Superbes balades sous le soleil de la riviera anglaise, entre Dartmouth, Brixham et Totnes…

Mardi 3 mai

Vers 10h, nous quittons notre joli camping à la ferme, mais cette fois, nous ne commettons pas l’erreur de suivre le GPS qui a la fâcheuse habitude de nous envoyer sur des chemins bien trop étroits pour notre gabarit ! Nous sélectionnons donc soigneusement la voie la plus roulante pour rejoindre Stoke Gabriel, notre prochaine étape. A hauteur de St Austell, un panneau indique que notre route est fermée : nous empruntons donc la déviation suggérée qui nous fait traverser, à petite vitesse, quelques zones pavillonnaires… Quelle n’est pas notre surprise, quinze minutes plus tard, de nous retrouver à notre point de départ et de découvrir que, finalement, ladite route n’était pas interdite à la circulation ! Eh oui, quand ce n’est pas le GPS qui nous mène en bateau, c’est la signalétique locale qui n’est pas actualisée… Le reste du parcours se déroule sans encombre, tout comme le passage du Talmar Bridge, un grand pont vers Plymouth, où des employés collectent les 2£ du péage, ce qui est toujours plus agréable que d’être confronté à un automate. A 13h, nous nous installons pour sept nuits au Ramslade Caravan and Motorhome Club Campsite, un camping une fois de plus entouré de verdoyantes collines ! Ne tenant pas en place, Gérard fait un premier tour des environs à vélo et descend jusqu’au village de Stoke Gabriel, situé en bordure de la rivière Dart. Le site est charmant, mais vu la grisaille du ciel, les photos attendront un meilleur moment !

Mercredi 4 mai

Le soleil étant revenu, dès 9h nous sautons sur les vélos et empruntons une toute petite route qui nous mène à Galmpton. Comme toujours – ou presque ! – nous évoluons entre deux murs végétaux où les montées à 20% succèdent aux descentes vertigineuses qu’il faudra assurément remonter au retour ! Néanmoins, c’est avec grand plaisir que nous découvrons ce paysage champêtre à souhait…



Nous pédalons jusqu’à Greeway, où Agatha Christie possédait une belle maison de vacances. Le lieu est superbe, directement en bordure de la Dart. Face à nous, le petit port de Dittisham, aux maisons bien colorées, s’atteint en barque qui fait office de bac.



En ce qui nous concerne, nous garons nos vélos et nous empruntons le bateau qui relie chaque heure Dartmouth. Et c’est parti pour une croisière de trente minutes qui nous fait descendre la rivière dans un environnement somptueux !




L’arrivée à Dartmouth est saisissante : la ville est vraiment magnifique avec ses anciennes maisons de marchands parfaitement restaurées qui s’égrènent le long du quai. Vieux de plus de 800 ans, le port présentait l’avantage d’être en eau profonde et pouvait donc accueillir de grands voiliers. C’est pourquoi il fut utilisé comme point de départ pour les croisades de 1147 et 1190. A partir du XIIIe siècle, la petite ville se développa et devint une étape pour les navires de passage. Ainsi, c’est ici que firent escale les Pères pèlerins le 12 août 1620, en route pour l’Amérique à bord du Mayflower







 Sitôt débarqués, c’est à pied que nous prenons la route qui mène au Château de Dartmouth, situé à presque deux kilomètres du centre-ville. La balade est agréable car elle offre de magnifiques vues sur l’estuaire, sur Dartmouth et le Royal Naval College, et enfin sur Kingswear, la ville jumelle de Dartmouth située sur la rive opposée.





Les premières pierres du château furent posées dès 1380 en réponse à la menace d’une attaque française. Surplombant l’estuaire, il était ainsi possible de repousser les navires ennemis à l’aide de catapultes. A la fin du XVe siècle, la forteresse fut agrandie d’une tour d’artillerie et d’une chaîne de fer qui, tendue entre les deux rives, empêchait tout passage non désiré. Des batteries de canons furent ajoutées vers 1540, toujours en vue de contrer une éventuelle invasion française.  



Au fil des siècles, le château a assuré la défense des lieux, et ce jusqu’en 1955. De nos jours, même s’il ne reste pas grand-chose à l’intérieur – à l’exception de quelques canons – la visite est intéressante car agrémentée de plusieurs panneaux informatifs.


En ressortant, on jette un œil à l’église St Petrox qui jouxte le château, puis on pique-nique face à l’estuaire de la Dart : on ne pouvait rêver meilleur panorama !


