Retour en bord de mer, à Lynton-Lynmouth dans le Devon !

Dimanche 10 avril

Vers 10h, nous quittons notre joli coin de campagne de Somerset et prenons la direction du sud. Comme souvent, les routes sont très étroites – deux véhicules peinent à se croiser – et presque toujours bordées de hautes haies ou de murets, sans bas-côté. Quant aux pistes cyclables, elles sont inexistantes ! Se déplacer à vélo n’est donc pas agréable du tout, et quand on le peut, on privilégie la marche à pied. Finalement, ce n’est pas tant la conduite à gauche qui pose problème – même si, bien sûr, il faut rester vigilant puisque tout est inversé, et ne jamais oublier que le danger vient de la droite sur les ronds-points, et de la gauche le reste du temps – mais c’est surtout la configuration des routes dont il faut se méfier, avec en plus de l’étroitesse, un revêtement parfois détérioré, des séparateurs de chaussée sonores, de rares panneaux indicateurs et des aires de repos le plus souvent inexistantes. Se garer n’est d’ailleurs pas facile car il y a peu d’opportunités pour s’arrêter, que ce soit dans les villages ou même la campagne. Heureusement, les automobilistes sont prudents et respectent bien le code de la route, en toute amabilité et intelligence – autrement dit, quand ils nous voient arriver avec nos 3.5 tonnes, ils anticipent le croisement en s’écartant au maximum ou en se garant dans un renfoncement de route.

Néanmoins, au niveau de Porlock, nous avons eu un petit coup de chaud quand un bus à deux étages, semblant surgir de nulle part, s’est subitement retrouvé nez-à-nez avec notre capot ! Après maintes manœuvres, Gérard a fini par se frayer un passage en rasant au maximum un mur en pierre… Néanmoins, on ne se serait pas risqués à passer une main entre les deux véhicules ! Pourtant, on ne savait encore pas que ce court trajet de 60km nous réserverait une nouvelle surprise : des côtes à 25%, avec un bitume parfois très abimé à cause des nombreux « calages » et redémarrages…  Très impressionnant !

Peu avant d’arriver à Lynmouth, nous parvenons tout de même à nous arrêter pour profiter du paysage somptueux qui s’offre à nos yeux composé de pâturages verdoyants où paissent les moutons, et surtout de falaises verticales qui plongent dans la mer. Au loin, de l’autre côté du canal de Bristol, on devine les côtes du Pays de Galles

Vers midi, allégés de quelques litres de transpiration et les mains encore moites, nous arrivons au Sunny Lynn Holiday Park, situé à Lynbridge, entre Lynmouth et Lynton, deux villages qui ont la particularité d’être situés au pied et au sommet d’une falaise de près de 150m de haut. Le camping est charmant, installé dans une vallée encaissée, au bord d’une rivière : on se croirait plus à la montagne qu’au bord de la mer ! Pourtant, le propriétaire nous informe d’emblée qu’il est inutile de sortir les vélos car vu les pourcentages de côtes, il est préférable d’opter pour la marche !

Comme le soleil semble vouloir faire une apparition, nous déjeunons rapidement, puis nous partons pour Lynton, le village du haut. Effectivement, la grimpette de départ est très raide, tout comme la redescente vers le centre du bourg. Idéal pour un travail en profondeur des cuissots ! Après un tour rapide des lieux – le village est bien mignon, de style victorien, avec des petites boutiques typiquement anglaises – on jette un coup d’œil au panorama depuis la gare d’arrivée du funiculaire – eh oui, voilà un transport qui va bien nous faciliter les déplacements !

En attendant, la météo étant favorable, on décide d’attaquer la rando vers Valley of the Rocks ! Plutôt que d’emprunter le sentier côtier, nous préférons monter par le chemin qui s’élève sur les flancs du Hollerday Hill qui culmine à 245m au-dessus de la mer.

Nous marchons ainsi jusqu’à Castle Rock, dans un superbe paysage où les falaises de grès et de schiste sculptées par le vent, dominent la mer.

Le retour se fait par le sentier côtier, tracé directement en bord de falaise, avec parfois de vertigineux à-pics.

Plutôt que de poursuivre vers Lynton, nous bifurquons vers Lynmouth et rejoignons le bord de mer par un chemin bien pentu !

Le village se situe à la confluence de la West Lyn River et de l’East Lyn River, dans une gorge de 200 mètres de profondeur, et on tombe tout de suite sous le charme des vieilles maisons traditionnelles et du petit port de pêche

Quelques panneaux informatifs nous rappellent tout de même, que dans la nuit du 15 au 16 août 1952, le village a été victime d’une inondation qui a fait 34 morts et 420 sans-abris. Depuis, d’importants travaux ont permis d’endiguer le flot parfois tumultueux des deux rivières.

Comme il est plus simple de rentrer au camping en passant par Lynton, nous empruntons le funiculaire qui date de 1890. Pratique et reposant pour les jambes !

