Première étape suisse à La Chaux-de-Fonds, centre mondial de l’horlogerie et ville natale de Le Corbusier…

Et c’est reparti pour un petit tour en Europe… La Suisse toute proche est notre première destination, et si tout se passe bien, nous avons prévu d’y rester un mois.

Vendredi 11 septembre

Après un départ très matinal – 6h ! – de la Savoie, nous passons rapidement la douane suisse à Saint Julien en Genevois moins de deux heures plus tard. Le pays accepte encore les voyageurs en provenance de France, mais à partir du 14 septembre, une quatorzaine sera imposée à ceux originaires de certaines régions. Très satisfaits d’avoir franchi cette frontière sans encombre, on achète la vignette annuelle des autoroutes à CHF 40.-, et on prend la direction de La Chaux-de-Fonds, notre première étape. On s’installe au camping Bois du Couvent, l’accueil est chaleureux et détendu et le site bien agréable. Dès l’enregistrement, on nous délivre gracieusement la Neuchâtel Tourist Card, un pass bien pratique qui permet de visiter gratuitement toutes les curiosités des environs, et également d’emprunter les transports en commun.  Sitôt le déjeuner avalé – à 11h ! – on enfourche les vélos, et c’est parti pour une première découverte de la ville et de ces musées. Premier constat : ce n’est pas plat ! Et à la vitesse où on file vers le bas de la cité, on se dit que le retour ne va pas se faire en trois coups de pédale…

Comme l’Office de Tourisme n’ouvre qu’à 14h – on doit y récupérer de la documentation, dont un itinéraire à faire à pied – on commence par visiter le musée d’Histoire, ce qui nous permet d’en apprendre plus sur la création de la cité. Fondée en 1656, la ville doit principalement son essor et sa renommée à l’horlogerie. En effet, même si l’horlogerie suisse trouve son origine à Genève au XVIe siècle, elle arrive rapidement dans la région de Neuchâtel où les paysans des montagnes occupent leurs longues soirées à des activités artisanales comme le travail du bois ou du fer. Un siècle plus tard, l’introduction, puis la maitrise du savoir horloger modifie totalement le destin La Chaux-de-Fonds qui va peu à peu devenir un centre mondial dans le domaine.

La Chaux-de-Fonds – Musée d’Histoire
La Chaux-de-Fonds – Musée d’Histoire

Outre des peintures d’époque, le musée présente de nombreux objets utilisés au cours des siècles passés comme cette étonnante boite à herboriser ou encore ce coffret à poids destinés à peser les pièces de monnaie.

Mais ce qui nous surprend le plus, ce sont les photos actuelles – vues du ciel – de la ville dont le plan en damier accroche le regard…

La Chaux-de-Fonds – Musée d’Histoire

Au fil de la visite, on comprend bien la nécessité de ce plan en damier – instauré après un terrible incendie qui, en 1794, dévasta l’intégralité de la cité. En effet, comme la plupart des ateliers d’horlogerie étaient installés dans des appartements privés, il fallait que les artisans puissent bénéficier d’un maximum de lumière du jour. Au XIXe siècle, des immeubles d’habitation à grandes fenêtres furent donc construits sur le flanc de la montagne, espacés les uns des autres par des jardins. Ainsi, chacun pouvait travailler à sa fenêtre, sans souffrir de l’ombre du bâtiment qui lui faisait face. Malin ! Et c’est pour célébrer cet urbanisme horloger si particulier que la Chaux-de-Fonds fut inscrite en 2009 au Patrimoine mondial de l’Unesco.

La Chaux-de-Fonds – Musée d’Histoire
La Chaux-de-Fonds – Musée d’Histoire

Côté architecture, c’est ici que nait Le Corbusier : il bâtira d’ailleurs ses premières maisons au sommet de la colline avant d’aller poser des réalisations encore plus audacieuses, souvent faites de béton brut, dans le monde entier.