Pour rentrer à Dartmouth, plutôt que de reprendre le même chemin qu’à l’aller, nous préférons emprunter le ferry – en réalité une grosse barque ! – ce qui nous permet d’avoir une autre vue du site. Et ô surprise, au beau milieu du port, nous découvrons même un groupe de phoques qui prend le soleil sur un ponton flottant !





Après un dernier tour de ville, nous reprenons le bateau pour Greenway.


Là, à vélo de nouveau, nous enchainons les montées et les descentes pour rentrer au camping !

Jeudi 5 mai

Levés à 7h, nous partons une heure plus tard – toujours à vélo – pour Greenway. Eh oui, hier, en consultant les guides, nous avons découvert une randonnée qui, depuis ce point stratégique, rejoint Kingswear, le village situé sur la rive opposée à Dartmouth.

Comme la veille, nous parquons nos montures au petit port, et nous partons à pied à travers le domaine de Greeway qui, autrefois appartenait à Agatha Christie et son mari, l’archéologue Max Mallowan. Habité ensuite par la fille de la romancière et son mari jusqu’en 2000, la propriété fut rachetée par National Trust qui depuis en assure la sauvegarde et l’entretien.



Après avoir un temps longé le domaine, le sentier s’élève ensuite assez abruptement dans une vaste prairie… Mais l’effort en vaut la peine car, au sommet, on découvre un paysage absolument enchanteur !





La balade se poursuit ensuite entre champs et forêts




Environ deux kilomètres avant d’arriver à bon port, nous pressons le pas. En effet, nous souhaitons voir le vieux steamer qui relie Paignton à Kingswear : celui-ci devant circuler le long du chemin vers 10h20, il ne nous reste qu’une quinzaine de minutes pour rejoindre le point de vue stratégique. Du coup, on trottine – en montée, bien sûr – puis on court – dans la descente ! Peine perdue, nous ratons le passage du train… Un peu transpirants, nous nous posons sur un banc et patientons le temps d’avaler un sandwich. A quelques mètres de nous, le Higher Ferry transporte en continu les véhicules sur l’autre rive ; en effet, en l’absence de pont, ces gros bacs sont toujours très empruntés !  


A 10h40, nous apercevons enfin le steamer qui effectue son voyage retour vers Paignton !



Nous achevons cette très belle balade de huit kilomètres en longeant la Dart jusqu’à Kingswear. Après avoir traversé un chantier de carénage de bateaux, nous passons à la gare où, de nouveau, le train est annoncé à 11h35. Comme nous ne sommes pas pressés, nous l’attendons, cela nous donnera ainsi l’occasion de l’observer de plus près !



Après un ultime regard à la vieille loco, nous prenons le Lower Ferry qui, en quelques minutes, nous conduit à Dartmouth. On prend une glace vers le vieux bassin, puis à 13h, nous embarquons à bord du ferry qui nous ramène à Greenway. Comme hier, il ne nous reste plus qu’à pousser fort sur les pédales pour grimper les côtes !



Vendredi 6 mai

La météo étant toujours au top, nous enchainons avec une nouvelle sortie ! Toujours à vélo, à 8h, nous partons cette fois vers Paignton où nous garons nos montures vers la plage. D’emblée, cette station balnéaire ne nous emballe guère, et à l’exception d’une brochette de jolies maisons colorées, il n’y a pas grand-chose à voir.


De toute façon, nous ne restons pas et partons à pied sur le sentier côtier en direction de Brixham. Sitôt le front de mer quitté, nous cheminons dans un cadre agréable, et rapidement nous arrivons à la Goodrington Beach bordée de cabines de plages aux portes multicolores.




Peu après la Saltern Cove, nous retrouvons la ligne du steamer ! Comme nous sommes un peu en avance sur son horaire de passage, nous patientons sur un banc qui tombe à point nommé !




Le sentier redescend ensuite jusqu’à la Broadsands Beach : là encore, les cabines de plage égaient les lieux. La mer est calme, et il y a même quelques baigneurs dans l’eau. Nous avons la surprenante impression d’avoir été téléportés sur la côte d’Azur tant la douceur du climat nous étonne !



Après avoir discuté un petit moment avec un couple de Suisse, nous reprenons notre chemin, en montée cette fois. Eh oui, comme à vélo, on n’arrête pas de jouer aux montagnes russes par ici ! Nous pique-niquons en surplomb d’Elberry Cove, puis après avoir longé un golf, nous atteignons Churston Cove, assurément la crique la plus belle des environs qui, si on avait prévu les maillots de bain, nous aurait facilement invités à la baignade !



