A la découverte du château haut perché et du Bouddha géant de Gifu

Mercredi 28 février

Vers 7h30, on va en métro jusqu’à la gare de Nagoya. Là, on enchaîne avec avec une demi-heure en « train de banlieue » jusqu’à Gifu ainsi nommée par Oda Nobunaga, un seigneur de guerre qui au XVIe siècle réunifia le Japon. La ville en elle-même n’est pas très belle, mais il faut dire qu’elle fut détruite d’abord par le séisme de 1895, puis ensuite par les bombardements de la seconde guerre mondiale…

Un bus et quelques minutes plus tard, on descend au parc urbainGifu-koen – et on se balade un moment dans les jardins.

Jap- 461
Gifu – Parc urbain

D’ici, on a une belle vue sur le château, perché sur le mont Kinka, 329m plus haut ! Malheureusement, la météo est très moyenne, et le ciel reste blanc et voilé, ce qui est loin d’être l’idéal pour les photos…

On prend le téléphérique pour grimper au plus près du sommet, puis on continue à pied par le chemin qui mène au château, dont la première version fut réalisée en 1201. Posé sur un piton rocheux, sa situation stratégique était particulièrement appréciée des seigneurs de guerre, même si l’absence d’eau fut longtemps un problème. Le bâtiment actuel date de 1959, et est une réplique de l’édifice originel.

Jap- 465
Gifu – Château

On visite l’intérieur où les trois premiers étages sont transformés en musée : on aime bien les armures de samouraïs ainsi que les portraits des anciens résidents ! Au dernier niveau, un balcon circulaire permet d’avoir une vue à 360° sur les environs. Mais avec ce ciel voilé et blanc, on ne voit pas grand chose !

Jap- 469
Gifu – Château – Musée

On redescend à pied jusqu’au parc urbain. Là, c’est loin d’être une balade « pépère » comme on l’imaginait… Le chemin est très accidenté, fait de rochers à enjamber et de rares passages aménagés. Et pourtant, on a emprunté l’itinéraire le plus facile ! Après quarante-cinq bonnes minutes de balade « casse-pattes », on en voit enfin le bout…

Jap- 480
Gifu – Descente à pied depuis le sommet du château jusqu’au parc urbain – Le sentier est bien balisé et il y a quelques indications en anglais

On visite ensuite le Soho-ji, un temple bouddhique qui renferme un splendide Bouddha géant.

Jap- 482
Gifu – Le Soho-ji, temple qui renferme le Bouddha géant

Haute de 13.70m, la construction de la statue fut entamée en 1790 et achevée 38 ans plus tard ! Ce Bouddha est unique car son armature centrale est réalisée avec un ginkgo biloba, et sa structure générale est faite de bambou, d’argile et de papiers  d’écrits bouddhiques, le tout recouvert ensuite de laque et de feuilles d’or. Le résultat est impressionnant !

Jap- 493
Gifu – Bouddha géant

Plus surprenant encore, la pièce où se dresse la statue est ceinte de plusieurs rangées de personnages en argile. Si on a reconnu certaines scènes de la vie de Bouddha, on n’a pas compris, en revanche, à qui / quoi correspondaient les autres sculptures… Comme la lumière est très faible, l’éclairage manque pour les photos… Décidément, aujourd’hui, soit c’est trop clair, soit c’est trop sombre !

Jap- 490
Gifu – Soho-Ji – Personnages en argile entourant le Bouddha géant
Jap- 487
Gifu – Soho-Ji – Personnages en argile entourant le Bouddha géant

Vers midi, on achète quelques sushis et sandwiches dans un combini, et on retourne pique-niquer dans le parc urbain. C’est agréable, mais le soleil n’est toujours pas réapparu alors on décide de rentrer à Nagoya, de toutes façons, il n’y a pas grand chose d’autre à voir à Gifu !

Jap- 496
Gifu – Bus bien décoré !

Après une fin d’après-midi tranquille, on dîne dans un restaurant simple mais traditionnel, ce qui signifie que l’on teste les tables au ras du sol… Si le repas a vraiment été bon et copieux pour un prix très modique, on ne peut pas dire que nos articulations aient pleinement apprécié l’expérience !

Et la nuit s’annonce également un poil « dure » sur nos chers futons…

INFOS PRATIQUES

  • Logement : Ageha Apartment, résa via Airbnb. Bien placé, à une station de métro de la gare de Nagoya. Sanitaires collectifs. Cuisine commune assez bien équipée. Vélos mis à disposition. Wifi. Machine à laver. Spartiate mais correct pour un court séjour. Environ 30€ la nuit
  • Train Nagoya station => Gifu station, Tokaido JR Line, départs fréquents, liaison en 30mn environ. 470Y (carte Suica acceptée).
  • Bus Gifu Station => Parc urbain, plusieurs bus possibles au départ de l’arrêt n°11 de la gare routière. 10mn de trajet maximum, 210Y (en cash uniquement, la carte Suica n’est pas acceptée).
  • Téléphérique Parc urbain => Château de Gifu, 9h00-17h (plus tard en été), montée en quelques minutes, 620Y AS.
  • Château de Gifu, 9h30-30mn avant la fermeture du téléphérique, 200Y.
  • Balade à pied sommet du Mont Kinka => parc urbain, plusieurs sentiers possibles, mais attention certains sont fortement déconseillés car dangereux. On a emprunté le chemin de droite après avoir dépassé la station haute du téléphérique, très accidenté, considéré comme le plus facile… 45mn de descente. Chaussures de marche indispensables !
  • Grand Bouddha de Gifu, 9h-17h, 200Y. Tout proche du parc urbain.

2 réflexions au sujet de « A la découverte du château haut perché et du Bouddha géant de Gifu »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s