Randonnée de Sonogno à Motta, une première étape dans la splendide vallée de la Verzasca…

Jeudi 29 octobre

Pour une fois, on ne se lève pas à l’aube et c’est seulement à 8h45 que l’on part en bus pour Tenero. Là, à 9h30, on prend une correspondance pour la vallée de la Verzasca. D’habitude, on n’aime pas trop partir si tard, mais je n’avais pas remarqué le bus précédent partant vers 6h45 de Gudo, l’arrêt proche du camping… Du coup, il est déjà 10h30 quand on arrive à Sonogno, le dernier village de la vallée atteignable en véhicule. D’emblée, le site nous enchante avec ses rustici, les vieilles maisons de pierre typiques du Tessin, encadrées par les cimes déjà enneigées. Alors que l’on est seulement à 919m d’altitude, on a carrément l’impression d’être en haute montagne : surprenant !

Rando Vallée de la Verzasca – Sonogno

Sans nous presser, on fait un tour dans le village où, autrefois les habitants vivaient essentiellement de l’élevage. Dès le XIVe siècle, les éleveurs pratiquaient la transhumance, laissant le bétail pâturer dans les alpages dès les beaux jours, pour ensuite les faire hiverner dans la plaine de Magadino. Aujourd’hui encore, même si Sonogno compte moins de cent habitants, presque la moitié travaille dans le secteur primaire.

Rando Vallée de la Verzasca – Sonogno
Rando Vallée de la Verzasca – Sonogno
Rando Vallée de la Verzasca – A la sortie de Sonogno

Vers 11h, on attaque la rando sur le Sentiero Verzasca fléché 74. Grosse surprise devant le panneau indicateur : Lavertezzo – le village que l’on doit théoriquement rejoindre – est annoncé à 4h15 de marche. Oups ! Prévoyant seulement un parcours de 3h30, le topo de Suisse Mobile est donc faux et si on ne veut pas louper le bus – ici, ils sont plutôt rares – il ne faut pas mollir ! Quoiqu’il en soit, plusieurs échappatoires sont possibles donc ce n’est pas un trop gros problème…

Rando Vallée de la Verzasca – Un dernier regard sur Sonogno…

L’itinéraire, qui se déroule presque intégralement sur un ancien sentier muletier, est magnifique. De plus, le terrain peu accidenté se révèle très agréable sous les pieds, pas du tout casse-pattes…  

Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta

On chemine en permanence le long de la rivière Verzasca aux eaux cristallines et vert émeraude, jonchées de rochers rougis par les lichens. Magnifique, surtout avec les belles couleurs automnales de la forêt en toile de fond !

Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta – La rivière et ses rochers aux lichens rouges…
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta

Entre Frasco et Gerra, le sentier passe par un village abandonné – mais très bien entretenu tout de même ! – un endroit parfait pour une pause pique-nique. Même si de nos jours, le cadre est idyllique, il ne faut pas oublier qu’autrefois, les conditions de vie dans cette vallée austère et encaissée étaient si difficiles que les habitants l’avaient surnommée vallis horribilis

Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta

Le chemin se poursuit entre forêts de bouleaux et de hêtres et passage de petits hameaux encore habités et ravitaillés depuis la route par des monte-charges aériens.

Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta

On continue à longer au plus près la Verzasca. A cet endroit, la rivière est particulièrement active, avec de forts courants et des amas de gros rochers qui alternent avec des trous d’eau plus tranquilles. Bon, à cette période, on ne pense évidemment pas à la baignade mais en été, il doit être agréable de tremper dans une de ces vasques naturelles.

Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta

A Ganne, on change de rive pour emprunter le Sentier pour l’art de la vallée Verzasca. On croise ainsi quelques réalisations intéressantes, mais le manque de luminosité ne nous permet pas d’apprécier les œuvres à leur juste mesure. En effet, à 14h seulement, la vallée étant orientée au nord, elle est déjà plongée dans l’ombre…

Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta

Parvenus à Motta à 14h30, on décide d’interrompre à cet endroit la rando : en effet, il nous faudrait encore une heure pour rejoindre Lavertezzo – ce qui est largement faisable – mais ne nous laisserait pas le temps de visiter le village, le bus étant prévu à 15h29, et le suivant vers 17h. Alors, plutôt que de courir, on observe un moment un troupeau de biches d’élevage, puis on s’attable devant une bière sur la terrasse de l’Osteria Motta, pas franchement ensoleillée mais bienvenue pour attendre notre transport !  

Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta
Rando Vallée de la Verzasca – De Sonogno à Motta

Samedi, si la météo est toujours aussi belle, on effectuera la rando qui remonte la vallée de Verzasca, de Mergoscia à Lavertezzo, ce qui nous permettra de découvrir enfin ce village et son pont romain. Quoiqu’il en soit, et même si on a manqué de temps pour parcourir le trajet dans son intégralité, on a adoré cette balade longue – le podomètre affiche 13.5km en fin de journée – mais sans aucune difficulté technique, et on se promet de retourner un jour du côté de Sonogno, histoire de tester un des grotti du village…  

Vendredi 30 octobre

On s’octroie une journée de repos bien méritée ! Enfin, relâche pour moi mais pas pour Gérard qui commence la matinée par une petite heure de pédalage pour aller à la boulangerie à Vira. Eh oui, il est capable de faire 21km aller-retour juste pour acheter les meilleurs pains et panettone artisanaux de la région de Locarno ! Et le midi, on récupère les calories perdues hier devant une bonne fondue… Demain, le réveil sonnera à 5h30 car on n’a aucune envie de réitérer l’erreur de jeudi, et de devoir interrompre la rando faute de temps pour attraper un bus…  


  • INFOS PRATIQUES
  • Camping Isola, à Gudo, entre Locarno et Bellinzona. Arrêt de bus à 300m (une liaison par heure dans chaque sens) et piste cyclable à proximité immédiate. Commerces à 4km. Accueil très souriant, le personnel s’est vraiment décarcassé pour nous trouver une place avec une bonne connexion wifi, comme demandé lors de la réservation. Sanitaires très propres. Restaurant, petite épicerie, piscine. Camping ouvert à l’année. CHF 26-. la nuit pour 2 personnes, le camping-car, l’électricité et les taxes, avec la carte ACSI. On recommande !
  • Déplacements dans le Tessin : dès lors que l’on passe une nuit dans un établissement hôtelier, locatif ou un camping, on bénéficie du Ticino Ticket qui offre les transports gratuits dans tout le Tessin ainsi que des réductions dans les musées et les remontées mécaniques. Très belle initiative !
  • Rando dans la vallée de la Verzasca, de Sonogno à Motta (initialement prévu Lavertezzo), fléchée sentier n°74, 12km (14km), 260m+, 620m-, long mais facile, sans difficulté technique, 3h30 jusqu’à Motta avec une pause de 20mn, en marchant assez vite (4h15 pour Lavertezzo sans compter les pauses d’après un panneau indicateur vu à Sonogno). Attention, le timing du topo en lien est faux, à moins de courir tout le long ! On conseille l’Osteria Motta, un petit troquet qui propose boissons et restauration, idéal pour patienter avant de prendre le bus. Accès à la vallée par le bus 321 de Locarno ou Tenero (+bus 311 depuis le camping ou Bellinzona), départs assez peu fréquents et irréguliers (toutes les 2h/2h30 en octobre) et horaires assez mal fichus. Inclus dans le Ticino Ticket. Le point positif : deux bus sont affrétés pour éviter d’être trop tassés, la ligne étant prisée des randonneurs.

8 réflexions au sujet de « Randonnée de Sonogno à Motta, une première étape dans la splendide vallée de la Verzasca… »

  1. Des clichés superbes et des paysages magnifiques. Je ne connais pas trop cette région. mais bien mieux l’Ombrie, parcourue parfois à bicyclette (mais oui), parfois en stop (là-bas, pas de transports en commun vraiment organisés (je parle d’il y a longtemps) Un souvenir me revient : un bled sans accès direct où était situé une charmante petite église romane et au fond du choeur, une fresque intemporelle : une vierge enceinte, unique en son genre, la madone étant plutôt représentée avec l’enfant sur les genoux. Vraiment inoubliable.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, oui les paysages du Tessin sont vraiment superbes ! Nous ne connaissons pas l’Ombrie, juste la Toscane (très beau également) et il est vrai que les transports locaux n’y sont, malheureusement, pas légion ! Pour cela, la Suisse est une destination idéale car on peut randonner facilement…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s