La descente sur Brixham est rapide et pentue, et nous découvrons avec plaisir un joli petit port de pêche très animé, dont la configuration nous fait un peu penser à celle de Mevagissey.




Nous dégustons une glace en arpentant le quai auquel est amarré une reproduction aux deux tiers de la Golden Hind, la caravelle sur laquelle Sir Francis Drake fit le tour du monde de 1577 à 1580.



C’est donc au terme d’une très agréable randonnée de 11km que nous prenons le bus pour rentrer à Paignton. Retour qui s’effectue en une vingtaine de minutes, contre près de trois heures pour l’aller ! Avant de reprendre nos vélos, nous nous offrons une partie de mini-golf – beau parcours joliment paysagé – que Gérard gagne brillamment et modestement – traduisez, j’ai entendu parler de sa large victoire pendant deux jours !

Samedi 7 mai

Et hop, toujours de bon matin – c’est-à-dire vers 8h30 – nous sautons sur nos vélos. Aujourd’hui, nous mettons le cap sur Totnes, une petite ville située en amont de la rivière Dart. Sur le papier, l’itinéraire proposé par Google map semble simple : il suffisait de suivre une petite route sur 7.5km… La réalité est en revanche un peu plus compliquée à pédaler car ladite route s’est vite transformée en piste peu carrossable. Résultat, pendant presque deux kilomètres nous poussons les vélos car de gros cailloux empêchent tout pédalage raisonnable. Et nous descendons… nous descendons… Va-t-il falloir tout remonter à la force des bras ? Parvenus enfin devant une maison, nous découvrons que la piste ne s’arrange pas, bien au contraire ! Et comme on l’imaginait, elle remonte fort ! On prend donc la décision de suivre un autre chemin – celui que les habitants de la maison empruntent avec leur voiture – qui nous ramène sur la route principale. Bref, quelques miles dans les bras et les mollets pour pas grand-chose !




Finalement, on arrive à Totnes à 10h, il nous aura donc fallu 1h30 d’efforts pour effectuer ces sept malheureux kilomètres : à ce sujet, je tiens à souligner que le pays n’est pas vraiment adapté à la pratique du vélo. En effet, soit les routes sont très vallonnées – les côtes à 20% sont fréquentes – soit elles sont étroites et bordées de murs végétaux. De plus, rares sont les pistes cyclables, et quand parfois un trottoir existe, lui aussi se révèle peu large – nous avons réussi à nous faire fouetter par les orties en évitant de basculer sur la chaussée ! Néanmoins, avec un peu d’expérience, des mollets bien galbés ou une solide assistance électrique, on s’en sort très bien ; de plus, on peut souligner la vigilance et le respect des conducteurs envers les cycliste…  


A Totnes, nous faisons d’abord un tour vers les rives de la Dart, un lieu qui invite à la flânerie…



Après avoir passé le vieux pont, nous garons nos vélos et poursuivons à pied dans la rue principale, toute en montée. Immédiatement, nous sommes conquis par la bonne ambiance qui règne dans cette petite bourgade aux allures encore médiévales.


Nous visitons le château, un bel exemple de motte normande au donjon circulaire en haut duquel – après avoir gravi 200 marches – on bénéficie d’une vue panoramique sur tous les environs !






Bâti vers 1068 par un des lieutenants de Guillaume le Conquérant, il faut attendre le XIVe siècle pour que les murs de pierre que l’on voit aujourd’hui soit élevés…


Après cette instructive visite, nous retournons dans la rue principale et prenons le temps de découvrir un petit marché aux puces.




Comme il est l’heure de déjeuner, nous optons pour un sandwich au crabe, la spécialité de la région, dégusté dans un salon de thé.


Nous reprenons ensuite la route pour Stoke Gabriel, en évitant soigneusement de nous retrouver sur la piste empruntée à l’aller. Finalement, par la route principale, ça va plus vite ! Arrivés à proximité du camping, nous décidons de descendre sur les rives de la Dart : le samedi, les lieux sont très animés, le resto fait le plein, et nombreux sont les enfants à pêcher les crabes, avec une technique assez particulière puisqu’ils les attirent avec des morceaux de bacon enfermés dans un filet. Le pire, c’est que ça fonctionne très bien !






