Castro, entre maisons sur pilotis et églises en bois

Mardi 24 octobre

Après un copieux petit-déjeuner pris à l’hôtel, on prend un collectivo (taxi collectif) pour monter au centre-ville. Celle-ci est toute proche mais la côte est rude ! On commence par déposer notre linge sale dans une lavanderia, puis on visite la cathédrale San Francisco, entièrement construite en bois et dont les façades, recouvertes de tôle peinte en jaune et violet, illuminent les alentours.

Ch - 125
Castro, la cathédrale San Francisco

On se dirige ensuite vers le mirador du Punte Gamboa d’où on a une vue plongeante sur les palafitos, ces petites maisons de pêcheurs installées sur pilotis. Celles-ci sont beaucoup plus colorées que celles observées hier.

Ch - 128
Castro, vue sur les palafitos depuis le mirador du Puente Gamboa

On poursuit notre route jusqu’à un arrêt de bus situé sur la Panaméricaine. Là, on prend la ligne 2 qui nous mène en quelques minutes (dans un véhicule antique !) à Nercon, village principalement visité pour sa belle église en bois. On en fait le tour, mais celle-ci est fermée. Coup de bol, alors que nous allions repartir, un groupe d’écoliers arrive pour une sortie pédagogique. On profite alors de leur visite pour découvrir l’intérieur – tout en bois – et on monte même au niveau de la charpente.

Ch - 131
Église de Nercon

Vers midi, après un rapide trajet en bus, on se retrouve au centre-ville, sur la Plaza de Armas qui fait face à la cathédrale. On visite le musée de la ville, tout petit mais bien intéressant, puis après quelques courses, on descend à pied au port. On retourne à la même « cantine » qu’hier, et on teste de nouvelles spécialités locales, une soupe de poissons parfumée à la coriandre et un saumon fourré au fromage, tomates et chorizo. Surprenant mais très bon !

En ressortant, on passe encore un bon moment à observer les pélicans et les goélands. Au loin, on aperçoit aussi des phoques

Ch - 137-1
Castro, vol de pélican

On passe le reste de l’après-midi à l’hôtel, un peu de repos, ça ne fait pas de mal ! En début de soirée, Gérard remonte chercher le linge à la laverie pendant que je m’occupe du blog ! Pour le dîner, on a acheté un ceviche de saumon / oursins / clams et un avocat !

Ch - 135
Castro, vente de ceviches divers sur le port

INFOS PRATIQUES

  • Visite de Castro : cathédrale San Francisco (entrée libre), musée de Castro (entrée libre), Mirador du Puente Gamboa (à ne pas rater !)
  • Collectivo (taxi collectif), 500$ ~ 0.70€ par personne pour n’importe quelle course au centre-ville. A ne pas confondre avec les radio-taxis, plus chers.
  • Bus pour Nercon, ligne n°2, se prend à plusieurs endroits en ville ou sur la Panaméricaine (il suffit de le héler si on est trop loin d’un arrêt), 350$ ~ 0.50€
  • Eglise de Nercon, entrée libre (quand elle est ouverte !), donation conseillée 500$ ~ 0.70€
  • Laverie, près de la cathédrale. On n’a pas trouvé que le linge sentait le propre…

 

 

Une réflexion au sujet de « Castro, entre maisons sur pilotis et églises en bois »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s