Reste encore une grosse côte à plus de 25% à gravir – on l’aura compris, c’est vraiment la spécialité du coin, mais avec déjà presque 9km dans les pattes, on manque un peu de motivation ! – suivie d’une belle descente pour enfin rejoindre le camping. Pourtant, même si les montées et descentes se sont enchainées, cette première journée à Lynton-Lynmouth nous a totalement enchantés et on a hâte de découvrir de nouvelles balades !

Et pour ceux qui se demanderaient si, étant en Angleterre, nous avons zappé la votation française, notre réponse est claire : pas du tout ! En effet, nous avons anticipé cette élection et donné notre procuration à des personnes de confiance. Eh oui, même hors de l’hexagone, nous n’en n’oublions pas pour autant nos devoirs de citoyens

Lundi 11 avril

Très gros vent ce matin, avec des rafales à 80km/h… Du coup, nous nous contentons d’un petit tour dans les environs. On commence par monter à Barbrook en suivant le chemin qui longe la rivière : une fois de plus, on est surpris par cette ambiance totalement montagnarde, et on peine à croire que la mer n’est qu’à deux petits kilomètres !

On poursuit la balade en effectuant un aller-retour à Lynmouth par la route, ce qui évite une remontée à Lynton. On flâne un moment dans le village et le long du port : contrairement à la veille, du fait de la marée haute, les bateaux sont en pleine eau !

Mardi 12 avril

Bien que la météo annonce quelques averses, nous passons outre et à 9h15 nous quittons le camping à pied par le chemin qui, de l’autre côté de la rivière, rejoint le site de Watersmeet par les hauteurs.

Au loin, on aperçoit Lynton – preuve que l’on a déjà parcouru quelques kilomètres ! Comparativement, les collines qui dominent la mer semblent beaucoup plus proches.

En chemin, nous croisons également un insecte inconnu de la taille d’un pouce qui, après recherches, serait un bloody-nosed beetle, une sorte de gros scarabée…  

Après deux heures de marche – 1h30 de montée plutôt tranquille puis 30mn de descente bien raide – et une mémorable glissade dans de la boue pour Gérard – en passant sous un arbre déraciné qui obstruait le chemin – nous parvenons à Watersmeet, un ancien pavillon de pêche datant de 1832, situé aux confins de deux rivières.

Nous pique-niquons dans ce site très bien aménagé – dommage que le salon de thé ne soit pas encore ouvert – puis nous repartons vers Lynmouth en longeant la rivière, dans un cadre bucolique à souhait !

Ravis de cette belle rando d’une dizaine de kilomètres, nous reprenons le funiculaire pour gagner Lynton sans fatigue, et en milieu d’après-midi, nous sommes de retour au camping !

Mercredi 13 avril

Ce matin, c’est sous une petite bruine que nous descendons à pied à Lynmouth. A 10h, nous attaquons le très beau mini-golf sur herbe qui fait face à la mer. Pour les anciens golfeurs que nous sommes, jouer sur ce putting-green de 36 trous est un pur moment de plaisir ! Je ne m’étendrais pas sur le détail du score de la partie – globalement, j’ai remporté les 18 premiers trous et Gérard a gagné les 18 suivants, on peut donc dire qu’il y a une certaine égalité quant au résultat !

Nous déjeunons face à la mer – un très bon fish and chips et une glace – puis nous reprenons notre désormais habituel funiculaire pour rentrer au camping !

Malgré une météo assez capricieuse – mais on commence à être habitués ! – et des côtes au dénivelé impressionnant, ce séjour à Lynton-Lynmouth nous a enchantés et nous a ainsi permis d’avoir un premier aperçu du littoral sud de l’Angleterre…


  • INFOS PRATIQUES
  • Accès en Angleterre par Eurotunnel Le Shuttle au départ de Calais, et arrivée à Folkestone. Traversée rapide de 35mn, se présenter au terminal une heure avant l’embarquement pour effectuer les formalités de douane. Tous nos documents ayant été enregistrés avant le départ, l’accès au terminal est rapide et se fait grâce à la lecture de la plaque d’immatriculation (il suffit juste de confirmer sur une borne les infos). De même, les contrôles de personnes et de véhicule sont vite accomplis. Temps de traversée : 35mn. Tarif : 360€ l’AR, avec date et horaire définis. Plus on réserve à l’avance, et meilleur est le tarif ! On recommande Eurotunnel car le service fonctionne même en cas de tempête, et les navettes ferroviaires sont plus écolos que les ferrys.
  • Sunny Lyn Holiday Park, situé à Lynbridge, à 1.5km de Lynton (ville haute) et de Lynmouth (ville basse). Accès à pied aux deux villages en une vingtaine de minute (grosse montée + grosse descente), pas de bus et on déconseille le vélo étant donné les côtes à +25%. Emplacements stabilisés, sanitaires propres, très beau cadre. Accueil sympa et compétent ! Quasiment pas de 4G ni de réseau téléphonique mais wifi gratuit et excellent. Laverie. 31£ la nuit, électricité comprise. Attention, le règlement est dû dès la réservation (conseillée). On conseille ce camping car c’est le plus proche des villages. Attention à bien lire les conseils d’accès car la route B3234 est interdite aux caravanes dans le sens de la montée (encore une côte à 25% !) et selon nous, déconseillée aux gros gabarits.
  • A voir / à faire à Lynton-Lynmouth
    • Attention : se poser au camping suppose qu’il faudra marcher sur un terrain tout sauf plat pendant 1.5km, soit 20mn, pour rejoindre les villages !
    • Funiculaire pour relier le village bas au village haut, 10h-18h (en avril),
    • Rando Valley of the Rocks via le sentier qui longe le haut du Hollerday Hill, retour via Lynmouth, 8km, environ 300m+ (remontée Lynmouth-Lynton par funiculaire).
    • Rando vers Watersmeet (lien vers la balade version « facile », en aller-retour depuis Lynmouth), en ce qui nous concerne, nous avons fait aller par le sentier qui passe en face du camping, de l’autre côté du vieux pont, et retour le long de la rivière jusqu’à Lynmouth, 11km, environ 400m+ (remontée Lynmouth-Lynton par funiculaire).
    • Mini-golf, 5.50£ les 2 x 18 trous