Dimanche 8 et lundi 9 mai

REPOS bien mérité, toutefois ponctué d’un grand ménage, d’une lessive, de quelques préparations culinaires et de l’actualisation du blog… Vivement les vacances !

Demain, nous quitterons Stoke Gabriel et le sud Devon pour le Dorset, et nous nous poserons pour 6 nuits non loin de Swanage où nous avons prévu plusieurs randonnées !


  • INFOS PRATIQUES
  • Accès en Angleterre par Eurotunnel Le Shuttle au départ de Calais, et arrivée à Folkestone. Traversée rapide de 35mn, se présenter au terminal une heure avant l’embarquement pour effectuer les formalités de douane. Tous nos documents ayant été enregistrés avant le départ, l’accès au terminal est rapide et se fait grâce à la lecture de la plaque d’immatriculation (il suffit juste de confirmer sur une borne les infos). De même, les contrôles de personnes et de véhicule sont vite accomplis. Temps de traversée : 35mn. Tarif : 360€ l’AR, avec date et horaire définis. Plus on réserve à l’avance, et meilleur est le tarif ! On recommande Eurotunnel car le service fonctionne même en cas de tempête, et les navettes ferroviaires sont plus écolos que les ferrys.
  • Ramslade Caravan and Motorhome Club Campsite, beau camping situé à 20mn de marche de Stoke Gabriel (prévoir une belle côte au retour !). Accès vers Paignton possible en bus (toutes les 2h, de 9h30 à 17h) ou en taxi (environ 10£ le trajet). Nous nous sommes déplacés à vélo mais cela nécessite expérience et courage car fortes côtes ! Beaux emplacements stabilisés, sanitaires impeccables et accueil charmant! Wifi payant, 4G correcte. Laverie. 29.20£ la nuit, électricité comprise. Pour un accès aisé avec un cc, bien faire attention aux propositions du GPS, en venant de Totnes, il ne faut pas prendre la route pour Stoke Gabriel (elle est interdite aux caravanes et gros véhicules) mais attendre le fléchage vers le camping ! Au préalable, il faut absolument prendre un abonnement au Caravan and Motorhome Club, 66£ par an, pour éviter une surcharge de 13£ par nuit, et également bénéficier de nombreux discounts (Eurotunnel, ferrys, visites).
  • Pour les personnes privilégiant le bus pour leurs déplacements, nous conseillons le Hillhead Caravan and Motorhome Club Campsite (à mi-chemin entre Dartmouth et Brixham) ou le Steamer Quay Caravan and Motorhome Club Campsite (à Totnes, mais emplacements sans électricité)
  • A voir / à faire au départ du camping (ou dans les environs) :
    • Dartmouth & Kingswear (jours 1 & 2)
      • Depuis le camping, accès à vélo jusqu’à Greenway, 16km AR, 230m+ & bateau Greenway / Dartmouth, 9h30-16h (en mai, à vérifier), 10£AR ou 8£AS
      • Dartmouth, balade vieille ville, quai
      • Dartmouth Castle, à 2km du centre, accès possible en barque 3£, jolies vues / château 10h-17h en mai, 9£ / 8.10£ pour les seniors, inclus dans le England Heritage pass
      • Randonnée Greenway / Kingswear, 8km, 230m+, 2h30 pauses comprises sans se presser. Télécharger le topo car parfois marquage imprécis (donc source d’erreur, notamment entre les points 4 et 6, ainsi qu’au niveau du parking de Greenway Estate où il faut prendre à droite dans le champ, dans le sens Greenway / Kingswear), rando à effectuer dans un sens ou dans l’autre, aller ou retour en bateau au point de départ.
    • Paignton & Brixham (jour 3)
      • Accès à vélo à Paignton, 12km AR, 120m+
      • Randonnée Paingnton / Brixham par le sentier côtier, 11km, 250m+, 3h30 pauses comprises. Retour en bus, toutes les 10mn, 3.70£
      • Minigolf Paighton, 6.50£ / 5.50£ pour les seniors
    • Totnes & Stoke Gabriel (jour 4)
      • Accès à vélo, 21km AR, 360m+ (itinéraire difficile)
      • Totnes, balade ville, bords de la Dart
      • Totnes Castle, 10h-17h (en mai), 6£ / 5.30£ pour les seniors, inclus dans le England Heritage pass
      • Stoke Gabriel, bord de rivière, village
  • Il existe de nombreuses autres balades possibles, et d’autres attractions à découvrir comme par exemple un voyage en steamer ou une remontée en bateau de la Dart, de Dartmouth à Totnes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s