De La Paz à Cabo San Lucas, ou comment être plongés dans le tourisme de masse en moins de trois heures !

Jeudi 14 mars

Comme hier matin, on déjeune au restaurant Lolita dont le service, les plats et l’accueil sont parfaits. On déguste même notre omelette aux épinards avec Aznavour et Johnny en fond sonore, le patron souhaitant à tout prix connaitre des chanteurs français ! Puis, vers 10h, on se dirige vers le malecon, lieu de rendez-vous pour le départ de notre balade en bateau pour l’Isla Espirito Santo. En chemin, on reçoit un message WhatsApp : le tour est annulé. Officiellement, le vent – trop fort – serait en cause ; nous, on pencherait plutôt pour une absence de participants

Bien déçus, on se console – un peu ! – en marchant jusqu’à la plage El Coromuel.  On suit le malecon sur presque quatre kilomètres : c’est pratique, pas désagréable mais pas renversant côté paysages car d’un côté, on a la mer, et de l’autre de la caillasse et des cactus ! Arrivés sur la plage, on boit une grande limonade et on grignote quelques tacos. A la différence d’hier, on ne se jette pas dans les flots, car le vent redouble et le fond de l’air est plutôt frais…

On retourne en ville en attrapant – par chance – un des rares bus qui revient de la plage Balandra et on finit l’aprèsmidi à l’hôtel. Vers 18h, on repart au restaurant Lolita où on a prévu de passer notre dernière soirée à La Paz. Comble de malchance, il est déjà fermé ! Décidément, aujourd’hui, rien ne roule comme on le souhaite… On se rabat sur un établissement voisin qui sert de bons burgers, dans une ambiance un poil bruyante pour nos oreilles… On retrouve le calme en longeant le malecon pour rentrer – comme d’habitude ! – et on bénéficie d’un superbe coucher de soleil !

Mexique - 1957
La Paz

Vendredi 15 mars

Une fois de plus, on se fait réchauffer un plat chinois en guise de petit-déjeuner – légumes aux crevettes, accompagnés de riz, un vrai délice ! Puis, vers 10h, on part à pied jusqu’à la gare routière où une heure plus tard, on prend le bus pour Cabo San Lucas. Le voyage est rapide – à peine 2h30 – et les paysages observés demeurent assez monotones : désert caillouteux, cactus par milliers et en fin de parcours, vues sur l’océan Pacifique… Du coup, on somnole pas mal !

A l’arrivée, on rejoint l’hôtel en taxi. On patiente un peu pour obtenir notre chambre – superbe, avec accès direct à la piscine ! – puis on déjeune dans un resto tout proche. On goûte des plats aux saveurs inédites : enchilladas verdes et enmoladas. Très bon !

Mexique - 1958
Cabo San Lucas

On prend ensuite le chemin du bord de mer. Tout de suite, on se rend compte que l’ambiance est diamétralement opposée à celle de La Paz. Ici, tout semble très américanisé, survolté, et comble de malchance, on tombe sur la fameuse semaine de « spring break », où tous les étudiants des USA semblent se donner rendez-vous en bord de plage pour écluser un maximum de boissons pas chères. On avance donc un peu au touche-touche sur le malecon… Pas vraiment agréable !

Mexique - 1959
Cabo San Lucas
Mexique - 1960
Cabo San Lucas

Heureusement, en poussant vers l’extrémité de la promenade – non loin du Mercado Marina , on tombe sur un groupe d’otaries ! On reste un bon moment à les observer attendre que les gars du coin leur lancent des parures de poissons. Et le plus drôle, ce sont les nombreux pélicans qui tentent d’intercepter les poissons en vol, n’hésitant pas à former de vraies mêlées pour obtenir le morceau convoité !

Mexique - 1967
Cabo San Lucas
Mexique - 1965
Cabo San Lucas
Mexique - 1970-2
Cabo San Lucas
Mexique - 1968
Cabo San Lucas – Pélicans en rangs d’oignons !

On poursuit jusqu’à la plage publique de Cabo San Lucas, essentiellement fréquentée par des Mexicains. Ici, il y a peu de vagues et la baignade n’est pas dangereuse…

Mexique - 1972
Cabo San Lucas
Mexique - 1971
Cabo San Lucas – Ici, la grande activité est la balade en bateau à fond de verre. Toujours mieux que la sortie « apéro sur l’eau » avec musique à fond !

