Ségeste, la ville antique dont on ne connait rien (ou presque) du glorieux passé…

Mardi 7 janvier

Après un petit réveil encore bien matinal, on est à 7h51 dans le train qui nous emmène à l’aéroport de Palerme. Eh non, on ne va pas faire un tour en pédalo volant, mais simplement récupérer la voiture louée pour une dizaine de jours. Une fois les formalités accomplies, Gérard se retrouve au volant d’une petite Panda quasiment neuve : autant dire que ça le change du gabarit du camping-car !

On prend immédiatement la route de Ségeste où on arrive une petite demi-heure plus tard. Depuis le parking, une navette nous conduit jusqu’à la zone archéologique. Le site est vraiment majestueux, posé dans un écrin de verdure et dominé par le mont Barbaro. Selon la mythologie grecque, c’est sous la pression d’un oracle déclarant qu’il faut sacrifier les jeunes filles pour apaiser le courroux des Dieux, que Laomédon, roi de Troie, exile l’une d’elles, Aegesta, en Sicile. Là, de ses amours avec le dieu-fleuve local Crimissos, nait Aceste qui, des années plus tard, érige et nomme en l’hommage de sa mère la ville de Ségeste. Plus concrètement, la Ségeste antique fut probablement fondée par les Elymes, un peuple qui aurait fui Troie et sa guerre quand la ville fut prise par les Achéens, au début du XIIe siècle avant JC – oui, ça ne date pas d’hier !

Italie - 882
Ségeste – Temple

On commence par monter sur la butte où se dresse le temple, unique vestige de l’époque où Ségeste était encore grecque. Érigé en 430 avant JC, on est impressionnés par son bel état . En effet, le péristyle a conservé presque intactes les 36 colonnes non cannelées, taillées dans un calcaire aux tons dorés. Et pourtant, on sait très peu de choses sur cette magnifique ruine, à commencer par la divinité à laquelle elle était consacrée…

Italie - 886
Ségeste – Temple
Italie - 890
Ségeste – Temple

Actuellement, d’après la plupart des archéologues, l’absence de cannelure des colonnes laisse penser que la construction du temple a prématurément été abandonnée . Mais rien n’est moins sûr et le mystère reste entier…

Italie - 885
Ségeste – Temple

Quoi qu’il en soit, à l’exception du temple, il ne reste pas grand-chose de la florissante ville antique.  En effet, au Ve siècle avant JC, Ségeste est une des cités helléniques les plus importantes du bassin méditerranéen. Mais son opposition avec Sélinonte – alors alliée à Syracuse – la pousse à la guerre, et la ville fait appel aux Carthaginois pour l’aider à se défendre. La rivale est anéantie, et un siècle plus tard c’est au tour de Ségeste d’être réduite à néant par les Syracusiens.

Italie - 887
Ségeste – Vue sur la belle campagne depuis le Temple
Italie - 891
Ségeste – En redescendant du Temple, vue sur les sculptures de faisceaux de licteur, de part et d’autre du chemin

Après cette agréable plongée dans l’histoire, on regagne l’entrée du site. Alors que l’on s’apprêtait à grimper à pied sur le mont Barbaro où est posé le théâtre antique, une navette nous propose – moyennant finance, bien sûr ! – de nous épargner une belle grimpette. On n’hésite pas car le soleil commence à jouer à cache-cache avec les nuages et on ne voudrait pas rater le superbe panorama sur la campagne environnante.

Italie - 896
Ségeste – Vue sur la campagne depuis le Théâtre
Italie - 895
Ségeste – Vue sur… l’autoroute qui serpente au fond de la vallée, et au loin, le golfe de Castellemare

Une fois de plus, il ne reste quasiment rien de la ville reconstruite par les Romains, au IIIe siècle avant JC. Seul le théâtre a subsisté, lui aussi dans un très bel état de conservation.

