Rencontre avec les Hurons-Wendat, une première nation du Québec

Article dédié à Jessie et Laurent qui se reconnaîtront dans ce mode de vie et cette spiritualité…  

« Rendez-moi ma liberté – liberté de voyager, liberté de m’arrêter, liberté de travailler, liberté de faire du commerce là où je le choisis, liberté de suivre la religion de mes pères, liberté de penser et d’agir pour moi-même – et j’obéirai à chaque loi ou je me soumettrai au châtiment » – Grand Chef Joseph, s’adressant au Congrès des États-Unis en 1879.

Dimanche 14 octobre

Une fois n’est pas coutume, c’est sous un – pâle – soleil que nous prenons la route de Wendake, la réserve indienne des Hurons-Wendat située à une vingtaine de kilomètres de Québec. Objectif de la matinée : la visite du Site Traditionnel Huron Onhoüa Chetek8e afin de découvrir de manière concrète l’histoire, la culture, la cuisine, les danses et le mode de vie des Wendat d’hier à aujourd’hui.

Canada - 556-1
Site Traditionnel Wendat-Huron
Canada - 556-2
Site Traditionnel Wendat-Huron

Pendant presque une heure, notre guide Kamatache Shikitache, alias Simon Perusse en Québécois, nous explique les modes de vie des Wendat. Cette première nation, originaire du sud Ontario a toujours été opposée aux Iroquois. Quand ces derniers s’allièrent aux Néerlandais, puis aux Britanniques, les Wendat, eux, gagnèrent les rangs Français suite aux massacres de leur peuple en 1649. Trois cents Wendat se réfugièrent près de la ville de Québec. Leurs descendants – dont Kamatache – y vivent toujours… Petite aparté : à tort, ces personnes furent surnommées Hurons en raison de leur coupe de cheveux – une crête centrale et les bords du crâne rasé – qui, selon les Blancs, leur faisait penser à la tête d’un sanglier… Aujourd’hui, ce terme est péjoratif et il vaut mieux les nommer Wendat, ce qui – dans leur langue – signifie « île ».

Canada - 557-1
Site Traditionnel Wendat-Huron – Notre guide Kamatache Simon (accompagné de sa chienne Amarocque)

Les Hurons-Wendat ont adopté la filiation matrilinéaire : l’enfant fait partie du clan de sa mère et non de son père. Le pouvoir des femmes est très important : ce sont elles qui élisent le chef et les conseillers politiques, et elles aussi qui valident les décisions prises par les hommes. Autre fait important : il n’y a que les hommes qui fréquentent la « tente de purification » – une sorte de sauna : en effet, seuls les hommes ont besoin de « laver » leurs âmes car ce sont eux qui donnent la mort que ce soit à la guerre, à la chasse ou dans la coupe des arbres. Les femmes, elles, sont « purifiées » tous les mois, et de plus, elles sont synonymes de vie par la procréation et la réutilisation des peaux et bois coupés… Un bel exemple à suivre…

Pour la vie quotidienne, les habitations sont en fait des maisons « longues » communes qui regroupent plusieurs familles. Contrairement à une idée reçue, toutes les premières nations ne sont pas nomades : les Wendat sont semi-sédentaires, ce sont des cultivateurs qui complètent leur alimentation – essentiellement végétarienne – par la pêche et la chasse. Comme ils ne pratiquent pas la jachère, ils changent de territoire lorsque les terres sont épuisées, approximativement tous les 20 ans. Les intérieurs sont très hauts pour évacuer les fumées des feux qui se trouvent à même le sol…

Canada - 557
Site Traditionnel Wendat-Huron – Maison longue
Canada - 574
Site Traditionnel Wendat-Huron – Maison longue
Canada - 579
Site Traditionnel Wendat-Huron – Maison longue – Sur la couchette qui sert de lit, on peut observer plusieurs vêtements traditionnels
Canada - 564
Site Traditionnel Wendat-Huron – Image présentant la reconstitution d’un village autrefois

On découvre ensuite les canoës dont l’armature est faite de bois recouverte d’écorce de bouleau et donc l’étanchéité est assurée par un colmatage à base de résine et de graisse animale.