8 réflexions au sujet de « Retour en bord de mer, à Lynton-Lynmouth dans le Devon ! »

  1. Bonjour Sophie et Gérard !
    C’est un voyage qui nous semble très sportif entre les randonnées, le golf, les glissades sur les fesses, et la circulation compliquée ! Par contre toutes les images sont superbes et on a hâte de continuer à visiter le sud avec vous ! A bientôt pour de nouvelles aventures !
    Bises la team Topette

    Aimé par 1 personne

    1. Hello la Team ! Eh oui, c’est un peu sportif !!! Aujourd’hui encore une jolie rando sur le sentier côtier (pas plat, bien sûr…) et la visite d’un village qui s’étage du sommet d’une colline au bord de mer, avec une unique rue si pentue que les habitants utilisent des espèces de luges pour faire glisser leurs courses sur les galets de la rue ! Du coup, à force de monter et descendre, on a un peu les genoux en vrac !!! On a vu votre dernier article avec un retour à la maison bien fleuri : superbe jardin, dans des couleurs très british ! On attend avec impatience de connaitre votre nouvelle destination prévue fin mai… Bises

      J’aime

      1. C’est incroyable cette région pleine de côtes et descentes, sans doute pas facile de se déplacer pour les habitants !? En ce qui concerne notre prochaine destination il va falloir patienter car il nous reste cinq semaines et des idées qui partent dans tous les sens !

        Aimé par 1 personne

      2. Hello la Team !
        Eh oui, il faut avoir le pied sûr par ici, et ne pas craindre les dénivelés… Les habitants semblent habitués, à Clovelly où on était le week-end dernier, ils utilisent des sortes de luges pour charrier leurs courses !!! Pas de changement dans les Cornouailles : ça monte et ça descend, on n’arrête pas, mais les découvertes sont superbes : il y a 2h, on a vu des petits pingouins et des guillemots de Troïl !
        On a hâte de connaitre votre destination, et j’imagine que vous avez plein d’idées ; on va vous embrouiller un peu : et pourquoi pas la Belgique et les Pays-Bas, ce n’est pas loin, on roule peu, ACSI est bien accepté et c’est joli ! Si vous optez pour les Pays-Bas, dis-le moi, il y a une petite subtilité maintenant avec la Museum Card…
        En tout cas, profitez du beau jardin et de la douceur angevine !
        Bises

        J’aime

  2. Bonjour les amis
    On vous suit…en se repérant sur Google map
    Belles photos et commentaires toujours intéressants

    Nous, du 11 au 16 mai nous serons à Lisbonne, puis à Porto du 16 au 21 mai
    A priori…vous n’êtes encore pas allés là bas
    Alors comment fait-on sans vos conseils ?? ☹️😜😁
    Bises Pierre et Martine

    Aimé par 1 personne

    1. Hello tous les deux ! Nous ne sommes jamais allés à Porto, mais nous sommes déjà allés à Lisbonne, il y a quelques années (voir sur notre ancien blog l’article sur Evora, Lisbonne et Sintra), on avait beaucoup apprécié… Profitez bien du Portugal, a priori, vous aurez un peu plus chaud que nous ! Bises

      J’aime

  3. Magnifique, comme toujours ! Quel plaisir de vous lire. Bonne continuation !!!! Et merci de me suivre également, Sophie, dans mes pérégrinations espagnoles. Je termine ces jours par les Bardenas et je rentre en France pour quelques jours au pays Basque; visiter mes amis et famille avant de rentrer en Suisse. A dichatz (je garantis pas l’orthographe) comme dirait mes ancêtres basques… bises. Dominique.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton message, comme tu peux le constater, on se régale et les activités sont bien variées, tant culturelles que sportives : aujourd’hui, c’était rando sur le sentier côtier et balade dans le village de Clovelly, et c’était très pentu ! Profite bien de tes derniers jours en Espagne et surtout très bonne balade au pays Basque (que l’on adore !) : on te suivra à la trace avec tes belles photos sur Facebook ! Bises

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s