En visite chez la reine Elisabeth II, au Château de Windsor !

Jeudi 10 mars

Et hop, ce matin, on est de nouveau debout à 6h : il ne faut pas trainer, notre train part à 7h37 de la station Crystal Palace, et pour la rejoindre, il nous faut d’abord traverser tout le parc. Après un changement à Clapham Junction, nous arrivons à la station Windsor & Eton Riverside à 8h56 – oui, c’est précis, c’est l’avantage du train sur le bus !

Comme le château n’ouvre ses portes qu’à 10h, nous avons le temps de faire un beau tour à Eton, séparée de Windsor par un pont qui enjambe la Tamise.

On apprécie beaucoup l’ambiance encore endormie de cette petite ville célèbre pour son Collège. On a vraiment l’impression d’être à la campagne !

Nous marchons jusqu’à l’entrée du Collège, fondé en 1440 par Henri VI, et qui eut comme élèves de grands personnages historiques, à l’instar du premier Duc de Wellington, ou des figures royales comme les princes William et Henry. Réservée aux garçons de 13 à 18 ans, on ne peut malheureusement pas aller plus loin que le portail d’entrée, covid oblige… De toute façon, il nous faut rebrousser pour retourner à Windsor !

Après une petite grimpette nous arrivons au pied du château de Windsor dont, pour l’instant, on n’aperçoit que les tours… La construction de cette forteresse médiévale commence peu après la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant au XIe siècle. Depuis, le château, qui a été maintes fois amélioré et agrandi, a abrité de nombreux monarques ; c’est d’ailleurs le plus ancien palais habité sans interruption en Europe. Il occupe un vaste site de 52 000 m2, et regroupe plus de 1.000 pièces dont seules quelques-unes se visitent !

Après avoir passé assez rapidement les contrôles d’entrée qui s’apparentent à ceux d’un aéroport -normal, nous pénétrons dans une résidence royale encore habitée ! – nous suivons une route qui monte vers la partie haute du château. Sur la tour ronde, on aperçoit l’étendard royal qui flotte au vent, preuve que la Reine est présente dans le château, alors qu’en son absence, c’est le drapeau du Royaume-Uni qui est hissé.

Arrivés sur la terrasse nord, il y a déjà du monde qui se presse pour visiter la célèbre maison de poupée de la Reine Mary. Nous y reviendrons plus tard, et nous commençons par suivre le cheminement à travers les appartements d’État. Dessinées par Wyattville au début du XIXe siècle, ces pièces affichent presque toute un style rococo en vogue à l’époque. Comme nous l’explique un des guides, certaines d’entre elles ont dû être refaites à l’identique après l’incendie de 1992 qui dévasta une partie du château…  (les photos intérieures étant interdites, celles-ci proviennent du service de presse du Château – The credit for the images is Royal Collection Trust / © Her Majesty Queen Elizabeth II 2022)

Trente minutes plus tard, nous pouvons profiter seuls de la salle où est exposée la fameuse maison de poupée. Fabriquée à l’échelle 1/12, elle représente la société et le mode de vie aristocratique anglais du début du XXe siècle. Véritable bijou de l’art décoratif anglais, cette maison n’a pourtant jamais servi. En effet, la Reine Mary n’a jamais autorisé quiconque à pouvoir jouer avec !

Avant de quitter la partie haute du château, on jette un dernier coup d’œil à la grande cour intérieure et à la façade sud, avec une petite pensée pour la reine qui se cache derrière l’une de ses fenêtres !

Nous redescendons vers la partie basse du château, et nous nous installons dans la cour qui fait face à la chapelle Saint-Georges pour assister à la Relève de la Garde. La cérémonie débute vers 11h par l’inspection de la Old Guard – garde descendante ou ancienne garde – sous l’œil attentif de l’officier supérieur.

Puis, au son de la fanfare, les soldats de la New Guard – garde montante ou nouvelle garde, aujourd’hui, ce sont les Welsh Guards – arrivant à pied de la caserne Victoria, pénètrent dans la cour du château.

Après transfert officiel des responsabilités, l’ancienne garde quitte le château pour rejoindre la caserne Victoria, tandis que la nouvelle garde s’installe. Un cérémonial exécuté au millimètre qui se déroule, selon les saisons, deux à trois fois par semaine…

 Nous concluons la visite de Windsor par celle de la chapelle Saint George, construite entre la fin du XVe et le début du XIXe siècle dans le style gothique, qui est la chapelle officielle de l’ordre de la Jarretière. C’est également une nécropole royale, et de nombreux rois et reines y sont inhumés. L’intérieur est splendide et très lumineux, dommage que les photos soient interdites !

