Découverte d’Erice et des salines de Trapani, deux joyaux de la Sicile africaine

Vendredi 10 janvier

Comme hier, on quitte le camping vers 8h, et on file plein ouest, en direction d’Erice, notre première étape de la journée. La route tortille un peu pour atteindre ce gros bourg médiéval perché à 750m au-dessus de la mer. Une fois garés, on ne peut que s’extasier devant la superbe vue plongeante sur Trapani, ses salines, et au loin les iles Egades, que nous procure ce belvédère naturel.

Italie - 961
Erice – Vue sur Trapani, les salines et les iles Egades

Pour la petite histoire, il faut savoir que ce village, difficile d’accès, fut habité dès le néolithique par les Élymes, peuple considéré par certains comme les seuls autochtones siciliens. Dans l’Antiquité, la ville était connue sous le nom d’Éryx et selon la légende, elle aurait été fondée par le héros éponyme Éryx, fils d’Aphrodite et Boutès. A cette époque, la ville était le siège d’un culte voué à une déesse-mère – d’abord Aphrodite avec les Grecs, puis Vénus quand les Romains s’y installèrent – et pour célébrer cette croyance, des prostituées sacrées se donnaient aux pèlerins de passage. Grande base carthaginoise aux Ve et IVe siècles avant JC, il ne subsiste malheureusement aucune trace de ce glorieux passé antique.

Italie - 966
Vue depuis Erice vers San Vito Lo Capo – Avec un tel décor, on comprend que le site ait été habité le néolithique, même si à l’époque, l’objectif était surtout de s’installer dans un lieu où les hommes pouvaient assurer leur sécurité !

En revanche, dès que l’on pose le pied sur le pavage irrégulier des petites ruelles, on est immédiatement plongés au cœur du Moyen-Age… Développée par les Arabes à partir de 831, ce sont surtout les Normands, dès 1067, qui insufflent à Erice un bel essor. D’ailleurs, le Castello di Venere – posé au XIIe siècle sur un piton rocheux, à l’endroit où s’élevait le temple consacré à Venus Erycine – a encore fière allure ! Conçu comme une forteresse défensive, on comprend sans peine le choix stratégique du site qui offre une vue à 360° sur les environs : idéal pour voir arriver de loin de quelconques assaillants !

Italie - 962
Erice – Castello de Venere
Italie - 963
Erice – Vue depuis le Castello de Venere sur la Tour del Balio
Italie - 965
Erice – Castello de Venere

Après un petit tour dans les jardins qui bordent le château, on s’enfonce dans la vieille ville. On arpente les petites rues un peu au hasard. Il est à peine 10h, et les commerces, églises et musées sont encore fermés. Seuls quelques magasins de souvenirs commencent à déballer leurs étals. Il faut dire qu’Erice s’anime surtout l’été ou le week-end… Alors, un vendredi matin, en janvier, le bourg demeure très tranquille !

Italie - 968
Erice
Italie - 969
Erice – Petite ruelle au beau pavage… Comme on peut le constater, à 10h du matin, hors saison, c’est bien tranquille !

Après être passés sur la piazza Umberto I, on descend la via Vittorio Emmanuele qui, d’après les guides, est l’artère principale. C’est aussi là que se trouve la pâtisserie Grammatico Maria, chaudement recommandée par des copains camping-caristes. Pas de bol, la boutique est fermée ! On se console en poussant la porte d’un petit bar où le patron tient absolument à prendre la pause derrière son comptoir, avant de nous servir un café accompagné d’un excellent gâteau à la pistache.

Italie - 981
Erice – Piazza Umberto I
Italie - 985
Erice – Pause café !

On arrive ensuite près de la porte Trapani où se dresse la Chiesa Matrice, une église fortifiée aux formes massives et édifiée au XIVe siècle avec des matériaux provenant du temple de Vénus. Une fois de plus, on trouve porte close… Mais pour être honnête, ce n’est pas bien grave, on a eu notre lot d’édifices religieux ces derniers temps !

Italie - 978
Erice – Chiesa Matrice

Par une ruelle parallèle, on remonte toute la vieille ville et on finit par regagner le parking. Il est presque 11h30, et tout est toujours aussi calme que lors de notre arrivée ! Décidément, c’est vraiment en semaine qu’il faut venir à Erice si on veut profiter tranquillement de la quiétude du centre historique.

Italie - 993
Erice – On ne peut s’empêcher d’admirer ce superbe panorama sur la campagne, Trapani et les salines, pris dans un angle légèrement différent que lorsque nous sommes arrivés

 On descend à Trapani par une autre route que celle empruntée à l’aller : les vues sur la ville et le bord de mer sont superbes ! Du coup, on s’autorise quelques arrêts « à la sicilienne », c’est-à-dire ailleurs que sur des places autorisées…

Italie - 992
Vue sur Trapani
Italie - 991
Vue sur Trapani

Avant de rejoindre le centre historique de Trapani, on fait une petite pause en bord de mer pour découvrir nos deux premiers moulins à vent : autrefois ils étaient indispensables pour pomper l’eau de mer et moudre le sel. Mais aujourd’hui, ils ont été remplacés par des machines , et les bâtiments servent uniquement de décor au paysage…

Italie - 994
Trapani – Ancien moulin situé dans une propriété privée, sur la côte, au nord-ouest de la ville

On ne s’attarde pas – on en verra plus tard dans les salines situées au sud de la ville d’autres moulins de ce type – et on file directement au cœur de Trapani. Après s’être garés près du port, on fait une belle balade à pied dans le centre ancien de cette petite cité bien animée. Et pour une fois, on ne visite ni église ni musée ! Pour le déjeuner, on fait comme les locaux : on fait la queue dans une boulangerie pour acheter une part de pizza que l’on déguste sur un banc, dans un parc. C’est très bon, et côté finance, on bat des record d’économies : à 2.60€ pour deux, qui dit mieux ?

