Une journée d’exception à Inuyama : temple, château, marionnettes, artisanat et musée en plein air !

Vendredi 2 mars

Nos futons très durs interdisant toute grasse matinée, on est debout à 5h30… Un peu tôt pour notre programme, mais on n’en peut plus de rester allongés ! Après un petit déjeuner rapidement avalé – il ne fait pas chaud dans la cuisine de l’auberge, donc on ne s’y attarde pas ! – on part en métro jusqu’à la gare centrale de Nagoya. Là, on saute dans un train de banlieue qui, on le pense, est censé nous conduire à Inuyama, une petite ville réputée pour son vieux château. Erreur ! On est en fait à bord d’un express qui file vers Gifu… Vingt minutes après notre départ, on descend au premier arrêt d’où on reprend le premier train  pour Nagoya : retour à la case départ ! Le seul intérêt de cette erreur est que l’on peut observer le conducteur du train. En effet, on est placé  – tassé serait le mot le plus adéquat à cette heure de pointe ! – en tête de rame. Et on est surpris par la « rusticité » de la conduite : dans la cabine, point d’écran tactile ou d’ordinateur de bord… Non, tout se fait manuellement, et l’horaire précis où le train doit entrer en gare est inscrit sur une fiche, horaire que le conducteur contrôle sur une pendule à aiguille !

Jap- 526
Nagoya – Conduite à l’ancienne et en gants blancs dans le train de banlieue !

Après cette petite heure de transports, on remonte dans le bon train cette fois ! A 8h30, on arrive enfin à Inuyama qui , littéralement, signifie « ville de la montagne du chien« . On longe le fleuve Kiso sur lequel se pratique encore, certaines nuits, la pêche traditionnelle au cormoran. D’ailleurs, même les plaques d’égouts rappellent cette technique ancestrale…

Jap- 529
Inuyama – Bateaux traditionnels utilisés pour la pêche au cormoran

On monte ensuite vers les sanctuaires shinto Haritsuna Jinja et Sankō-Inari Jinja, et on apprécie la belle allée de torii ainsi que les nombreuses plaquettes votives accrochées ici ou là…

Jap- 534-2
Inuyama – Sanctuaire shinto
Jap- 534-3
Inuyama – Sanctuaire shinto

Au bout de cette petite grimpette se dresse le château d’Inuyama : bâti en 1537, c’est le plus vieux château du Japon, et il a résisté à la guerre et aux séismes. L’édifice est petit mais superbe, et on pénètre en chaussettes (!) à l’intérieur qui, comme à l’époque de sa construction, est toujours dépourvu d’électricité ou d’ascenseur… Pour parvenir au sommet, on grimpe de très hautes marches ! En haut, la vue à 360° sur les environs est un peu décevante : comme souvent, la ville semble bâtie de manière anarchique, sans cohésion architecturale…

Jap- 536
Inuyama – Château
Jap- 535
Inuyama – Château et arbre sacré

En sortant, on s’offre une glace au matcha ; eh oui, depuis que l’on a découvert cette spécialité locale, on n’y résiste pas… Même à 10h du matin !

On redescend la petite colline en passant de nouveau par le temple, et en quelques minutes, on est dans la salle d’exposition de Karakuri qui abrite une superbe collection de marionnettes datant de la période d’Edo et de Meiji. En effet, lors du matsuri  – fête annuelle de la ville qui a lieu le premier week-end d’avril – des dizaines de chars surmontés de ces marionnettes défilent dans les rues de la petite cité…

On visite ensuite le musée consacré au château et aux traditions de la ville. Même s’il n’y a pas d’explications en anglais, on comprend aisément les reproductions anciennes qui montrent les batailles entre seigneurs de guerre locaux…

On remonte ensuite une rue quasiment piétonne et bordée de maisons anciennes et de boutiques d’artisanat.

Pour le déjeuner, on achète dans une échoppe assez rustique (!) des brochettes et des petits pains fourrés au chou et à la viande… C’est spécial mais bon !

Jap- 555
Inuyama – Rue piétonne – Petit « fast food » local
Jap- 554
Inuyama – Rue piétonne – Zoom sur la cuisine assez « rustique » du resto où on mange !

