Etape imprévue au cœur du Berry, à Aubigny-sur- Nère, la cité des Stuarts !

Lundi 10 août

Finalement, les prières de notre charmant voisin chaman n’ont pas donné entière satisfaction (cf. le précèdent article) puisque nous avons subi hier soir un gros orage qui a nécessité un changement de place pour éviter les chutes de branches et de glands ! Ce matin, sous un ciel plus clément, nous prenons comme prévu la direction de Montoire, mais en chemin, Aubigny-sur-Nère, une jolie petite ville du Berry, nous tape dans l’œil et nous décidons d’y passer quelques jours. Ici, l’Ecosse est à l’honneur car en 1423, la cité fut remise à Jean Stuart Darnley, le plus prestigieux des chefs de l’armée écossaise, afin d’établir une alliance à long terme contre les Anglais durant la Guerre de Cent Ans

Nous nous installons rapidement dans le camping de la ville qui est agréablement posé au bord de plusieurs étangs, et nous enfourchons nos vélos pour découvrir le centre. Le château ne se visite pas – il abrite les services administratifs de la commune – et le centre d’interprétation est fermé le lundi, mais malgré tout, on apprécie beaucoup le bâtiment, construit au XVIe siècle par Robert Stuart, et par la suite remanié et embelli par Louise de Keroual, duchesse d’Aubigny et de Porsmouth.

France - 584
Aubigny-sur-Nère – Château des Stuarts

Non loin, la rue principale – malheureusement non piétonne – conserve plusieurs très belles maisons à colombage de l’époque Renaissance, dont la particularité est d’avoir toutes été construites en une ou deux générations.

France - 585
Aubigny-sur-Nère
France - 593
Aubigny-sur-Nère
France - 586
Aubigny-sur-Nère
France - 590
Aubigny-sur-Nère
France - 608
Aubigny-sur-Nère

Quelques détails, comme le pub anglais ou la cabine téléphonique rouge, nous rappellent de manière anecdotique le passé écossais d’Aubigny. D’ailleurs, les commerces sont également à l’heure british et proposent des produits originaires d’outre-manche come les shortbreads, ces délicieux biscuits sablés bien grassouillets !

France - 591
Aubigny-sur-Nère

Parmi les maisons à colombages, la plus remarquable est celle dite de François Ier, édifiée en 1519, qui abrite une Galerie d’Art. Bien entendu, nous la visitons, et l’expo actuelle présente des œuvres modernes intéressantes.

France - 595
Aubigny-sur-Nère – Maison François 1er
France - 605
Aubigny-sur-Nère – Maison François 1er – Galerie d’Art
France - 598
Aubigny-sur-Nère – Maison François 1er – Galerie d’Art
France - 604
Aubigny-sur-Nère – Maison François 1er – Galerie d’Art

De retour au camping, on déjeune tardivement, et on passe le reste de l’après-midi à chasser guêpes, frelons et… canicule ! Malgré la chaleur, on fait tout de même un tour au bord des beaux étangs dont les rives sont peuplées de canards et de poules d’eau.

France - 619
Aubigny-sur-Nère – Étang proche du camping
France - 618
Aubigny-sur-Nère – Étang proche du camping
France - 624
Aubigny-sur-Nère – Étang proche du camping
France - 610
Aubigny-sur-Nère – Forêt proche du camping

On avait prévu une seule nuit à Aubigny-sur-Nère mais comme le coin nous enchante, on prolonge de trois nuitées supplémentaires !

Mardi 11 août

Levés tôt – comme toujours quand il fait chaud – on part à vélo vers 8h en direction de Blancafort. L’objectif de la matinée est de suivre une boucle proposée par l’Office de Tourisme. On peine déjà à trouver l’attaque – un classique ! – et ensuite, on se rend rapidement compte que le circuit est plutôt réservé aux VTT car on se retrouve sur des chemins de terre assez peu agréables pour nos VTC… On change donc nos plans, et par une toute petite route qui traverse les champs, on rejoint Argent-sur-Sauldre. Le village n’est pas spécialement remarquable à l’exception d’un joli château bâti au bord d’un plan d’eau.

France - 611
Argent-sur-Sauldre
France - 612
Argent-sur-Sauldre – Ancien canal de la Sauldre

On poursuit ensuite vers Blancafort par le bitume, l’ancien canal de la Sauldre se révélant un fois de plus peu praticable pour nos montures. Dans ce vieux bourg endormi, seules la boulangerie – dont le pain est exceptionnellement bon ! – et l’église à l’architecture originale retiennent notre attention.

