Mignonne, allons voir si la rose… Très jolie balade dans le pays de Ronsard, entre Montoire, Trôo et Lavardin !

Vendredi 14 août

Enchantés de notre escale de quelques jours en terre écossaise, nous quittons le camping d’Aubigny-sur-Nère à 8h, et nous prenons la direction de Montoire. Il pleuviote, et le ciel gris n’incite pas à la flânerie ! On file donc directement à notre prochaine étape, avec toutefois un arrêt dans une pâtisserie de Lamotte-Beuvron. Eh oui, il aurait été dommage de traverser la cité des sœurs Tatin sans acheter la célèbre tarte aux pommes caramélisées qui fait la réputation de la cité !

France - 635-1
Arrêt à Lamotte-Beuvron pour acheter cette délicieuse tarte Tatin !

Vers 11h, on arrive au camping municipal de Montoire et on s’installe directement en bord de Loir. Et même si le soleil est loin de briller, c’est très agréable de déjeuner ainsi à cinq mètres de la rivière ! Dans l’après-midi, on se contente d’un tour rapide dans la petite ville mais on ne s’attarde pas, on y reviendra quand il fera meilleur !

France - 635-2
Arrivée au pays de Ronsard… On est d’humeur poétique !

Samedi 15 août

Ciel bleu et soleil étant de retour, on ne flemmarde pas ce matin, et à 9h, on est sur les vélos. On pédale jusqu’à Trôo, un beau village troglodytique bâti à flanc de coteau au-dessus du Loir.

France - 636
Trôo – Bord de Loir

On gare nos vélos, et on commence par visiter la grotte pétrifiante, le plus ancien site touristique de Trôo, déjà ouvert au public au début du XXe siècle. Le coup d’œil est intéressant, on découvre le travail de l’eau sur le tuffeau, créant ainsi de multiples stalactites. Tout l’intérieur de cette ancienne chapelle est entièrement pétrifié, même la vasque installée au centre de la cavité. L’eau qui s’écoule continuellement sur les murs est théoriquement potable, mais mieux vaut éviter de la consommer car elle est très calcaire !

France - 639
Trôo – Grotte pétrifiante

Après cette première découverte rafraîchissante, toujours à pied, on poursuit la balade sur les hauteurs du village. Escaliers et petits chemins nous mènent ainsi en une quinzaine de minutes au sommet du bourg : 70m au-dessus du Loir, la vue sur les environs est superbe !

France - 643
Trôo
France - 645
Trôo
France - 646
Trôo – Nid de guêpes sur un chemin, notre fléau de l’été !
France - 653
Trôo – Chemin et escaliers pour accéder à la partie haute du village

On contourne la magnifique Collégiale – dommage que l’intérieur ne soit pas accessible – et on poursuit jusqu’au Puits-qui-parle. Ainsi surnommé à cause de son fantastique écho, on est complètement bluffé par l’expérience ! Bon, j’imagine que les habitants des maisons toutes proches doivent en avoir un peu marre de supporter les « aaaaah » et les « oooooh » des visiteurs, mais nous aussi, on ne peut s’empêcher de réitérer plusieurs fois ces vocalises !

France - 652
Trôo – Collégiale

En redescendant, on fait un crochet par la Cave du Vigneron qui expose quelques objets liés aux vendanges et au vin. D’ailleurs, en parlant de vin, on s’offre même une dégustation de blanc local. Bon, le cru n’a pas la délicatesse du Sancerre, on le trouve même un peu « raide ». Mais peut-être est-ce l’heure matinale – 11h ! – qui incommode nos papilles…

France - 656
Trôo – Cave du Vigneron

Une demi-heure plus tard, on retrouve nos vélos et on emprunte l’itinéraire cyclable fléché pour rejoindre Couture-sur-Loire, le village de naissance de Pierre de Ronsard. On pique-nique sur le parvis de l’église, face à une boulangerie / épicerie dont la devanture et l’ambiance nous replonge dans les années 50… Et c’est le sosie de Raimu – alias Aimable Castanier dans la Femme du Boulanger, de Pagnol – qui nous sert deux bons petits gâteaux assurément faits maison !

France - 657
Couture-sur-Loire – Retour dans le passé…

On rejoint ensuite rapidement la Possonnière, la maison où Pierre de Ronsard a vu le jour en 1554. C’est dans cette splendide demeure familiale que le poète passa la plus grande partie de sa jeunesse, avant de s’installer à Paris.

France - 678
Couture-sur-Loir – La Possonière

Quant à nous, on a la chance de découvrir cette petite merveille absolument seuls ! Et moi qui craignait qu’il y ait foule en ce week-end du 15 août… On prend donc tout notre temps pour observer la façade Renaissance, puis parcourir l’expo installée au premier étage du manoir.

France - 680
Couture-sur-Loir – La Possonière
France - 662
Couture-sur-Loir – La Possonière
France - 663
Couture-sur-Loir – La Possonière
France - 664
Couture-sur-Loir – La Possonière

On fait ensuite un tour rapide dans le jardin – il est tout jeune, créé cette année, donc assez peu fleuri encore – puis on termine avec les pièces installées dans les caves troglodytiques comme la buanderie ou encore la cuisine.

