Superbe séjour à Oxford, de Christ Church, symbole de l’excellence universitaire, au Blenheim Palace, la plus belle représentation du baroque anglais…

Lundi 28 mars

En milieu de matinée, nous quittons la verte campagne des Cotswolds pour, une heure plus tard, rejoindre Oxford. Petite originalité : nous traversons un tout petit pont à péage, vestige des anciennes coutumes médiévales. Cinq pences le passage, soit six centimes d’euros ! Pas cher, mais à certaines heures, embouteillage garanti ! Nous nous installons pour quelques nuits au Valley Farm Camping : le cadre est rural, et nous nous retrouvons parqués au fond d’un champ, à 200m d’un petit bloc sanitaire pas chauffé… Oups, s’il pleut, pas sûr que le camping-car sorte de son emplacement sans avoir recours au tracteur ! Comme la météo annonce une brutale dégradation dans les heures à venir, c’est un peu contrarié que nous profitons des derniers rayons du soleil… Heureusement, nous nous consolons en peaufinant notre futur programme qui comprend deux pépites : mercredi, la visite du collège et de la cathédrale de Christ Church, et vendredi, la découverte de Blenheim Palace, à une vingtaine de kilomètres d’Oxford !

Mardi 29 mars

Comme prévu, au réveil, le ciel oscille entre un gris désolant et un blanc déprimant… Heureusement, il ne pleut pas, et dès 9h30, nous pédalons vers le centre d’Oxford que l’on rejoint en une vingtaine de minutes. Une fois nos vélos garés, nous sommes immédiatement plongés dans l’histoire très ancienne de la cité. Fondée au VIIIe siècle par la princesse Frithuswith qui y implante un prieuré, la ville se développe rapidement, et au XIIe siècle, elle accueille la première Université du pays. Si les débuts de l’activité d’enseignement datent de 1116 avec l’arrivée de Thibaud d’Étampes, la fondation progressive de l’université se déroule surtout pendant la querelle du roi d’Angleterre Henri II et de l’archevêque Thomas Becket, quand une rivalité de pouvoir éclate en 1164 et se clôt par l’assassinat de Becket fin 1170. Et le véritable démarrage de l’université date de 1167, lorsque le roi Henri, constatant les classes à moitié vides malgré les crédits accordés, interdit aux étudiants anglais de suivre les cours de l’université de Paris et fait rappeler manu militari tous les clercs anglais dispersés en France et sur le continent européen.



De nos jours, l’Université d’Oxford accueille près de 26.000 étudiants, répartis dans 38 collèges différents, chacun disposant de sa propre structure interne et ses propres activités. Comme à Cambridge, l’enseignement des élèves non diplômés est centré sur le tutorat où, par petits groupes de un à quatre, ils discutent de leur travail de la semaine une heure durant avec un membre du personnel universitaire.




A l’origine, nous avions prévu de commencer la visite par Christ Church, le plus grand et le plus prestigieux des collèges d’Oxford. Mais sa cathédrale étant fermée aujourd’hui, nous avons reporté cette visite à demain. Nous nous dirigeons donc vers le Magdalen College, fondé en 1458 par William de Waynflete, évêque de Winchester sur le site d’un ancien hôpital. Le site est dominé par la Grande Tour, haute de 44m et dotée de cloches qui sonnent tous les quarts d’heure.







Passé la première cour et le cloitre, un grand escalier nous mène au Hall. Depuis le XVe siècle, il reçoit professeurs et étudiants pour le diner. C’est aussi dans ce cadre grandiose que les élèves fêtent chaque année Noël en musique, ainsi que tous les principaux évènements du collège !


Un étage plus bas, le Old Kitchen Bar affiche sur ses murs les trophées remportés par les étudiants lors des célèbres courses d’aviron les opposant aux collèges de Cambridge.


Nous terminons la visite par un tour vers le parc où sont gardés les daims du collège, et le long de la Cherwell, la rivière qui sépare les bâtiments des meadows, ces prairies inondables où les étudiants aiment flâner aux beaux jours.




Midi sonnant, nous quittons ce beau collège, et c’est en longeant le Merton Field que nous retournons vers Cornmarket Street où nous déjeunons rapidement, dans un restaurant mexicain.



Nous rejoignons ensuite la Radcliffe Camera, une bibliothèque universitaire de style palladien, créée au XVIIIe siècle par James Gibbs, qui fait face à la University Church of St Mary the Virgin. Tout proche, on jette un œil à l’All Souls College, actuellement fermé aux visiteurs. Ce collège est fameux pour la fête commémorative qui y est célébrée tous les… 100 ans ! La dernière cérémonie a eu lieu en 2001, la prochaine aura donc lieu en 2101 : pas sûr que l’on puisse y assister…




Avant notre tour prévu à la Bodleian Library, nous arpentons longuement les cours intérieures des bâtiments qui l’entourent.