On continue notre exploration de cette rue un peu touristique, et par hasard, on tombe sur une superbe exposition de poupées anciennes et traditionnelles qui représentent des personnages de la cour impériale. A ce moment, on se souvient que demain, c’est justement la fête des poupées, attendue et célébrée par toutes les petites filles du pays. Pour les garçons, ce sera plus tard, au début du mois de mai. Comme on peut le constater, au Japon, la mixité n’est pas toujours à l’ordre du jour…

Jap- 556
Inuyama – Plaque de bois décorée annonçant l’expo de poupées anciennes
Jap- 560-2
Inuyama – Expo de poupées anciennes
Jap- 558
Inuyama – Expo de poupées anciennes

On fait un dernier détour par une surprenante allée couverte, décorée d’objets vintage des années 50 et remplie d’échoppes de street food

Jap- 563
Inuyama – Allée couverte dédiée à la restauration !
Jap- 564
Inuyama – Allée couverte  – Temple consacré aux pompiers !
Jap- 564-1
Inuyama – A la sortie de l’allée couverte, petit temple avec personnages très stylisés

Vers midi et demi, on parvient (enfin) à la gare : jamais on n’aurait imaginé passer autant de temps ici ! Là, on prend un bus qui nous conduit en trente minutes au musée en plein air Meiji Mura. Et nous voilà repartis pour trois heures de balade à travers ce très grand complexe où sont reconstitués de nombreux bâtiments traditionnels du Japon. La visite est instructive et plaisante, d’autant qu’en hiver, il y a peu de monde !

Jap- 572
Inuyama – Musée en plein air Meiji Mura
Jap- 571
Inuyama – Musée en plein air Meiji Mura
Jap- 575
Inuyama – Musée en plein air Meiji Mura – Bâtiment de la Poste
Jap- 582
Inuyama – Musée en plein air Meiji Mura – Ancienne prison
Jap- 583
Inuyama – Musée en plein air Meiji Mura

Vers 16h, on reprend un bus qui nous ramène directement à Nagoya. On arrive dans notre quartier vers 18h et on retourne immédiatement dîner dans le resto où nous sommes allés il y a deux jours. Mais cette fois, on choisit une table avec des chaises ! Et comme précédemment, le repas est copieux, bon et très peu cher…

INFOS PRATIQUES

  • Logement : Ageha Apartment, résa via Airbnb. Bien placé, à une station de métro de la gare de Nagoya. Sanitaires collectifs. Cuisine commune assez bien équipée. Vélos mis à disposition. Wifi. Machine à laver. Spartiate mais correct pour un court séjour. Environ 30€ la nuit
  • Train Nagoya Station => Inuyamayuen Station, Meitetsu Line, 30mn de trajet, départs fréquents, 600¥ (accepte la carte Suica)
  • Château, 9h-16h30, 550¥ – Possibilité d’acheter un billet couplé avec les deux musées (600¥) ou avec le musée en plein Meiji Mura (1800¥)
  • Musées (marionnettes et expo pricipale), 9h-16h30, 100¥Démonstration de fabrication de marionnettes les vendredis et samedis de 10h à 16h, et le week-end les personnages s’animent (se renseigner pour les horaires exacts).
  • Expo de poupées anciennes, dans la rue piétonne, entrée libre.
  • Bus Inuyama => Musée en plein air Meiji Mura, 2 par heure, durée 30mn, 420¥ (payable en cash, ne prend pas la carte Suica) – Horaires disponibles au château ou à l’OT de la gare. L’arrêt se trouve à la sortie Est de la gare ferroviaire.
  • Musée en plein air Meiji Mura, 9h30-17h, 1600¥ – Prévoir au moins 3h de visite. Possibilité d’emprunter les transports « anciens », 500¥ mini par personne.
  • Bus Musée Meiji Mura => Nagoya, durée 1h30, 960¥ (accepte la carte Suica) – Horaires à vérifier (on l’a pris « à la volée » !)

 

 

Une réflexion au sujet de « Une journée d’exception à Inuyama : temple, château, marionnettes, artisanat et musée en plein air ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s