France - 671
Couture-sur-Loir – La Possonière
France - 675
Couture-sur-Loir – La Possonière – La rose de Ronsard…
France - 677
Couture-sur-Loir – La Possonière

Après cette belle visite, on rentre tranquillement à Montoire par la D10. Tout le monde doit être à table ou à la sieste, car on ne croise quasiment aucune voiture !

France - 672
Carte du Pays de Ronsard

Dimanche 16 août

On commence la journée par une petite balade à Montoire. Mais pour être honnête, il n’y a pas grand-chose à voir, à l’exception de la place centrale qui est bordée de quelques belles maisons – malheureusement pas vraiment mises en valeur. On fait aussi le détour jusqu’à la tristement célèbre gare historique qui accueillit la rencontre de Pétain et Hitler en 1940, mais le lieu est vraiment sans intérêt.

France - 681
Montoire

On se dirige donc rapidement vers Musikenfête, un musée spectacle consacré aux musiques traditionnelles du monde installé dans une ancienne église. Là encore, on attaque la visite seuls… On commence par le grenier planétaire où sont exposés de nombreux instruments classés par zones géographiques. Très intéressant !

France - 683
Montoire – Musikenfête
France - 684
Montoire – Musikenfête

On retourne ensuite au rez-de-chaussée où on est rejoint par une guide qui nous fait découvrir la suite de l’expo. Passionnant !

France - 686-1
Montoire – Musikenfête

Le clou du spectacle se déroule dans la Nef musicale, une immense pièce conçue par Robert Hébrard, un luthier-musicien français, créateur de génie d’instruments géants. La guide nous fait quelques démonstrations, puis c’est à notre tour de tenter de tirer quelques sons harmonieux de ces surprenants instruments. Un grand moment, d’autant que nous sommes toujours seuls !

France - 691
Montoire – Musikenfête
France - 695
Montoire – Musikenfête

On termine la visite par un coup d’œil à une cage d’escalier peint par une artiste sud-africaine : même si elle semble simple d’apparence, on est épatés quand on apprend que ces figures géométrique traditionnelles sont réalisées à main levée, sans l’aide de règle ni de pochoir, avec simplement un pinceau en plumes de poulet !

Après un dernier tour à la boutique qui expose quelques tenues de musiciens du monde entier, on quitte ce musée absolument enchantés !

France - 699
Montoire – Musikenfête

Comme le ciel semble avoir viré au bleu pendant que nous étions à l’intérieur, on file à Lavardin, un très beau village situé à 2km de Montoire. Au-dessus de nos têtes, les vestiges du Château s’étagent sur un promontoire rocheux. Construit au XIe siècle par les premiers seigneurs de Lavardin, le bâtiment fut vendu au comte de Vendôme vers 1130, dont il devint la principale forteresse à partir de la fin du XIIe siècle. Complètement remanié aux XIIe et XVe siècles, il fut enlevé aux Ligueurs en 1589, puis démantelé l’année suivante sur ordre d’Henri IV, duc de Vendôme et roi de France.

France - 701
Lavardin – Ruines du Château
France - 702
Lavardin – Vue sur l’église depuis l’entrée des ruines du Château

Dans le village, l’église Saint Genest, également bâtie au XIe siècle, vaut le détour par ses fresques réalisées entre le XIIe et XVe siècle. Encore une belle surprise !

France - 705
Lavardin – Église Saint Genest

Après un dernier tour sur les bords du Loir – particulièrement bucoliques ici ! – on rentre au camping en début d’après-midi.

France - 711
Lavardin – Bords de Loir
France - 712
Lavardin – Bords de Loir
France - 713
Lavardin – Bords de Loir
France - 700
Vers Lavardin, sur la route qui mène au camping

On déjeune tardivement – un bon risotto courgettes / crevettes – puis je m’attaque au blog pendant que Gérard chinoise. La pluie est annoncée pour le début de soirée, donc on range tout ! Demain, changement de lieu, puisque l’on mettra le cap sur La Flèche, dans la Sarthe.

INFOS PRATIQUES

  • CampingMunicipal des Reclusages, situé au bord du Loir, à Montoire. Accueil très sympathique. Très bien placé pour faire des balades à vélo aux alentours. Sanitaires corrects. Wifi à la réception. Piscine municipale à deux pas (entrée incluse pour les campeurs). On a bénéficié de billets pour des entrées gratuites dans les musées et attractions de la région. Électricité 6A (10A possible). 16.80€ pour deux personnes, électricité et les taxes. On recommande !
  • Montoire, balade ville, bords du Loir. Ne pas rater l’excellent Musikenfête, un musée spectacle dédié aux musiques et instruments du monde entier, en été 10h-12h & 14h-18h sauf lundi, 7€.
  • Lavardin, adorable village situé à 2km de Montoire.
  • Boucle à vélo Montoire / Trôo / Couture-sur-Loire, 35km, 130m+.
  • Trôo, balade village, belle grimpette (indispensable !) pour rejoindre le haut du bourg, prévoir deux heures sur place.
  • Couture-sur-Loire, église. Vaut surtout pour la visite de La Possonnière, maison natale de Ronsard, en saison 10h-18h, 7€, à ne pas louper !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s