Jolies balades du côté de la riviera du Gambarogno…

On vient juste d’apprendre le nouveau confinement en France… La Suisse reste pour le moment en dehors de ces mesures contraignantes mais nécessaires. On poursuit notre découverte du Tessin en essayant de vous apporter un peu d’évasion, de lecture et de bonne humeur… Courage et patience !

Jeudi 22 & vendredi 23 octobre

Pluie, vent, ciel gris… Décidément, les prévisions météo ne s’étaient pas trompées ! Du coup, on ne bouge presque pas du camping, sauf pour aller faire quelques courses dans la zone commerciale voisine. A ce propos, on est un peu surpris par le manque de petits commerces de proximité : en effet, à l’exception de quelques ventes directes à la ferme, ce sont surtout les grandes zones d’achats et les supermarchés – Coop, Migros, Lidl – qui, malheureusement, concentrent la majorité des clients. Et on n’a guère d’autre choix que de suivre le mouvement…

Samedi 24 octobre

Le soleil peinant un peu à revenir, on traine un moment avant de se décider à bouger. En début d’après-midi, on part à vélo vers le lac Majeur, histoire de faire glisser la très bonne choucroute que l’on vient de déguster ! Au lieu de se diriger vers Locarno, on bifurque vers la gauche en direction la riviera du Gambarogno, et plutôt que de suivre le bitume, on emprunte la piste assez cahotante qui rejoint les Bolle de Magadino.

Bolle de Magadino

Située à la confluence du Tessin avec le lac Majeur, la réserve naturelle abrite un biotope où les oiseaux nidifient et s’arrêtent pendant leurs migrations. Évidemment, à cette époque, seuls quelques beaux colverts peuplent les étangs…

Bolle de Magadino

Comme les sentiers sont très boueux, on remet à plus tard la balade à pied prévue, et on se contente de longer à vélo ce paysage, essentiellement composé d’eaux marécageuses, d’ilots de sable, de roseaux et de végétation de lit mineur – aulnes, peupliers, saules. Cet environnement particulier est créé par l’échange continu entre terre et eau : la rivière dépose le matériel alluvial à chaque crue et l’eau du lac inonde périodiquement les rives, favorisant ainsi un habitat propice pour les insectes, oiseaux, fleurs et arbustes typiques des zones humides. (source ticinotopten.ch)

Bolle de Magadino
Bolle de Magadino

Un fois de retour sur la route, on poursuit jusqu’à Magadino, puis Vira, deux villages appartenant à la très vaste commune de Gambarogno, une municipalité qui s’étale jusqu’à la frontière italienne.

Riviera du Gambarogno – Magadino

Là, on profite un bon moment de la superbe vue sur le lac Majeur, avec Locarno en toile de fond.

Riviera du Gambarogno – Vue sur le lac Majeur, Locarno et au fond, le début de la Vallemaggia
Riviera du Gambarogno – Vue sur le lac Majeur, Locarno et Cardada, le massif montagneux qui surplombe la ville…

Sans que la météo y soit pour quelque chose (!), c’est à cet endroit précis que la belle chanson de Mort ShumanIl neige sur le lac Majeur – nous revient en mémoire… Serait-ce un signe prémonitoire de notre futur hiver ?

Riviera du Gambarogno
Riviera du Gambarogno – Magadino

Pour aujourd’hui, on arrête ici notre découverte de la riviera du Gambarogno, on y reviendra demain pour une balade à pied sur les hauteurs. Comme on n’a pas trop envie de reprendre la piste bien boueuse de l’aller, on opte pour la piste cyclable en direction de Bellinzona. Celle-ci nous fait emprunter de toutes petites routes jusqu’à Cadenazzo, et c’est assez agréable de traverser ainsi quelques villages. Ensuite, il ne nous reste qu’à récupérer le pont qui enjambe le Tessin pour retrouver le camping, après cette jolie boucle de 23km.  