La Chaux-de-Fonds – Musée d’Histoire – Le Corbusier

Après une bonne heure passée à remonter l’histoire de la Chaux-de-Fonds, on s’octroie une petite pause devant le carillon installé dans le Parc des Musées. La sculpture géante, créée en 1980, allie esthétisme et fonctionnalité, et tous les quarts d’heure, elle s’anime en musique. Néanmoins, on n’a toujours pas compris comment il fallait lire l’heure ! (voir la vidéo sur Facebook)

La Chaux-de-Fonds – Parc des Musées – Carillon

On enchaine ensuite avec le Musée international de l’Horlogerie tout proche. Et là, on en prend plein les yeux ! Ouvert en 1902 et rénové à plusieurs reprises, ce musée unique raconte le temps de manière chronologique à travers 4500 pièces exposées : du cadran solaire à l’horloge atomique, en passant par de splendides montres et horloges, bijoux d’orfèvrerie et de techniques scientifiques, tous les objets liés au temps sont présents !

La Chaux-de-Fonds – Musée international d’Horlogerie
La Chaux-de-Fonds – Musée international d’Horlogerie
La Chaux-de-Fonds – Musée international d’Horlogerie

On apprécie tout particulièrement la reconstitution d’un atelier d’horloger, avec ces nombreux outils installés sur l’établi, ainsi que les vitrines détaillant les dizaines de pièces nécessaires à l’élaboration d’une montre ou d’une pendule !

La Chaux-de-Fonds – Musée international d’Horlogerie – Établi d’horloger
La Chaux-de-Fonds – Musée international d’Horlogerie – Peinture sur céramique pour la réalisation des cadrans
La Chaux-de-Fonds – Musée international d’Horlogerie – Atelier du graveur
La Chaux-de-Fonds – Musée international d’Horlogerie – Passage à la production industrielle

La collection est très riche, et on ne voit pas passer le temps – un comble quand on se trouve dans le temple de la précision horlogère !

La Chaux-de-Fonds – Musée international d’Horlogerie

Finalement, au bout de deux heures, on se résout à quitter les lieux. Il est trop tard pour visiter la ville dans son entier – on verra ça demain – alors on se contente d’un petit tour à l’Office de Tourisme où l’accueil est particulièrement charmant et compétent. Sur leur conseil, on grimpe – en ascenseur, rassurez-vous ! – au sommet de la Tour Espacité dont la vue du 14e étage embrasse toute la vallée.

La Chaux-de-Fonds
La Chaux-de-Fonds – Les « enfants » de la ville : Le Corbusier, Monique Saint Hellier et Blaise Cendrars

Vers 17h, après un tour très rapide vers la Place du Marché et la Fontaine, on attaque la grimpette de retour vers le camping. Comme prévu, c’est vraiment raide et casse-pattes !

Samedi 12 septembre

Et c’est reparti pour une belle descente vers le centre-ville, cheveux au vent, les mains légèrement crispées sur les freins pour moi ! On attaque la matinée par la visite du Musée des Beaux-Arts installé dans un beau bâtiment néoclassique datant de 1926.

La Chaux-de-Fonds – Musée des Beaux-Arts
La Chaux-de-Fonds – Musée des Beaux-Arts

La collection permanente présente non seulement les œuvres d’artistes de la région et de Suisse – comme Madeleine Woog, Edouard Vallet, Charles Humbert, François Barraud, Charles Barraud – mais également des pièces de maitres tels que Renoir, Matisse, Soutine, Rouault ou Modigliani. Une salle expose quelques toiles de style sapin, une variant régionale de l’Art nouveau.

La Chaux-de-Fonds – Musée des Beaux-Arts – Style Art sapin

Nettement plus sombre – bel euphémisme ! – l’Ecole du Gris nous interpelle par la réduction de sa palette de tonalités. La mélancolie et l’austérité des toiles plongent le visiteur dans une ambiance particulière, limite anxiogène. Et comme le souligne un panneau informatif, ici, le peintre, c’est la mort…

La Chaux-de-Fonds – Musée des Beaux-Arts

Heureusement, on reprend gaiement de la couleur avec l’expo temporaire consacrée à Kiki Kogelnik, une artiste autrichienne installée à New-York. On aime beaucoup son approche des corps dont elle dénonce leur dénaturation par la société de consommation. Une très belle découverte !