L’ancienne école de Théologie, la Divity School, impressionne par les clés de sa voute à liernes.


Nous apprécions particulièrement le Sheldonian Theatre, circulaire et doté d’énormes statues représentant des têtes. Edifié entre 1664 et 1668, le théâtre n’a accueilli sa première pièce de théâtre qu’en 2015 ! En effet, depuis sa construction, ce bâtiment sert surtout pour les cérémonies officielles, comme celle où les étudiants se voient décerner leurs diplômes en toge noire.



A 14h, nous nous joignons à un petit groupe pour suivre la visite obligatoirement guidée de la Bodleian Library, la plus prestigieuse des bibliothèques de l’université d’Oxford, établie en 1602. Sur ses différents sites, elle rassemble plus de 13 millions de livres imprimés ; elle conserve aussi des collections importantes de documents anciens : manuscrits, papyrus, cartes ou dessins. La partie que nous visitons est la plus ancienne, et est encore en activité, d’où l’interdiction de prendre des photos (cliché ci-dessous pris sur internet). Quel cadre somptueux pour étudier !


La pluie s’annonçant, nous reprenons nos vélos et, vers 15h30, nous sommes de retour au camping…

Mercredi 30 mars

Un peu plus tôt qu’hier, c’est vers 8h45 que nous partons, toujours à vélo, au centre d’Oxford. Nous nous garons non loin de la Carfax Tower, et nous rejoignons à pied Christ Church dont les portes ouvrent à 10h.



Le ciel ne s’étant pas arrangé depuis hier – il est toujours d’un blanc désespérant ! – nous commençons par admirer la façade extérieure de collège. Impressionnant ! Normal, puisqu’il s’agit de l’un des collèges les plus grands et les plus riches de l’université d’Oxford. Bâti en 1524 par le cardinal Wolsey, puis en 1532 par Henri VIII après la disgrâce de Wolsey, ce prestigieux établissement peut se targuer d’avoir formé treize premiers ministres britanniques, soit autant que le nombre total de l’ensemble des autres collèges d’Oxford.



Ici, on marche dans les pas d’illustres personnages qui ont marqué l’histoire, tel Albert Einstein ou encore Charles Dodgson, plus connu sous le nom de Lewis Carroll, qui y passa une bonne partie de sa vie en tant que tuteur de mathématique. C’est ici qu’il rencontra la petite Alice Liddell, la fille du doyen, pour laquelle il inventa Alice au pays des merveilles


Un audio guide très bien conçu autour du cou, nous entrons dans Christ Church par une vaste porte, et nous nous dirigeons vers l’escalier qui mène au Grand Hall, en empruntant un couloir à l’ambiance bien médiévale. On monte les marches le nez en l’air, afin d’observer les armoiries – dont celle du collège – qui y sont peintes.





Nous sommes les premiers à pénétrer dans le Grand Hall, et immédiatement, nous sommes subjugués par les lieux ! Inauguré en 1520, ce Hall est depuis utilisé quotidiennement par les membres du collège pour le déjeuner et le diner, les professeurs s’installant traditionnellement sur la grande table du fond, juchée sur une estrade.  



Tout dans ce Hall attire le regard, que ce soit le plafond, exemple parfait de poutres à marteaux du XVIe siècle, ou encore les vitraux, achevés en 1985 et superbes de délicatesse, qui rappellent la présence dans les lieux de certaines personnalités.





Et bien sûr, arpenter ces lieux, c’est aussi se replonger dans la saga Harry Potter, dont les décors des deux premiers films se sont largement inspirés de ce Grand Hall


A regret, et après avoir passé presque 30mn dans ce cadre magnifique, nous poursuivons notre visite et parvenons dans l’immense cour intérieure, la Great Quadrangle, populairement surnommés Tom Quad, dont le centre est orné d’une statue représentant Mercure. A l’origine, Wolsey projetait d’y faire un cloitre ; mais sa disgrâce stoppa net la réalisation, et seuls des appuis en saillie dans la pelouse furent réalisés.





Un peu plus loin, le Peckwater Quadrangle est bordé par la bibliothèque et par les logements des étudiants, où on remarque l’inscription, sur les murs, du nom des équipes vainqueurs de la course d’aviron. Là, on croise un des gardiens / guides, facilement repérables à leur chapeau melon et leur écharpe rouge : il ne faut pas hésiter à les interroger car ils sont un complément parfait à l’audioguide !