Canada - 558
Site Traditionnel Wendat-Huron – Construction de canoë

Comme dans la maison longue, le tipi accueille les familles. Mais il va être abandonné rapidement car le système de feu au sol ouvert était peu efficace et dangereux pour la santé – surtout en hiver. Les Wendat adoptent vite les poêles fermés et la cabane en bois à l’européenne…

Canada - 560
Site Traditionnel Wendat-Huron – Tipi
Canada - 563
Site Traditionnel Wendat-Huron – Tipi – Objets traditionnels
Canada - 565
Site Traditionnel Wendat-Huron – Contrairement à une idée reçue, ce ne sont pas les Chefs qui portent cette belle coiffe : elle est réservée aux guerriers qui accomplissent des actions héroïques. Les Chefs, eux, portent une traîne de plumes qui descend le long de leur dos…

On passe ensuite devant un bel Inukshuk, une sorte de cairn anthropomorphique, homme de pierre qui porte le flambeau d’une culture spécifique. L’inukshuk est un indicateur de phénomènes ponctuels, tels un campement, une cache de nourriture, un lieu d’arrêt pour l’observation ou le repos, un enrochement de personnes décédées. Non loin, on découvre un rite funéraire : chez les Wendat, les morts sont « emballés » et protégés des charognards par une enveloppe de bois, puis quand la maison longue sera abandonnée, on les y enterra…

A la fin de la visite, Kamatache Simon nous dit deux mots de la situation administrative des peuples premiers. Actuellement, dans le cadre de la communauté, le natif n’est pas émancipé et reste sous la tutelle du gouvernement fédéral, avec des avantages mais aussi beaucoup d’inconvénients. Autre fait notoire, jusqu’en 1996, les enfants – de 5 à 18 ans – étaient obligatoirement éduqués en pensionnat afin d’être « civilisés »…. Merci Kamatache Simon pour cette belle visite !

Après cette belle et instructive visite, on fait un tour dans la superbe boutique d’artisanat qui propose des produits originaux et de qualité. On se lâche un peu…

Canada - 585
Site Traditionnel Wendat-Huron – Superbe boutique d’artisanat !
Canada - 591
Site Traditionnel Wendat-Huron – Superbe boutique d’artisanat !
Canada - 593
Site Traditionnel Wendat-Huron – A la boutique, il y a des attrape-rêves par centaines… Attention à ne pas les accrocher contre un mur ou une fenêtre, ils ne rempliraient plus leur office !

On enchaîne avec un déjeuner traditionnel, dans un cadre rappelant la maison longue. Au menu : soupe de riz et de graines de tournesol, saucisses de bison et chili de wapiti, gâteau sirop d’érable, le tout étant arrosé d’une tisane de canneberges et accompagné de délicieux petits pains au maïs. Un régal !

Canada - 594
Site Traditionnel Wendat-Huron – Restaurant

Après la rencontre des Wendat – peuple qui vit dans un collectif très égalitaire – Gérard se souvient, lors de son émigration au Québec, avoir rencontré un adepte de l’ultra-libéralisme qui revendiquait sa plus grande part d’inégalité dans ce monde…

 Vers 13h30, on repart vers l’ile d’Orléans, située au beau milieu du Saint Laurent… A Sainte Pétronille, on fait un tour à pied au bord du fleuve le long de la promenade Horatio Walker, mais le vent est fort et on rebrousse vite chemin !

Canada - 599
Ile d’Orléans
Canada - 602
Ile d’Orléans
Canada - 604
Ile d’Orléans – Vue sur la Chute Montmorency

Toujours sur l’île, on fait un dernier tour vers le Parc Maritime de Saint Laurent qui autrefois abritait un gros chantier naval. Et aux alentours, les couleurs de la forêt sont toujours éclatantes !

Canada - 607
Ile d’Orléans – Parc Maritime de Saint Laurent
Canada - 609
Ile d’Orléans

INFOS PRATIQUES

  • Site traditionnel Huron Wendake, 9h-17h (horaires très variables selon la saison), visite guidée de 45mn, 14.50$ ~ 9.50€. Il y a aussi un forfait intéressant qui inclut atelier d’artisanat + visite + repas traditionnel, durée 3h, 45.50$ ~ 29.80€. Accueil très sympathique, une visite que l’on recommande absolument !
  • Éventuellement (mais on n’a pas visité), Parc de la Chute Montmorency, en se garant au bas de la chute (parking 13$ ~ 10€) , on peut grimper en haut de la chute par l’escalier panoramique de 487 marches et emprunter le pont suspendu qui enjambe la chute. Possibilité de monter en téléphérique, environ 15$ ~ 9.80€ AS. Éventuellement, enchaîner avec le sentier des résurgences, 2.5km AR, et redescendre par le chemin du 31 juillet.
  • Hébergement : logement Airbnb, bien situé, à environ 40mn à pied de la vieille ville (bus n°1 non loin pour rejoindre la gare fluviale).  Chambre confortable avec salle de bain privée et espace bureau. Accès possible à la cuisine de l’hôte (très bien équipée). Wifi de qualité. Bon accueil !

2 réflexions au sujet de « Rencontre avec les Hurons-Wendat, une première nation du Québec »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s