Magnifique rando bucolique dans la Réserve naturelle du Zingaro

Dimanche 12 janvier

Malgré une météo annoncée comme étant très moyenne, on s’extirpe tout de même du lit à 6h45, l’objectif de la matinée étant de rejoindre pas trop tard la Réserve naturelle du Zingaro, située entre Castellammare del Golfo et San Vito Lo Capo… Excellent initiative, car finalement il fait un temps splendide ! Après une heure de route, on se gare à l’entrée sud de la réserve, à quelques kilomètres du petit village de Scopello.

Après s’être acquittés du billet d’entrée – 5€ largement justifiés vu l’entretien du chemin, et du site en général – on attaque la balade en… franchissant un tunnel ! Creusé en 1976 dans le but de construire une route reliant directement Scopello à San Vito, ce chantier a attiré les foudres des gens du coin – et principalement des écolos. Résultat, la forte opposition a permis l’arrêt des travaux, et dans la foulée, la création de la réserve naturelle, la première de Sicile.

Italie - 1015
Réserve naturelle du Zingaro – Au fond, le tunnel creusé en 1976, en vue de créer une route ; aujourd’hui, il ne s’emprunte qu’à pied, et c’est le passage obligé pour rejoindre le sentier côtier.

Le sentier côtier rejoint l’entrée nord de la réserve, au terme d’une marche tranquille de 7km. Très bien entretenu, il serpente à flanc de falaise, offrant des vues plus spectaculaires les unes que les autres ! Et le bleu turquoise de la mer nous inviterait presque à un petit plongeon…

Italie - 1017
Réserve naturelle du Zingaro – Agréable sentier côtier…
Italie - 1021
Réserve naturelle du Zingaro – Contre-jour avec vue en direction de l’entrée sud
Italie - 1031
Réserve naturelle du Zingaro – Au loin, vers la dernière pointe, c’est le bout du sentier, à l’entrée nord de la réserve…
Italie - 1029
Réserve naturelle du Zingaro

Côté flore, on est servis ! Outre les pins, les palmiers et l’habituelle végétation sicilienne, on observe également des caroubiers, des euphorbes et bon nombres de petites fleurs – dont des iris et des jonquilles. On se croirait au printemps ! Il faut dire que la réserve comprend différents biotopes méditerranéens, parfois modifiés par des pratiques agricoles anciennes, ce qui a favorisé le développement de 650 espèces végétales, dont certaines endémiques et rares.

Italie - 1075
Réserve naturelle du Zingaro – Iris
Italie - 1022
Réserve naturelle du Zingaro – Euphorbe
Italie - 1066
Réserve naturelle du Zingaro – Iris

Après une heure trente de marche – sans se presser tant les arrêts photos et contemplation sont nombreux – on tombe en arrêt devant un sublime panorama : en contrebas, une crique sauvage et déserte – il n’y a vraiment pas grand-monde sur le chemin – nous tend les bras !

Italie - 1034
Réserve naturelle du Zingaro – Cala dell’Uzo
Italie - 1033
Réserve naturelle du Zingaro – Zoom sur la Cala dell’Uzo – Ça incite à la baignade, non ?

Avant d’attaquer la descente, on passe devant la grotte dell’Uzo, dont les vestiges retrouvés sur place ont prouvé qu’elle était déjà habitée au mésolithique et au néolithique.

Italie - 1037-1
Réserve naturelle du Zingaro – Grotte dell’Uzo

Non loin, on visite le Museo della Cività contadina, consacré au monde agricole et à ses pratiques. La petite expo est très intéressante : y sont exposés outils de moissonnage, four à pain, objets en vannerie et même une très ancienne machine manuelle à faire les spaghettis ! Des photos d’époque nous rappellent qu’il n’y a pas si longtemps – c’est-à-dire avant 1981 – le site abritait encore de nombreuses petites exploitations agricoles.