France - 615
Blancafort
France - 616
Blancafort – Ancien canal de la Sauldre
France - 617
Blancafort – Ancien canal de la Sauldre

Après une dernière ligne droite jusqu’à Aubigny, en suivant une départementale peu fréquentée, on est de retour au camping vers 13h, plutôt satisfaits de cette boucle improvisée d’une trentaine de kilomètres dans la campagne berrichonne. Comme la veille, on ne bouge pas de l’après-midi – excepté un petit plongeon dans la piscine pour moi – tant la chaleur est accablante…

Mercredi 12 août

Toujours vers 8h, on enfourche les vélos et on tente de rejoindre la Chapelle d’Angillon, un village situé au sud d’Aubigny, par les chemins de traverse, autrement dit par les toutes petites routes de campagne. On se plante à plusieurs reprises, on effectue quelques kilomètres pour rien – et hop un aller-retour de plus dans les mollets ! – et finalement, Google map n’étant pas d’une grande efficacité, on se retrouve sur la départementale ! Par chance, à cette heure elle est peu roulante, et on trouve rapidement une bifurcation via le Gué de la Pierre qui nous éloigne de tout trafic. Et c’est après presque deux heures de pédalage, on parvient enfin en vue du superbe château de la Chapelle d’Angillon !

France - 626
Château de la Chapelle d’Agillon

Après un tour des extérieurs, on pénètre dans la cour du château où on est accueilli par le propriétaire des lieux, le Comte Jean d’Ogny en personne. Rapidement, on attaque la visite de ce vaste bâtiment encore habité, très bien guidés par Hermine de Quelquechose – désolée, je n’ai pas retenu son patronyme – dont le charme suranné colle parfaitement au cadre désuet de la vieille bâtisse. En plus de nous dévoiler de nombreuses anecdotes sur le château, elle nous glisse également quelques mots sur AlainFournier – le célèbre auteur du Grand Maulnes – originaire du village, et sur Hergé qui s’est inspiré des lieux pour imaginer le pont-levis présent dans l’album Le sceptre d’Ottokar.

France - 628
Château de la Chapelle d’Agillon

Après quelques achats à la boutique – miel bio et shortbreads locaux ! – on fait nos adieux au comte – qui n’arrête pas de nous appeler « mes amis » – et les manants que nous sommes repartent chevaucher la campagne, fièrement installés sur leur destrier d’acier… Bon, trêve de noblesse, il nous reste encore vingt bornes d’efforts à fournir pour rentrer au camping – on a opté pour une voie plus longue mais plus calme via Ennordres – et il fait chaud !

De retour au camping-car, le déjeuner s’avère un peu difficile à avaler sereinement car nous sommes assaillis par des nuées d’abeilles et de frelons – ça faisait longtemps ! La tapette à mouche reprend du service, et moi je réitère mes grognements exaspérés…

Jeudi 13 août

00h02… Alors que nous commencions seulement à côtoyer Morphée, un vent violent se lève, nous réveillant instantanément. Pendant près de deux heures, l’orage gronde, la pluie se déchaine, et glands et brindilles s’abattent sur le toit de notre pauvre cc. Très impressionnant ! Après cette très courte nuit, on s’octroie donc une journée de repos, et on se contente de quelques courses en ville. Demain, nous repartirons – peut-être ! – en direction de Montoire, ne sachant pas encore si, en cours de route, un autre village nous retiendra quelques jours !

INFOS PRATIQUES

  • Camping des Étangs (route d’Oizon, Aubigny-sur-Nère), très bien situé à 20mn à pied du village / 5mn à vélo, par un petit chemin qui traverse un parc puis longe un ruisseau. Accueil très sympa. Très beaux emplacements, très spacieux, sanitaires propres. Piscine, bar. Électricité 10A. Machine à laver et sécheuse. Accès direct au parc et aux étangs tous proches. 21.80€ la nuit pour 2 personnes, l’électricité et les taxes. On recommande !
  • Balade à pied Aubigny-sur-Nère, coup d’œil au Château des Stuarts et aux maisons à colombage. Galerie d’Art, entrée libre. L’office de Tourisme propose plusieurs topos de randonnées à pied à faire dans les environs (pas testées car trop chaud).
  • Balade à vélo Aubigny / Argent-sur-Sauldre / Blancafort, 35km, 110m+, quelques faux plats un peu pénibles car au soleil !
  • Balade à vélo Aubigny / La Chapelle d’Agillon, via des petits chemins à l’aller, et via Ennordres au retour, 40km (erreurs incluses !), 120m+
  • Château de la Chapelle d’Agillon, visite guidée tous les jours sauf dimanche matin, durée environ 1h, photos interdites à l’intérieur, 10€. Belle découverte d’un château encore habité : on recommande chaudement !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s