacements dans le Tessin : dès lors que l’on passe une nuit dans un établissement hôtelier, locatif ou un camping, on bénéficie du Ticino Ticket qui offre les transports gratuits dans tout le Tessin ainsi que des réductions dans les musées et les remontées mécaniques. Très belle initiative !
  • Petite balade de Brè au sommet du Monte Brè, 40mn AR, nombreuses marches. Du sommet, vue fabuleuse à ne pas rater ! Accès possible en funiculaire (payant) ou en bus jusqu’à Brè (1 à 2 bus par heure selon le moment de la journée, inclus dans le Ticino Ticket).
  • Balade sur le sentier de l’olivier, de Castagnola à Gandria, 3.3km, 160m+, 200m-, 1h30 avec les pauses. Possibilité de récupérer le sentier en descendant de Brè à l’arrêt San Grato. Accès : de Gandria, retour en bus (inclus dans le Ticino Ticket) ou en bateau (une option que l’on conseille, horaires à consulter sur le site car différents selon la saison), CHF12-.

2 réflexions au sujet de « Lugano, Monte Brè et Gandria enfin sous le soleil ! »

    1. Merci ! C’est vrai que nous avons la chance de pourvoir encore faire de belles balades… Jusqu’à quand ? Mystère… Mais en attendant, on en profite ! Bon courage à tous les deux pour le confinement, ce n’est jamais un moment facile, et surtout faites bien attention à vous ! Bises à tous les deux sans oublier Lou Berry !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s