Une fois sortis du château, nous nous dirigeons immédiatement vers The Long Walk, une allée rectiligne bordée d’ormes, commandée par Charles II entre 1680 et 1685. Remonter entièrement ce chemin long de 4.5km nous prendrait trop de temps – d’autant qu’il faudrait bien faire le chemin retour ! – alors nous n’en parcourons qu’un petit morceau. Néanmoins, on bénéficie d’une belle vue sur le château, même si depuis quelques minutes le ciel a subitement viré au gris…

Nous retournons ensuite au centre-ville et déjeunons dans un petit resto chinois, puis nous repartons tranquillement vers la gare où il ne nous reste qu’à rentrer à Crystal Palace par le même chemin que le matin : encore une belle journée, dans un cadre à la fois royal et campagnard !


  • INFOS PRATIQUES
  • Accès en Angleterre par Eurotunnel Le Shuttle au départ de Calais, et arrivée à Folkestone. Traversée rapide de 35mn, se présenter au terminal une heure avant l’embarquement pour effectuer les formalités de douane. Tous nos documents ayant été enregistrés avant le départ, l’accès au terminal est rapide et se fait grâce à la lecture de la plaque d’immatriculation (il suffit juste de confirmer sur une borne les infos). De même, les contrôles de personnes et de véhicule sont vite accomplis. Temps de traversée : 35mn. Tarif : 360€ l’AR, avec date et horaire définis. Plus on réserve à l’avance, et meilleur est le tarif ! On recommande Eurotunnel car le service fonctionne même en cas de tempête, et les navettes ferroviaires sont plus écolos que les ferrys.
  • Important : pour rouler dans la zone entourant Londres (la LEZ), et donc se rendre au camping, il faut ABSOLUMENT faire enregistrer son véhicule pour éviter une amende de 300£ par jour de circulation (il y a des caméras qui lisent les plaques d’immatriculation dès que l’on pénètre dans ladite zone). Enregistrement gratuit, à faire 2 semaine au moins avant le départ.
  • Crystal Palace Caravan Club Site, certainement le camping le plus proche de Londres, très bien situé à proximité de stations de bus ralliant en 45m le quartier de Westminster ! Accueil très sympa, larges emplacements stabilisés avec électricité. Sanitaires de grande qualité, bien chauffés. Wifi possible (payant). Laverie. Les tarifs changent en fonction des jours et de la saison, compter à cette période entre 26.50£ et 28.40£ la nuit pour 2 personnes, un cc et l’électricité. Au préalable, il faut absolument prendre un abonnement au Caravan and Motorhome Club, 66£ par an, pour éviter une surcharge de 13£ par nuit, et également bénéficier de nombreux discounts (Eurotunnel, ferrys, visites).
  • Transports à Londres : nous conseillons d’acheter une Oyster Card, , dans certaines échoppes (Post Office ou magasin non loin du camping, demander à la réception) et de la recharger selon ses besoins. Pour info, un ticket de bus coûte 1.65£ (changement de bus autorisé dans l’heure qui suit le départ), métro plus cher. Réseau de transports très dense, pour s’y retrouver regarder Google Map ou Citymapper (horaires en direct).
  • A voir / à faire à Londres (jour 7) :
    • Château de Windsor, 10h-17h15 (horaires mars-octobre, ouverture des portes de l’accueil à 9h30), fermé mardi et mercredi, St George’s Chapel 10h-16h15, fermé mardi, mercredi et dimanche, 26.50£. Pas de photos à l’intérieur. Prévoir au moins 2h de visite, idéalement 3h. Relève de la Garde à 11h jeudi & samedi, en mars. 
    • Balade à pied sur la Long Walk et à Eton (le collège ne se visite pas en ce moment)
    • Depuis le camping de Crystal Palace, accès en train (gare à 20mn à pied du camping), avec un changement à Clapham Junction (vérifier sur Google Map ou CityMapper le numéro du quai, car il y a assez peu d’indications sur place si ce n’est des écrans parfois pas très clairs), durée 1h20, 21£ l’aller-retour en période de pointe (bien acheter l’AR sinon c’est beaucoup plus cher). La Oyster card n’est pas valable sur ce trajet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s