La Chaux-de-Fonds – Musée des Beaux-Arts – Kiki Kogelnik
La Chaux-de-Fonds – Musée des Beaux-Arts – Kiki Kogelnik
La Chaux-de-Fonds – Musée des Beaux-Arts – Kiki Kogelnik
La Chaux-de-Fonds – Musée des Beaux-Arts – Kiki Kogelnik

Après l’Art, on se refait un petit bain d’histoire de la ville à l’Espace de l’Urbanisme horloger qui, grâce à un film très bien conçu, retrace les grandes lignes de l’évolution de la cité.

La Chaux-de-Fonds – Espace de l’Urbanisme horloger

Il est maintenant temps pour nous d’arpenter les rues pentues de la Chaux-de-Fonds pour justement observer ce fameux patrimoine architectural. On suit donc à vélo l’itinéraire piéton conçu par l’Office de Tourisme. On découvre ainsi de beaux ensembles d’habitation – pour certains construits au XIXe siècle – et on passe même devant la célèbre villa Turque imaginée par Le Corbusier.

La Chaux-de-Fonds – Tour Espacité au premier plan
La Chaux-de-Fonds
La Chaux-de-Fonds
La Chaux-de-Fonds – Villa Turque, La Corbusier
La Chaux-de-Fonds – Ancienne ferme qui a échappé à l’incendie de 1794

A mi-parcours, on gare nos montures et on continue à pied dans le Bois du Petit-Château. Changement d’ambiance car nous sommes maintenant dans un jardin public et zoologique ! La promenade est agréable, on croise loutres, bouquetins et ratons-laveurs – dans des enclos, bien sûr ! – et au sommet, on s’offre une pause pique-nique bien méritée.

La Chaux-de-Fonds – Bois du Petit-Château
La Chaux-de-Fonds – Bois du Petit-Château

Le ventre plein, on reprend les vélos, et après être passés devant plusieurs églises et de nouveaux immeubles Art-nouveau, on achève ce beaux circuit architectural au pied de la Tour Espacité, c’est-à-dire à notre point de départ !

La Chaux-de-Fonds
La Chaux-de-Fonds

Il ne nous reste qu’à pédaler pour rejoindre le Musée paysan et artisanal installé à quelques kilomètres du centre, dans une belle ferme jurassienne – l’une des rares épargnée par l’incendie de 1794. L’intérieur reconstitue le cadre de vie de paysans aisés de la région au XVIIe siècle. Encore une visite que l’on apprécie beaucoup car elle nous plonge dans un quotidien qui n’existe plus depuis longtemps…

La Chaux-de-Fonds – Musée paysan et artisanal
La Chaux-de-Fonds – Musée paysan et artisanal

Cette seconde journée de découverte nous a, comme hier, enchantés. A première vue, la Chaux-de-Fonds n’est pas une belle ville. Et pourtant, son histoire horlogère et son patrimoine urbain nous ont conquis. Son surprenant plan d’urbanisme, adapté à sa position géographique et aux conditions climatiques, facilite énormément la vie professionnelle et personnelle des habitants. Bref, on a eu un gros coup de cœur pour cette cité attachante, à l’ambiance détendue et souriante, où il doit faire bon vivre

NB – Les photos en mosaïque n’ont pas de légendes, car WordPress a changé son éditeur et ce nouvel outil est particulièrement mal fichu ! J’espère pouvoir rapidement solutionner le problème…