Reste à découvrir le plus solennel des bâtiments, à savoir la chapelle de Christ Church, qui est également la cathédrale anglicane du diocèse d’Oxford. Bâtie dans un style roman tardif et dotée d’un toit du XVIe siècle, c’était, à l’origine, l’église du prieuré de sainte Frideswide.





La nef, le chœur, la tour principale et le transept datent de la fin de l’architecture normande, tandis que les certains éléments architecturaux datent du gothique flamboyant.





La cathédrale est également réputée pour la qualité de ses vitraux dont certains sont très anciens, comme celui qui montre l’assassinat de Thomas Becket, le 29 décembre 1170.




Par hasard, on assiste au prêche d’un révérend


Une fois de plus, on peine à quitter les lieux tant ils sont riches de détails à observer…







Cette visite de Christ Church nous a vraiment enchantés, tant sur le plan visuel que sur le plan historique !

Vers midi, après un détour dans la boutique du collège, puis dans celle consacrée à l’Alice de Lewis Caroll, nous retournons vers Cornmarket Street pour le déjeuner.



Aujourd’hui, ce sera des sushis, suivis de cookies et de brownies achetés au Covered Market, un marché couvert qui depuis 1770 abrite cafés animés, épiceries et autres magasins de vêtements. Nous, c’est surtout devant les chocolats de Pâques que l’on reste bloqués !







Nous terminons cette seconde journée dans Oxford par la visite du petit – mais très intéressant – History of Science Museum qui expose de nombreux objets conçus entre le Moyen-Age et le XIXe siècle.

Une fois de plus, la pluie menaçant, nous abrégeons notre balade dans Oxford : la découverte des meadows, ainsi que celle des bords de la Tamise, ce sera pour une prochaine fois ! Un peu plus tôt que prévu, nous sommes de retour au camping vers 15h…

Jeudi 31 mars

Averses de neige, de pluie et de grésil toute la journée : autant dire que l’on n’est pas motivés pour enfourcher les vélos ! Du coup, on reste au camping toute la journée ; Gérard lit pendant que j’attaque la rédaction de l’article…

Vendredi 1er avril

Le soleil est revenu mais il fait très froid, il y a même du blanc gel au sol… On s’habille donc chaudement, et à 9h, on embarque dans un premier bus pour Witney, d’où un second nous mène directement aux portes de Blenheim Palace. Inscrit au Patrimoine de l’Unesco, le palais exprime toute la créativité de sir John Vanbrugh, l’un des architectes les plus originaux d’Angleterre. Construit entre 1705 et 1731, il s’agit d’un cadeau offert par la reine Anne Stuart à John Churchill, premier duc de Marlborough, afin de le récompenser de sa victoire, en 1704, sur les troupes de Louis XIV en Bavière. Plus tard, c’est dans ce cadre impressionnant que Winston Churchill, petit-fils du septième duc de Marlborough, y voit le jour, en 1874.


D’emblée, nous sommes impressionnés par la très longue allée qui mène au Palais… Malheureusement, aujourd’hui, il n’est pas possible d’en visiter l’intérieur – ni les jardins, d’ailleurs – car le site est, durant une semaine, utilisé pour le tournage d’un film. En effet, ce n’est pas la première fois que le magnifique palais sert de cadre à une production cinématographique puisqu’on le retrouve dans certaines scènes de Barry Lyndon, Greystoke la légende de Tarzan ou encore Harry Potter et l’Ordre du phénix. En revanche, l’immense parc nous demeure accessible et nous avons bien l’intention d’en profiter !





Un peu déçus – mais nous étions prévenus de ce contretemps depuis plusieurs jours– nous commençons par nous diriger vers les Walled Gardens qui sont ouverts. Un petit train y mène, mais nous ratons le départ et nous marchons dans l’herbe pour y parvenir, ce qui nous donne l’occasion d’observer un faisan à quelques mètres : pas farouche, la bête !



Une fois sur place, nous commençons par découvrir la belle serre aux papillons – désolé, pas de photos, l’appareil a été immédiatement embrumé par le taux d’humidité maximal des lieux – puis nous nous perdons avec plaisir dans le magnifique labyrinthe végétal.




De ce jardin, nous pensions apercevoir la façade sud du Palais : peine perdue, tous les accès sont bloqués ! Nous rebroussons donc chemin et nous rejoignons la Queen Pool et le Great Lake qui font face à la façade nord. D’ici, et malgré le contre-jour, nous avons une très belle vue sur le palais et on ne se lasse pas d’en admirer tous les détails architecturaux.



Nous enchainons alors avec une très agréable balade jusqu’à l’immense colonne dorique de 41m qui supporte la statue du premier duc de Marlborough, tenant la victoire dans sa main.  