Italie - 1039
Réserve naturelle du Zingaro – Arrivée vers le Museo della Cività contadina
Italie - 1046
Réserve naturelle du Zingaro – Museo della Cività contadina
Italie - 1050
Réserve naturelle du Zingaro – Museo della Cività contadina – Travail de vannerie
Italie - 1049
Réserve naturelle du Zingaro – Museo della Cività contadina

Après ce petit bain d’histoire, on reprend le chemin, et plutôt que de filer vers l’entrée nord distante d’environ 2km, on préfère descendre jusqu’à la Cala dell’Uzo repérée juste auparavant. L’endroit est idéal pour le pique-nique, et l’eau est magnifiquement cristalline. Une fois de plus, on regrette de ne pas avoir pris les maillots de bain, car je pense que l’on aurait bien pu tenter une trempette rapide.

Italie - 1057
Réserve naturelle du Zingaro – Cala dell’Uzo

A défaut de baignade, Gérard passe un bon moment à observer – et photographier – les beaux galets de marbre qui constituent la petite plage.

Italie - 1061
Réserve naturelle du Zingaro – Cala dell’Uzo

Après presqu’une heure passée dans cette crique, on remonte sur le sentier principal. La côte n’est pas spécialement raide, mais à midi, le soleil tape fort et on transpire un peu ! On n’ose imaginer la chaleur accablante qui doit régner ici en été…

Italie - 1065
Réserve naturelle du Zingaro – Vers la Cala dell’Uzo, côté montagne
Italie - 1067
Réserve naturelle du Zingaro – Dernier coup d’œil à la paradisiaque Cala dell’Uzo… (bon d’accord, c’est quasiment la même photo qu’un peu plus haut, mais on ne se lasse pas de ce fantastique panorama !)

On rebrousse donc chemin – et hop, 5km de plus ! – jusqu’à l’entrée nord. De nouveau, on ne peut s’empêcher de s’extasier devant ce paysage grandiose. Et finalement, alors qu’en général, on préfère les randos en boucle, on n’est pas gênés d’effectuer cette balade en aller-retour car la lumière a changé, et le rendu est donc différent.

Italie - 1070
Réserve naturelle du Zingaro
Italie - 1073
Réserve naturelle du Zingaro – De retour non loin de l’entrée sud…

A 14h, on est de retour à la voiture, absolument enchantés de cette sortie nature, sûrement la plus belle réalisée en Sicile. Le Zingaro, pour nous, c’est un gros coup de cœur !

Lundi 13 janvier

Encore une journée tranquille, principalement consacrée à la préparation de nos futures escapades… Gérard chinoise pendant que je me penche sur les subtilités du visa russe, pas évident à obtenir ! Et sur le Huffington Post, on a le plaisir de voir publié un article que l’on a écrit pour raconter nos préférences pour les voyages terrestres et martitimes

INFOS PRATIQUES

  • Hébergement : Camping Degli Ulivi, situé à Sferracavallo, un quartier au nord de Palerme, à 15km du centre historique. Tout petit terrain d’une quinzaine de places, sanitaires corrects, douche chaude payante, machine à laver. Électricité 16A. Wifi de qualité. Accueil très sympa. Village à proximité, bord de mer, gare à 20mn à pied. 19€ la nuit, 105€ la semaine, 180€ les 2 semaines. Réserver est une bonne idée car souvent complet !
  • Location de voiture, agence InterRent via résa en ligne sur Rentalcar, 47.73€ pour 10 jours (oui, oui, vous avez bien lu, le tarif est absolument incroyable !), pour une Panda quasiment neuve !
  • Réserve naturelle du Zingaro, sentier côtier de 7km entre l’entrée sud et l’entrée nord, donc 14kmAR pour retourner au parking, entrée 5€ – Le tarif inclut l’entrée dans les petits musée. On s’est arrêté à la Calla dell’Uzo, notre rando a duré 4h30, sur 11km AR, pour environ 500m de dénivelé positif cumulé, assez facile. Prendre suffisamment d’eau (il n’y a pas de fontaine sur le chemin), et être bien chaussé car le chemin est très caillouteux. Pour les photographes, on conseille d’attaquer la balade le matin, par l’entrée sud (vers Scopello), cela permet de beaux points de vue, avec le soleil dans le dos. Au retour, l’ombre est beaucoup plus présente – en hiver en tout cas.

4 réflexions au sujet de « Magnifique rando bucolique dans la Réserve naturelle du Zingaro »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s