  • INFOS PRATIQUES
  • Camping Bois du Couvent, situé à la lisière de Chaux-de-Fonds (accès au centre-ville en 25mn à pied / 5mn à vélo, prévoir un belle grimpette pour le retour !). Accueil très sympathique, terrain agréable. Restaurant, wifi, machine à laver et sécheuse. CHF 28.- pour 2 personnes, un camping-car, l’électricité et les taxes. On recommande !
  • Neuchâtel Tourist Card, pass permettant l’accès gratuit aux musées et aux transports du canton de Neuchâtel, délivré à toute personne qui passe une nuit dans un camping / un hôtel / une location. Valable pour la durée du séjour. Une excellente initiative qui favorise le tourisme local !
  • Office de Tourisme de la Chaux-de-Fonds, accueil souriant et compétent. Ouvert lundi–vendredi 9h00–12h00 & 13h30-17h30 / samedi 9h-12h – Juillet / Août, lundi–vendredi 9h-18h30, samedi, 10h-16h. Nombreuse documentation. Ne pas hésiter à suivre les circuits piétons (déclinés sur plusieurs thèmes), ils sont très bien faits ! Bon à savoir : le bois du Petit-Château et son mini-zoo sont en accès libre.
  • Musée d’Histoire, 10h-17h, fermé le lundi, CHF 10.- / entrée libre avec la Neuchâtel Tourist Card, et le dimanche 10h-12h / Pass 3 jours Musée d’Histoire / Musée de l’Horlogerie et Musée des Beaux-Arts CHF 17.- Temps de visite 1h.
  • Musée international de l’Horlogerie, 10h-17h, fermé le lundi, CHF 15.- / entrée libre avec la Neuchâtel Tourist Card / / Pass 3 jours Musée d’Histoire / Musée de l’Horlogerie et Musée des Beaux-Arts CHF 17.- Temps de visite 2h.
  • Musée des Beaux Arts, 10h-17h, fermé le lundi, CHF 10.- / entrée libre avec la Neuchâtel Tourist Card, et le dimanche 10h-12h / Pass 3 jours Musée d’Histoire / Musée de l’Horlogerie et Musée des Beaux-Arts CHF 17.- Temps de visite 1h. Espace de l’Urbanisme horloger, mai / octobre, 10h-12h & 13h-16h30 – novembre / avril, 13h-16h, entrée libre. Temps de visite 0h30.
  • Musée paysan et artisanal, 14h-17h, fermé le lundi et le mardi, CHF 8.- / entrée libre avec la Neuchâtel Tourist Card. Temps de visite 1h.

9 réflexions au sujet de « Première étape suisse à La Chaux-de-Fonds, centre mondial de l’horlogerie et ville natale de Le Corbusier… »

  1. Hello! Vous êtes où? Suis à Evian pour la saison, au golf. Mardi ou mercredi je devrais aller à Lausanne normalement, tenez-moi au courant, Bizes . Et je crois que je n’ai pas le bon numéro de tel de Gérard? J’ai envoyé un WhatsApp qui m’a répondu « erreur de destinataire »

    Aimé par 1 personne

  2. Et c’est parti pour un bel itinéraire. Premières journées Suisse déjà bien inspirantes. Profitez et continuez de nous donner des bons plans. Surtout si Jules s’installe à Yverdon-les-Bains l’année prochaine. Je saurai quoi visiter 😉😘

    Aimé par 1 personne

  3. Ha Ha… vous tenez vraiment pas en place… Vous voilà dans ma seconde patrie… Ma petite cousine habite Le Locle… c’est pas loin de la Chaux

    Profitez bien de ce beau et paisible pays ! Bizù

    Karine KOLB

    Aimé par 1 personne

      1. Non famille originaire du canton de Berne, grand mère suisse allemande et qui habitait la Tour de Peilz (pas loin de Vevey..). où je passais de nombreuses vacances avec mes cousins /cousines dans le secret espoir de croiser Charlie Chaplin au coin d’une rue de Vevey !!!
        C’est un petit coin qui n’a pas vraiment changé très typique de ces bords du Léman
        Vert et paisible … et sans aucun doute hors de prix 😉😘

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s