Nous poursuivons en longeant la rive de Queen Pool, et après un dernier regard au superbe Blenheim Palace, nous arrivons au petit village de Woodstock où nous déjeunons dans un bon deli, Hampers – au menu, meat pies, sandwiche au fromage de chèvre et oignons rouges, apple pie et brownie !  


En début d’après-midi, nous reprenons notre enchainement de bus jusqu’au camping : une chose est sûre, nous reviendrons un jour découvrir l’intégralité de ce fabuleux palais et de ses jardins qui semblent vraiment extraordinaires, et cette fois, nous en profiterons pour tester le fameux Churchill Afternoon Tea, servi chaque jour au restaurant The Orangery !

Demain, nous quitterons l’Oxfordshire pour Bath, en espérant que le pré dans lequel nous sommes installés ne soit pas trop détrempé par la pluie…


  • INFOS PRATIQUES
  • Accès en Angleterre par Eurotunnel Le Shuttle au départ de Calais, et arrivée à Folkestone. Traversée rapide de 35mn, se présenter au terminal une heure avant l’embarquement pour effectuer les formalités de douane. Tous nos documents ayant été enregistrés avant le départ, l’accès au terminal est rapide et se fait grâce à la lecture de la plaque d’immatriculation (il suffit juste de confirmer sur une borne les infos). De même, les contrôles de personnes et de véhicule sont vite accomplis. Temps de traversée : 35mn. Tarif : 360€ l’AR, avec date et horaire définis. Plus on réserve à l’avance, et meilleur est le tarif ! On recommande Eurotunnel car le service fonctionne même en cas de tempête, et les navettes ferroviaires sont plus écolos que les ferrys.
  • Valley Farm Camping, situé à 6.5km du centre historique d’Oxford, accès possible à vélo (attention, pas de bande cyclable sur les 2 premiers kilomètres, et la route est étroite et bien fréquentée) ou en bus (arrêt à 5mn à pied du camping). Emplacements situés au fond d’un champ (embourbement assuré en cas de pluie), sanitaires pas vraiment nickels et pas chauffés, douche payante (1£). Pas de wifi, 4G un peu poussive. 25£ la nuit, électricité comprise. On ne conseille pas ce camping en hiver car il y a trop de risques d’embourbement, d’autre part rapport qualité / prix très moyen !
  • A voir / A faire à Oxford :
    • Balade dans la ville, les rues les plus animées étant High Street, St Aldate Street et Broad Street. Ne pas louper le Covered Market où les possibilités de se restaurer sont nombreuses et de qualité.
    • Christ Church & Meadow, 10h-17h (éviter les visites vers midi car le Hall fermé), prévoir au moins 2h de visite, audioguide très bien fait, belle boutique, 18£/ 16$ pour les séniors. Notre coup de cœur, ne rater cette visite sous aucun prétexte !
    • Magdalen College, 10h-19h, 8£ / 7£ pour les séniors, prévoir 1h de visite. Second coup de cœur, un collège à découvrir !
    • Bodleian Library, visite guidée de 30mn incluant Divinity School et Duke Humfrey’s medieval library, – Autres tours possibles, plus longs. Nous n’avions pas pu réserver sur internet (tout semblait complet) mais nous n’avons eu aucun problème pour obtenir un tour sur place.
    • History of Science Museum, 12h-17h, fermé le lundi, entrée libre. Prévoir 1h de visite. Un joli petit musée à découvrir pour tous les amateurs d’objets scientifiques anciens.
    • Ashmolean Museum of Art and Archaeology, 10h-17h, entrée libre (pas testé, nous devions y aller le jeudi mais la neige nous en a dissuadés !).
    • Pour info, nous nous sommes déplacés à vélo et à pied (bus possibles dans la ville, liaisons fréquentes avec Londres).
  • A voir / A faire dans les environs d’Oxford :
    • Blenheim Castle, parc 9h30-20h30, jardins & palais 10h30-16h, 31£ / 29.50£, Churchill Afternoon Tea 75£ pour 2 au restaurant The Orangery. Prévoir au moins 4h de visite, en ce qui nous concerne, seul le parc était accessible et nous y sommes restés plus de 2h (donc prévoir au moins autant de temps pour les intérieurs et les jardins, voire plus), possibilité de restauration, belle boutique. Un gros coup de cœur !
    • Balade dans Woodstock, le village à côté du Blenheim Palace, on conseille le deli Hamper, bon produits locaux fait maison. On a beaucoup aimé ce village qui peut faire l’objet d’un week-end depuis Londres (hôtels, Bed & Breakfast, pubs, proximité immédiate du Palais).
    • Pour info, accès en bus depuis le camping (et bien sûr depuis Oxford), 7.50£ le ticket journée (attention, bien se renseigner sur les tarifs car dans notre cas, l’AR était 2 fois plus cher !).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s