Le soir, on fête autour d’un apéro / châtaignes nos huit ans de nomadisme ! Huit ans déjà… et que de pays découverts, de splendides régions traversées, de centres-villes historiques arpentés, de musées visités… Sans oublier les belles rencontres, et parfois même le choc des cultures, comme au Japon… Huit ans que nous bourlinguons soit en Europe avec notre camping-car, soit sur les autres continents avec nos fidèles sacs à roulettes… S’il fallait, ce jour, faire un petit bilan, je dirais que nous ne regrettons rien – bien au contraire ! – et même dans cette période très troublée, en attendant des jours meilleurs, nous nous adaptons finalement plutôt bien à la situation…

Dimanche 25 octobre

Et c’est reparti pour trente minutes de pédalage, toujours en direction de Vira. On aurait pu y aller en bus, mais cela aurait nécessité plusieurs changements, la liaison est donc plus rapide avec le vélo. Et puis, cela nous fait un petit échauffement matinal ! Parvenus à destination, on gare nos montures en face du tennis club et on prend le bus pour San Nazzaro. Il est encore assez tôt – 9h30 – et nous sommes les seuls passagers à bord ! La rando envisagée se déroulant en balcon – il s’agit de l’étape 2 du sentier éducatif Entre lac et montagnes – on commence l’ascension de la colline par un très beau chemin bordé de châtaigniers. Mais cette fois, Gérard ne remplit pas ses poches, et il se contente de quelques photos – nous avons encore de bonnes provisions de châtaignes dans le camping-car, inutile de jouer aux écureuils !

Riviera du Gambarogno – Etape 2 du sentier Entre lac et montagne – Beau chemin sous les châtaigniers…
Riviera du Gambarogno – Etape 2 du sentier Entre lac et montagne

Malgré un ciel bien chargé, les vues sur le lac Majeur sont, une fois de plus, superbes.

Riviera du Gambarogno – Etape 2 du sentier Entre lac et montagne
Riviera du Gambarogno – Etape 2 du sentier Entre lac et montagne

On parvient à Vairano, après 35mn de grimpette. Le parcours est ensuite plus tranquille, cheminant à travers les hameaux et villages. C’est vraiment un itinéraire parfait quand la météo ne permet pas de randonner plus haut en altitude !

Riviera du Gambarogno – Etape 2 du sentier Entre lac et montagne
Riviera du Gambarogno – Etape 2 du sentier Entre lac et montagne
Riviera du Gambarogno – Etape 2 du sentier Entre lac et montagne

En chemin, on hésite à visiter le Parco Botanico del Gambarogno, mais finalement on renonce, la saison n’étant pas spécialement la meilleure pour découvrir les camélias, LA fleur emblématique de la région. Néanmoins, on a la chance de longer de nombreux jardins encore bien fleuris. Eh oui, même si on a les montagnes enneigées du Valais en – lointaine – ligne de mire, ici, on bénéficie d’un climat méditerranéen où la température annuelle moyenne est de 15°C.

Riviera du Gambarogno – Etape 2 du sentier Entre lac et montagne
Riviera du Gambarogno – Etape 2 du sentier Entre lac et montagne
Riviera du Gambarogno – Etape 2 du sentier Entre lac et montagne

Après presque six kilomètres de marche, on arrive en surplomb de Vira.

Riviera du Gambarogno – Etape 2 du sentier Entre lac et montagne
Riviera du Gambarogno – Etape 2 du sentier Entre lac et montagne

La descente sur le village par le chemin muletier est assez raide et glissante, mais plutôt rapide. Après un pique-nique dégusté en bord de lac, suivi d’une délicieuse glace achetée au resto du tennis-club, il ne nous reste qu’à reprendre nos vélos pour rentrer au camping. On a tellement apprécié cette petite rando sans prétention mais ô combien agréable, que dès mercredi, on enchainera avec l’étape 1 du parcours, de Dirinella à San Nazzaro cette fois !

