De village en village, sur l’île de Chiloé

Mercredi 25 octobre

Vers 9h30, après être remontés au centre-ville en collectivo, on prend un bus à la gare routière principale qui nous mène d’abord à Delcahue, un village situé à une vingtaine de kilomètres au nord de Castro. Comme nombre de villages de la région, celui-ci est réputé pour son église en bois. En effet, entre les XVIIe et XVIIIe siècles, alors que l’île était encore sous possession espagnole, de nombreux édifices religieux ont été érigés… Actuellement, seize de ces églises sont inscrites sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO, dont celles de Delcahue et d’Achao. On voit d’abord l’église – de l’extérieur, car elle est fermée ! – puis on fait un tour sur la rive de ce  village de pêcheurs. Ici encore, on remarque un bel artisanat autour de la laine.

Après une très courte traversée en ferry à bord d’un bus local, on se retrouve sur l’ile de Quinchao. On descend d’abord à Curaco de Vélez, un petit village endormi. On apprécie sa belle église verte, mais on ne traîne pas car il pleut !

Alors, après avoir pique-niqué rapidement, on reprend un autre bus pour Achao. Rien d’étonnant à cette météo capricieuse, Chiloé est aussi connue pour « subir » 300 jours de pluie par an. Mais depuis notre arrivée, on est chanceux car on a vraiment eu un ciel dégagé voire même du soleil ! A Achao, la ville principale de l’île, on se balade d’abord sur le port et dans le marché artisanal où, une fois de plus, on est surpris par l’originalité et la qualité de certaines productions. On craque pour des magnets « pelotes de laine ». Gros avantage : ils ne pèseront pas lourd dans le sac ! On se dirige ensuite vers l’église. Là, c’est surtout son intérieur – tout de bois clair et teinté en bleu – qui retient notre attention, l’extérieur étant moins original. Après une boisson prise dans un café – difficilement trouvé : ici, il y a surtout des épiceries, on n’a pas vu de restaurant ! – on reprend le bus et on rentre directement à Castro, via le ferry bien sûr !

Ch - 153
Achao, marché artisanal (cherchez Dodole !)

INFOS PRATIQUES

  • Bus Castro / Achao, via Delcahue et Curaco de Vélez, 4.200$ ~ 6€ l’AR. Bus fréquents, mieux vaut les prendre aux arrêts prévus, mais on peut toujours les héler en route si on connaît leur trajet. Ferry gratuit, inclus dans le parcours du bus.
  • Balade à Delcahue, Curaco de Vélez et Achao. A voir : les églises et surtout leurs intérieurs (sauf à Delcahue, fermée), les bords de mer, le marché artisanal d’Achao.  

 

 

3 réflexions au sujet de « De village en village, sur l’île de Chiloé »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s