Italie - 995
Trapani – Vue depuis la vieille ville, côté nord
Italie - 996
Trapani – Vue depuis la vieille ville, côté nord
Italie - 998
Trapani

Rassasiés, on reprend la route en direction de Marsala, et après une dizaine de kilomètres, on parvient à une lagune bordée de marais salants. Ainsi, on voit de plus près ces salines observées depuis Erice !

Italie - 988
Vue sur les marais salants de Trapani depuis Erice
Italie - 1000
Salines de Trapani – Tas de sel recouverts de tuiles au premier plan, et derrière, sur le « rocher » la ville médiévale d’Erice
Italie - 1001
Salines de Trapani – Musée du Sel

Ces lagunes se sont formées relativement récemment – elles n’existaient pas à l’époque de la colonisation phénicienne – suite aux mouvement du sable créés par des courants sous-marins.

Italie - 1008
Salines de Trapani
Italie - 1004
Salines de Trapani

Si l’été est la meilleure saison pour les observer au moment de la récolte du sel, en hiver, ce n’est pas mal non plus ! Çà et là, des tas de sel sont entreposés à même le sol, en partie recouverts par des tuiles pour éviter que le précieux produit ne fonde sous la pluie. Astucieux ! Et comme je l’écrivais plus haut, d’anciens moulins à vent sont encore visibles. Même si plus aucun ne fonctionne, ils sont très photogéniques, d’autant que quelques flamants roses ont élu domicile devant !

Italie - 1010
Salines de Trapani
Italie - 1014
Salines de Trapani

 Samedi 11 janvier

Petite journée au camping consacrée à… la cuisine ! Au programme : préparation d’un cake salé aux poivrons et aux tomates séchées, d’un autre, sucré cette fois à la pistache et aux poires – non, je n’ai pas réitéré la fameuse recette de l’Etna à la frangipane ! – et d’un gratin dauphinois. Bref, on se régale !

Dans l’après-midi, on commence également la préparation de notre séjour d’une semaine à Malte, prévu au début du mois de février. On l’aura compris, même quand on n’est pas en balade,  on ne s’ennuie pas !

Je pensais inclure dans cet article la superbe rando effectuée aujourd’hui – dimanche – dans la réserve naturelle de Zingaro, mais vu le grand nombre de photos à insérer, la balade fera l’objet d’un autre post, dès demain !

INFOS PRATIQUES

  • Hébergement : Camping Degli Ulivi, situé à Sferracavallo, un quartier au nord de Palerme, à 15km du centre historique. Tout petit terrain d’une quinzaine de places, sanitaires corrects, douche chaude payante, machine à laver. Électricité 16A. Wifi de qualité. Accueil très sympa. Village à proximité, bord de mer, gare à 20mn à pied. 19€ la nuit, 105€ la semaine, 180€ les 2 semaines. Réserver est une bonne idée car souvent complet !
  • Location de voiture, agence InterRent via résa en ligne sur Rentalcar, 47.73€ pour 10 jours (oui, oui, vous avez bien lu, le tarif est absolument incroyable !), pour une Panda quasiment neuve !
  • Balade à pied dans Erice, environ 4km. Des cartes bien pratiques sont installées devant les monuments principaux. Quand les églises sont ouvertes (ce qui n’était pas le cas lors de notre passage), elles semblent toutes payantes (possibilité d’acheter un pass). Parking payant à l’entrée de la ville. Nous, on s’est garés un peu plus haut, vers l’hôpital, mais c’est une option à oublier en saison !
  • Balade à pied à Trapani, environ 4km, vieille ville, bord de mer, port
  • Saline de Trapani, située à une dizaine de kilomètres du centre-ville, véhicule indispensable pour y accéder. Il y a un petit Musée du Sel ouvert normalement de 10h à 18h, 3€,  mais il était fermé quand nous y sommes allés. De cet endroit, jolie vue sur les salines.

2 réflexions au sujet de « Découverte d’Erice et des salines de Trapani, deux joyaux de la Sicile africaine »

  1. Erice est un très joli village. On avait pas mal de brouillard, mais à certains moments on a tout de même pu apercevoir les villages alentours et la mer…que c’était joli ! Et les salines ! Cela a été un vrai coup de coeur du voyage pour moi. Si jamais vous y retournez un jour, je vous conseille d’aller voir un coucher de soleil chez Mama Caura – vue sur les moulins tout simplement sublime ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s