Comme on n’est pas là pour faire trempette, on rebrousse chemin, puis on coupe par un parking qui nous mène à l’entrée d’un hôtel cinq étoiles, le Grand Solmar.

Mexique - 1973
Cabo San Lucas – L’hôtel Grand Solmar est situé au pied de formations géologiques intéressantes…

On y pénètre sans encombre, et après avoir traversé de beaux jardins et longé la piscine, on descend sur la plage privée. Là, on en prend plein les yeux : les formations géologiques de granit qui encadrent la partie est du rivage sont somptueuses. Côté océan, la plage de sable est belle et très propre, mais impossible de se tremper, les rouleaux y sont trop dangereux. D’ailleurs, le drapeau rouge interdisant la baignade est de sortie. On se contente donc de scruter l’horizon et d’apercevoir – au loin – quelques baleines !

Mexique - 1986
Cabo San Lucas – Plage de l’Hôtel Grand Solmar
Mexique - 1977
Cabo San Lucas – Plage de l’Hôtel Grand Solmar
Mexique - 1984
Cabo San Lucas – Plage de l’Hôtel Grand Solmar
Mexique - 1984-3
Cabo San Lucas – Plage de l’Hôtel Grand Solmar
Mexique - 1984-5
Cabo San Lucas – Plage de l’Hôtel Grand Solmar
Mexique - 1985
Cabo San Lucas – Plage de l’Hôtel Grand Solmar – Beaux rouleaux

Vers 17h30, on quitte la plage et de nouveau, on passe par l’affreux malecon.

Mexique - 1988
Cabo San Lucas

Cette fois, ce sont des Écossais qui font le show pour fêter la Saint Patrick.

Mexique - 1987
Cabo San Lucas – Ici aussi, on fête la Saint Patrick !

Je crois que l’on a choisi la pire date pour venir dans cette station balnéaire ultra-américanisée et où, il faut bien l’avouer, le mauvais goût généré par le tourisme de masse est omniprésent

INFOS PRATIQUES

  • Bus La Paz / Cabo San Lucas, plusieurs départs par jour, durée 2h30, 325$ ~ 15€ – La gare routière est facile d’accès à pied, sur le malecon.
  • Taxi gare routière Cabo San Lucas / centre-ville, 70$ ~ 3.25€ – Le terminal est assez excentré à environ 3km du port.
  • Hébergement : Hotel Santa Fe by Villa Group Cabo San Lucas, bien situé, au calme, à quelques minutes à pied du port. Accueil sympa. Chambre très confortable avec salle de bain et petite cuisine. Piscine. Petit déjeuner continental inclus. Épicerie attenante. Wifi poussif. Environ 40€ la nuit via Hotel.com (nous avons eu une très grosse remise en réservant plusieurs mois à l’avance, car en ce moment, la même chambre est facturée plus de 100US$).

4 réflexions au sujet de « De La Paz à Cabo San Lucas, ou comment être plongés dans le tourisme de masse en moins de trois heures ! »

  1. Pas de bol evidemment, mais c’est un entrainement pour ce qui vous attend (ou pas) aux usa, de toute façon vous allez voir des choses formidables que vous allez nous faire partager,Amitiés

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, on n’est pas à la joie ici, rien à voir d’intéressant culturellement parlant… Les paysages ne sont pas trop laids, quoique monotones… Juste des plages de sable – pas de bol, je déteste le sable !!! – avec de gros rouleaux, trempette impossible… Bref, très décevant cette Basse-Californie. Quant à l’ambiance, eh bien là… on touche le fond, les gens sont bruyants, peu sympathiques, on a dû changer de pays sans s’en apercevoir !

      J'aime

  2. Pas de chance pour cette journée mais vous avez bien fait de nous envoyer du soleil les jours précédents car ici on en a bien besoin ! Vous allez atteindre les USA bientôt et vous risquez d’être confrontés plus souvent à ce genre de tourisme idiot mais vous allez aussi découvrir de très beaux sites sans doute. On vous souhaite toujours du plaisir plein de découvertes et aussi du plaisir à les partager !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci… Oui, c’est vrai que l’ambiance est difficile à supporter, d’autant qu’il n’y a pas grand chose à voir hormis des plages où on ne peut pas se baigner à cause des vagues ! Mais bon, on ne peut pas gagner à tous les coups sur les choix de destinations : la Basse-Californie, à mes yeux bien sûr, ne vaut absolument pas le déplacement ! Courage avec la météo en France !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s