Lundi 26 & mardi 27 octobre

Pluie, pluie et… encore pluie ponctuent ce début de semaine bien morose ! On prend notre mal en patience et on calme nos envies de bougeotte avec des activités plus casanières – lecture, chinois, cuisine, recherches sur internet… Les mauvaises nouvelles générales concernant la pandémie de Covid, suivant la terrible tragédie de l’assassinat de Samuel Paty, nous plombent également un peu le moral : les chiffres sont catastrophiques et pour l’instant, nul ne peut prédire quelle sera l’issue de cette crise sanitaire. Et même dans le cadre agréable où nous nous trouvons, la situation demeure anxiogène quant à l’incertitude du futur… Heureusement, un mail nous sort de cette morose torpeur : l’Office de Tourisme de La Chaux de Fonds nous informe que l’on a gagné le premier prix du concours de blogs organisé l’été dernier par la ville. Un grand merci à l’OT pour cette nomination ! Il est vrai que cette région du canton de Neuchâtel nous avait vraiment tapé dans l’œil, et nous sommes donc ravis – et pas peu fiers aussi ! – d’avoir remporté le gros lot, à savoir une nuit dans le superbe hôtel 4* Les Endroits, autant réputé pour la qualité de son hébergement, que pour sa gastronomie raffinée et son luxueux spa… Maintenant, reste à savoir quand on retournera à La Chaux de Fonds… A priori, ce sera plutôt au printemps !

Mercredi 28 octobre

Et de trois ! De bon matin, on repart à vélo à Vira, où de nouveau, on gare nos vélos non loin du tennis club. D’un coup de bus – vide, toujours ! – on rejoint Dirinella, un village appartenant à la commune de Gambarogno. La douane italienne est à trois pas, mais un passage de frontière n’étant pas à l’ordre du jour, on attaque directement la rando prévue, à savoir l’étape 1 du sentier éducatif Entre montagnes et lac. Le début du parcours, très ombragé, monte sur un ancien chemin muletier pavé en direction de Scaiano. Avant d’atteindre le hameau, on bifurque vers des prés et des petits vignobles, tout en longeant quelques belles maisons aux jardins encore bien fleuris.

Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne
Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne

Peu à peu, le lac Majeur commence à se découvrir, et même avec le fort contrejour, la vue est splendide !

On rejoint rapidement Caviano, un joli hameau encore complètement dans l’ombre, puis le sentier plonge à nouveau dans un profond ravin pour remonter sur un coteau enfin bien ensoleillé.

Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne
Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne

Et là, c’est le coup de cœur ! Depuis l’esplanade de l’église de Sant’Abbondio, on embrasse d’un seul coup d’œil toute la partie suisse du lac Majeur. Absolument splendide !

Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – L’église de Sant’Abbondio zoomée depuis Caviano
Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – Depuis le belvédère de l’église de Sant’Abbondio, vue sur la partie italienne du lac Majeur
Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – Depuis le belvédère de l’église de Sant’Abbondio
Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – Depuis le belvédère de l’église de Sant’Abbondio
Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – Depuis le belvédère de l’église de Sant’Abbondio
Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – Sant’Abbondio

A regret, et après y avoir fait une belle pause, on quitte ce magnifique belvédère. On rate une bifurcation – il faut vraiment le faire, car l’itinéraire est très bien fléché ! – mais heureusement, on retrouve assez rapidement notre chemin. La descente sur Gerra, très agréable et pas du tout casse-pattes, s’effectue sous les châtaigniers et offre, en fin de parcours, une vue parfaite sur la côte – oui, une de plus !

Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – Vue sur Gerra

On termine notre balade à Gerra – on s’épargne la grimpette jusqu’à Vairano, déjà effectuée dimanche – où le village, et surtout son beau rivage, appellent à une agréable pause pique-nique !  

Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – Gerra
Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – Gerra
Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – Gerra
Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – Gerra
Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – Gerra
Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – Gerra
Riviera du Gambarogno – Etape 1 du sentier Entre lac et montagne – Gerra, un dernier regard sur ce beau village…

A 13h10, on reprend le bus pour Vira où l’on récupère nos vélos, après avoir dégusté une glace au resto du tennis-club. Cette riviera du Gambarogno nous a enchantés, et on y reviendra sûrement un de ces jours… Eh oui, d’après l’Office du Tourisme, il y aurait près de 200km de sentiers rien que sur le massif ! Ajouté au fait que l’on a dégoté une boulangerie à Vira qui propose des panettones maison à l’ananas, et que les gelati du tennis-club sont vraiment savoureuses, cela fait trois bonnes raisons de refaire un tour dans le coin…  


  • INFOS PRATIQUES
  • Camping Isola, à Gudo, entre Locarno et Bellinzona. Arrêt de bus à 300m (une liaison par heure dans chaque sens) et piste cyclable à proximité immédiate. Commerces à 4km. Accueil très souriant, le personnel s’est vraiment décarcassé pour nous trouver une place avec une bonne connexion wifi, comme demandé lors de la réservation. Sanitaires très propres. Restaurant, petite épicerie, piscine. Camping ouvert à l’année. CHF 26-. la nuit pour 2 personnes, le camping-car, l’électricité et les taxes, avec la carte ACSI. On recommande !
  • Déplacements dans le Tessin : dès lors que l’on passe une nuit dans un établissement hôtelier, locatif ou un camping, on bénéficie du Ticino Ticket qui offre les transports gratuits dans tout le Tessin ainsi que des réductions dans les musées et les remontées mécaniques. Très belle initiative !
  • Boucle à vélo Gudo / Bolle de Magadino / Vira / Cadenazzo, 23km, peu de dénivelé. S’il n’a pas plu la veille, ne pas rater la balade à pied dans le Bolle de Magadino qui semble très agréable (pdf avec carte détaillée).
  • Rando sur le sentier éducatif entre Lac et Montagne, étape 2 de San Nazzaro à Magadino, 6km, 212m+, 198m-, facile, 2h30. Très agréable même quand la météo n’est pas de la partie ! Accès depuis le camping par vélo => Vira (20km AR) + bus 329 Vira Paese => San Nazzaro Paese (1/h), bus inclus dans le Ticino Ticket.
  • Rando sur le sentier éducatif entre Lac et Montagne, étape 1 de Dirinella à San Nazzaro (on s’est arrêté à Gerra, zappant 1/4 du parcours final), 6km, 200m+ / 200m- pour notre parcours, assez facile, 2h15. Accès depuis le camping par vélo => Vira (20km AR) + bus 329 => Dirinella Confine (1/h) / retour bus 329 Gerra Paese => Vira Paese (1/h), bus inclus dans le Ticino Ticket.

7 réflexions au sujet de « Jolies balades du côté de la riviera du Gambarogno… »

    1. Merci pour le lien, je venais d’essayer le précédent mais en Suisse, il ne fonctionnait pas… Celui-ci, parfait, on a donc écouté avec attention d’abord la belle intro – tant musicale que graphique sur le plan de la vidéo – puis No Homecoming, très bien aussi, et bien original, et là la suite est lancée… Bravo à Hugo / Lou Berry ! Nous espérons que tous ces évènements difficiles en France n’entament pas trop votre moral… Amitiés, on écoute et réécoute…

      J'aime

    1. Magnifique coin, en effet, et personne ! Nous ne savons pas du tout quand nous retournerons en France (en ce moment, avec le confinement, ce n’est pas le moment !). Nous suivons activement les infos-covid suisses (on reçoit même des sms), et dans le Tessin, les mesures nous paraissent cohérentes : masque dans tous les lieux clos, les transports et également dans les lieux ouverts si la distance d’1m50 ne peut pas être respectée. Vu que l’on adopte cette attitude depuis des mois, nous ne sommes pas dépaysés ! Les gens semblent bien jouer le jeu. On apprécie aussi le gel hydroalcoolique disponible partout (même dans la toute petite église de Sant’Abbondio !) et sinon, on évite les centres-villes et transports bondés. On privilégie donc les randos où on ne croise pas un chat… En tout cas, cette région est vraiment superbe !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s