Premiers pas dans Tokyo, autour de Shinjuku

Mardi 13 février

Levés à 4h30 du matin, peu de temps après on part à pied jusqu’au métro qui doit nous conduire à l’aéroport. Malgré l’heure très matinale, il fait déjà 30°C et on sue à grosses gouttes ! Heureusement, l’aéroport est climatisé, et l’attente jusqu’au départ est agréable et passe vite. Le vol de 8h30 se déroule sans problème, on enchaîne les films… A 18h heure locale, on atterrit à Tokyo, notre première étape en Asie.

Le passage de la douane est un peu long avec des formalités assez contraignantes – prise d’empreintes, de photos… – mais on finit par en voir la fin au bout d’une heure ! On change nos dollars néo-zélandais, on retire aussi du cash dans un DAB qui accepte les cartes étrangères. En effet, ici, le paiement par CB est assez peu usité, et les DAB de ville ne prennent que rarement nos cartes : autant anticiper ! On achète ensuite une carte SIM locale ainsi qu’une une carte SUICA pour les transports, et vers 20h, on prend enfin le train qui nous emmène vers le centre-ville et plus précisément à la gare d’Urayasu où se trouve notre logement. Après quelques courses dans un combini – épicerie de quartier ouverte presque 24h/24 – on se dirige vers notre studio.

Problème : à l’adresse indiquée par Airbnb, rien ne correspond, pas d’appartement !… Heureusement, on tombe sur un résident de l’immeuble où on essaie d’entrer – et qui n’est pas le bon ! – et grâce à l’adresse en japonais que l’on a, celui-ci nous trouve le bon bâtiment. Ouf ! On a un moment cru que l’on passerait la nuit dehors…

On s’installe rapidement, on dîne et on se couche sans traîner, Gérard sur le lit « classique » prévu pour une personne, moi sur le futon par terre. Au milieu de la nuit, on inverse nos couchages, car mes articulations européennes sont peu habituées à ce traitement un peu rude ! Le seul hic, c’est que l’on n’a pas réussi à mettre le chauffage en route et… ça caille sec !

Mercredi 14 février

Malgré notre petite nuit – très fraîche, et un poil dure côté couchage ! – on se lève assez tôt. On met au point notre journée et nos transports, puis vers 10h on part d’abord faire un tour dans notre quartier, loin de toute agitation touristique. On est agréablement surpris par l’accueil que l’on reçoit, toujours chaleureux et souriant !

Jap- 5
Tokyo – Quartier Urayasu, non loin de notre studio
Jap- 1
Tokyo – Quartier Urayasu – Enfants en sortie scolaire : ici, ils portent presque tous un masque de protection, et on ne risque pas de les perdre avec leur casquette identique !

On prend ensuite le métro jusqu’à Shinjuku ; ce n’est pas le quartier le plus remarquable de Tokyo mais nous devons aller y acheter nos pass pour la journée à Hakone prévue lundi prochain.

Au passage, on ne se lasse pas de regarder les façades souvent encombrées de publicités et on s’imprègne des habitudes nipponnes : par exemple, on trouve des distributeurs automatiques partout, que ce soit pour les boissons, les en-cas ou les cigarettes ! On voit également pas mal d’affiches faites avec des mangas ou des personnages de BD stylisés.

Jap- 8
Tokyo – Quartier Shinjuku
Jap- 4
Tokyo  – Linéaires de distributeurs en tous genres !
Jap- 9-3
Tokyo – Quartier Shinjuku – Condensé d’objets appartenant au patrimoine cultuel japonais
Jap- 19-1
Tokyo – Quartier Shinjuku

Après avoir arpenté la gare et le quartier dans tous les sens, on se dirige vers les Bureaux du gouvernement métropolitain de Tōkyō (Tōkyō Tochō), où les plateformes panoramiques du 45e étage offrent une vue à 360° sur la ville.

Jap- 11
Tokyo – Quartier Shinjuku
Jap- 13
Tokyo – Quartier Shinjuku – Vue du 45e étage du bâtiment du Gouvernement
Jap- 13-1
Tokyo – Quartier Shinjuku – Vue du 45e étage du bâtiment du Gouvernement

Après cette balade très aérienne, on déjeune dans un petit resto de quartier. Première surprise : on doit commander notre repas à l’aide d’un automate… Heureusement, un employé est là pour nous aider ! Second étonnement : les prix sont très doux. En effet, nos deux menus complets – plat, salade, soupe miso et boissons non alcoolisées à volonté – ne nous coûtent que 8.30€ pour deux : incroyable !

Nous terminons cette première balade par le Golden Gaï, un quartier animé surtout le soir et particulièrement fréquenté pour ses bars et restos

Jap- 17
Tokyo – Quartier Shinjuku – Golden Gaï

Vers 16h, on reprend le métro et après quelques courses pour le dîner, on rentre « chez nous ». Ken, notre hôte, passe dans la soirée régler le problème du chauffage : la nuit s’annonce plus chaude !

INFOS PRATIQUES

  • Vol Brisbane (Australie) / Tokyo (Japon), durée 8h30. L’accès à l’aéroport de Brisbane se fait facilement grâce au métro. Enregistrement rapide, avec des automates, tout comme le passage de la douane.
  • Aéroport de Tokyo Narita : boutique free taxes avant de passer la douane (cartouches de cigarettes à prix intéressant). Formalités un peu longues, plusieurs contrôles de passeport sont à subir, avec prises d’empreintes digitales et photos. Dans le terminal, ATM, bureaux de change, agence JR East (pour acheter la Suica Card), comptoirs où acheter des cartes SIM locales. Train local pour le centre-ville, avec changement pour rejoindre notre logement (environ 1500¥).
  • Logement : Studio via Airbnb, très bien situé dans le quartier Urayasu, à 5mn de la station de métro. Logement bien fonctionnel, avec salle de bain, kitchenette et balcon. Pocket Wifi fournie. Le contact avec Ken, l’hôte, est parfait ! Environ 32€ la nuit, un très bon rapport qualité / prix pour Tokyo.
  • Carte SIM : maintenant, on peut acheter facilement du data, chose impossible il y a encore peu. En dépannage – car nous devons récupérer prochainement une Pocket Wifi avec notre logement, ainsi qu’une autre carte SIM valide 90 jours – nous achetons donc une carte valable 7 jours avec 1Gb de data. Tarif un peu élevé, environ 20€.
  • Carte SUICA de transports, à acheter à l’agence JR East (à l’aéroport). Cette carte permet les transports locaux dans toutes les grandes villes du pays (a priori !) ainsi que de régler ses menus achats dans certains combinis. La carte coûte 500¥ (remboursable à la fin du voyage dans les stations JR East), et il faut ajouter la recharge pour les transports – pour info, nous avons crédité notre carte de 4.500¥.
  • Déplacements en métro dans Tokyo : vraiment très faciles, surtout dès que l’on a compris le système de numérotation des arrêts (avec une lettre et un nombre). Les annonces dans les rames sont faites en anglais, et le nom des stations est également écrit en lettre « latines ».  Selon la longueur du trajet, compter entre 250¥ et 400¥ ; là encore, on conseille la carte SUICA, car ainsi on n’a pas à se soucier de payer le montant exact.
  • Bureaux du gouvernement métropolitain de Tōkyō (東京都庁 – Tōkyō Tochō), plateformes panoramiques du 45e étage, 9h30 / 23h, observatoire sud le plus intéressant, entrée libre.

Une réflexion au sujet de « Premiers pas dans Tokyo, autour de Shinjuku »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s