Une plongée dans le passé à La Plata

Vendredi 6 octobre

Vers 8h, on se poste à l’arrêt de bus, situé non loin de notre hôtel, qui doit nous emmener à La Plata, une petite ville située à une soixantaine de kilomètres de Buenos Aires. Malgré nos grands signes, aucun véhicule ne s’arrête ! Un peu énervés, on finit par monter dans le 126 pour aller à Retiro afin de prendre le bus en tête de ligne. Après une heure de perdue, plus une de trajet, on arrive au Terminal de La Plata. On se balade dans la ville fondée en 1880, et construite selon un plan en damier. On rejoint la cathédrale où la couleur rouge des briques domine.

Ar-183
La Plata, Hôtel de ville

Après cette intéressante visite, on poursuit notre marche le long de la rue 54 : ici, les artères ne portent pas de noms mais sont désignées par des numéros.

Alors que l’on cherche un resto pour le déjeuner, on tombe sur un traiteur qui propose des salades variées à emporter. On n’hésite pas, depuis notre arrivée en Argentine, la verdure nous manque un peu… On ajoute une quiche aux épinards, et quelques pâtisseries, et on va déguster notre repas dans un parc tout proche. On se régale !

Ar-190
La Plata, notre « festin » de midi !

Le ventre plein, on continue à arpenter les rues pour parvenir au Musée de la Plata spécialisé dans les sciences naturelles et l’archéologie sud-américaine. Celui-ci est très ancien puisqu’il date quasiment de la fondation de la ville, et les collections sont présentées derrière de grandes vitrines un peu démodées. Malgré cela, la visite est passionnante. On y voit des squelettes de dinosaures connus, et on découvre aussi ceux de mammifères du début du quaternaire aujourd’hui disparus. La collection de poteries pré-colombiennes est également impressionnante.

Ar-191
La Plata, Musée

Après presque deux heures passées dans les lieux, on rejoint la gare routière en taxi, puis on rentre à l’hôtel après une heure de route, comme ce matin.

Là, petit moment de solitude (et de stress !) au moment de retirer le câble qui attache nos sacs de voyage aux montants du lit, une technique préconisée par de nombreux routards pour sécuriser les bagages dans les AJ. Le cadenas refuse de s’ouvrir… On s’excite dessus pendant un moment, puis finalement Gérard emprunte au gérant une pince coupante et une lime. Et après une bonne demi-heure d’huile de coude, il parvient enfin à rompre le câble. Ouf ! On n’ose même pas imaginer comment on aurait réagi si la même mésaventure nous était arrivée juste avant de prendre un bus ou un avion…

Demain, on quitte Buenos Aires pour Puerto Madryn en Patagonie : il n’y aura donc pas d’article avant deux ou trois jours !

INFOS PRATIQUES

  • Accès à La Plata : le mieux est de prendre un bus au départ de Retiro, 38$ ~ 1.90€ AS uniquement avec la carte SUBE. Trajet en 1h, privilégier les liaisons directes par autoroute.
  • Cathédrale de La Plata, 10h-19h, entrée libre. Possibilité de monter dans une des flèches.
  • Musée de la Plata (musée des sciences), 10h-18h, fermé le lundi, 40$ ~2€ – prévoir au moins deux heures de visite.
  • Taxi Musée / Gare routière, 75$ ~ 3.70€

 

Une réflexion au sujet de « Une plongée dans le passé à La Plata »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s