Italie - 894
Ségeste – Théâtre

Et les archéologues ne savent pas non plus ce qui a précipité la chute de la Ségeste romaine. Peut-être fut-elle rasée par les Vandales, mais ce n’est qu’une supposition. La seule chose dont on soit sûre c’est qu’au Moyen-Age, le lieu était encore habité, comme en attestent les quelques pierres restant d’un ancien château normand. Et aujourd’hui, en se baladant dans cette belle campagne verdoyante, on peine à imaginer qu’à une époque, le site grouillait de monde !

Italie - 897
Ségeste – Vue sur le Temple depuis le site du Théâtre

Histoire d’avoir quelques nouvelles vues sur le temple qui fait face au promontoire sur lequel on se trouve, c’est à pied que l’on redescend à l’entrée du site, en une petite demi-heure.

Italie - 898
Ségeste – En redescendant à pied du Théâtre, on profite de très belles vues sur le Temple

Vers midi, la navette nous ramène au parking et on prend immédiatement la route de Castellemare del Golfo, un ancien port marchand, devenu aujourd’hui une agréable petite cité balnéaire blottie au bord d’un superbe golfe. On déjeune dans une pizzeria, puis après un dernier tour en bord de mer, on rentre au camping en milieu d’après-midi. Encore une belle journée, riche en découvertes !

Italie - 903
Castellemare del Golfo

Mercredi 8 janvier

Pas de visite aujourd’hui mais juste une petite escapade chez un concessionnaire de camping-car car on a cassé notre marche-pied. On prend donc la voiture et on suit les instructions du GPS : là, surprise, on constate que ledit concessionnaire est installé en plein centre de Palerme, non loin du port, obligeant donc à se frayer un chemin à travers des petites rues bien étroites ! Mais le pire, c’est pour atteindre l’atelier – et en ressortir ! Heureusement que notre camping-car est bien sagement garé au camping parce que je crois que Gérard aurait perdu toute sa belle chevelure s’il avait dû manœuvrer dans la venelle – oui, c’est le seul mot qui me vient à l’esprit pour décrire un accès encore plus étroit qu’une ruelle palermitaine – en gérant un virage très serré à angle droit et une montée en côte où même la petite Panda a calé !!! Bref, à Palerme, les pannes sur ton camping-car tu oublieras ! Indépendamment de ce gros bémol pratique, les vendeurs étaient tous très sympathiques et nous sommes repartis de là avec un beau marchepied tout neuf !

Après un dernier arrêt dans un supermarché, nous sommes de retour au camping vers midi. Le ciel demeurant bien gris, on ne prévoit aucune balade cet après-midi. Repos, donc !

INFOS PRATIQUES

  • Hébergement : Camping Degli Ulivi, situé à Sferracavallo, un quartier au nord de Palerme, à 15km du centre historique. Tout petit terrain d’une quinzaine de places, sanitaires corrects, douche chaude payante, machine à laver. Électricité 16A. Wifi de qualité. Accueil très sympa. Village à proximité, bord de mer, gare à 20mn à pied. 19€ la nuit, 105€ la semaine, 180€ les 2 semaines. Réserver est une bonne idée car souvent complet !
  • Train Sferracavallo => Punta Raisi (aéroport), départ toutes les heures, durée environ 30mn, 5.90€ AS (c’est nettement plus cher que les transports locaux habituels  – 1.70€ pour la même distance pour Palerme – comme c’est souvent le cas quand on doit rejoindre un aéroport en transports en commun).
  • Location de voiture, agence InterRent via résa en ligne sur Rentalcar, 47.73€ pour 10 jours (oui, oui, vous avez bien lu, le tarif est absolument incroyable !), pour une Panda quasiment neuve !
  • Site archéologique de Ségeste, 9h-16h (horaire d’hiver, plus tard en été), 6€. Parking obligatoire et excentré mais avec navette gratuite, 5€ pour une voiture, 7€ pour un camping-car. Navette pour le théâtre, 1.50€ AR, possibilité de redescendre à pied en 30mn. Prévoir au moins 2 heures sur place, site très bien aménagé et mis en valeur, café, toilettes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s