On est en Sicile !

Une fois n’est pas coutume, c’est un article avec très peu de photos que l’on publie aujourd’hui. En effet, la météo n’ayant pas été vraiment clémente avec nous, on n’a pas fait grand-chose, à l’exception de quelques balades à pied et à vélo le long de la plage… Mais demain – samedi 07 décembre – nous devrions pouvoir reprendre les visites !

Dimanche 1er décembre

Sous un beau soleil, on quitte Matera et on prend la route vers la Calabre. Le changement de région ne se fait pas vraiment sentir, sauf peut-être pour ce qui concerne les poubelles : elles semblaient collectées en Basilicate alors qu’ici, on retrouve encore de nombreux sacs d’ordures dans les bas-côtés… Vers 13h, on arrive à Ciro Marina, et on s’installe au camping. On profite des derniers rayons du soleil – le mauvais temps arrive ! – pour déjeuner dehors, face à la mer…

Lundi 2 décembre

Pluie, vent… On abandonne toute idée de sortir les vélos. De toute façon, le village ne semble pas bien attrayant – quand on est arrivés hier, tout semblait fermé – donc on ne rate pas grand-chose ! On s’interroge également sur la suite de notre programme : va-t-on rester un peu en Calabre ou filer directement en Sicile ? Comme la météo ne s’annonce pas bien fameuse pour les jours à venir et que peu de sites sont ouverts, on prend la décision de quitter le continent dès demain. Je ne suis pas mécontente de cette option car le camping est quasiment désert – seuls deux couples d’Allemands sont posés ici en long séjour – et malgré la mer qui nous fait face, je trouve le coin particulièrement lugubre !

Mardi 3 décembre

A 8h, on prend la route du sud ! On arrive à Villa San Giovanni vers 11h30, et après avoir récupéré les billets pour le ferry – 57€, pas donné ! – on patiente jusqu’à midi, heure à laquelle on embarque. Une petite demi-heure plus tard, on se retrouve en Sicile

Italie - 328
A bord du ferry pour la Sicile !

Tout de suite, on se rend compte que la circulation est complètement anarchique, et Gérard doit redoubler de prudence pour atteindre sans encombre l’autoroute ! Pour cette première étape insulaire, on a choisi un camping non loin de Taormina, et le trajet pour s’y rendre nous prend à peine une demi-heure. Par chance, il y a encore quelqu’un à la réception quand on arrive – après 13h, tout le monde est à la sieste ! – et on peut s’installer. Une fois de plus, on est étonnés par le peu de touristes présents : avec nous, il y a seulement quatre véhicules, autant dire qu’on a de la place pour s’étaler ! On déjeune rapidement, puis on fait un premier tour dans les environs à vélo, le long du lungomare… Le coin nous plait bien, c’est vivant et on est proche d’une gare et d’un arrêt de bus, ce sera parfait pour sillonner la région. On ne regrette donc pas notre choix de rester ici durant deux semaines.

Italie - 331
Sant’Alessio Siculo – Camping la Focetta – Pas mal, non ?
Italie - 332
Sant’Alessio Siculo – Vue depuis le camping la Focetta vers la côte nord
Italie - 333
Sant’Alessio Siculo – Vue depuis le camping la Focetta vers la côte sud
Italie - 334
Sant’Alessio Siculo – Vue sur Forza d’Agro, un village perché sur la montagne…

Le seul bémol, c’est quand nous prenons notre douche le soir. Déjà, celle-ci n’est pas installée dans un bloc sanitaire fermé : dommage, ça aurait conféré à la pièce une chaleur relative même sans chauffage. On doit donc se contenter d’une cabine donnant directement sur l’extérieur et dont la porte laisse passer le jour en haut et en bas – et accessoirement le vent ! Ensuite, l’eau chaude est disponible avec un jeton – payant ! – et elle est censée couler durant quatre minutes. Comme il en faut deux pour faire venir une eau à peine tiède, le temps de lavage est compté. Bref, on l’aura compris, les sanitaires ne sont pas le point fort des campings italiens. Ce qui explique peut-être le peu de monde présent, à la différence de l’Espagne qui fait le plein chaque hiver. Mais honnêtement, je préfère râler quatre minutes chaque soir et ne pas me retrouver dans une ambiance « maison de retraite géante » comme on l’a expérimenté par le passé…

Mercredi 4 décembre

Dès neuf heures, on profite d’une éclaircie pour faire une balade à vélo le long de la mer. On remonte la côte vers le nord jusqu’à Ali Terme, tantôt sur les trottoirs du lungomare, tantôt sur la route en prenant garde aux véhicules dont les conducteurs sont assez peu habitués aux cyclistes. On revient par le même chemin, de toutes façons il n’y en a pas d’autre, le bord de mer étant vraiment très peu large, et la ville collée à la montagne.

Italie - 335
Balade à vélo de Sant’Alessio Siculo à Ali Terme – Oui, le ciel est bleu, mais ça ne va pas durer !
Italie - 337
Balade à vélo de Sant’Alessio Siculo à Ali Terme

La brume reste encore bien accrochée aux sommets… Nous sommes au pied de l’Etna, mais depuis notre arrivée, nous ne l’avons toujours pas aperçu. Pas sûr d’ailleurs qu’on le voit d’ici : on attendra le soleil pour découvrir plus largement notre environnement !

Italie - 336
Balade à vélo de Sant’Alessio Siculo à Ali Terme

Pour l’instant, on passe l’après-midi calfeutrés dans le camping-car, il y a un énorme vent qui empêche toute balade extérieure !

Jeudi 5 décembre

Gros risque de pluie ce matin : on laisse les vélos, et on part à pied marcher quelques kilomètres sur le lungomare. Puis à 11h, on se rend chez le… dentiste ! Eh oui, dans chaque pays visité, Gérard ne peut s’empêcher de tester coiffeurs et dentistes. Aujourd’hui, c’est de nouveau un problème de molaire qu’il faut solutionner. Après rendez-vous pris hier, Giacomo intervient pendant une heure trente sur la dent de Gérard pour une dévitalisation suivie d’une reconstruction. Le travail semble soigné, et l’accueil est chaleureux : c’est même la première fois qu’un dentiste nous fait la bise quand on le quitte !

De nouveau, on passe l’après-midi dans le cc, la pluie redoublant… Les vagues lèchent même le muret qui nous sépare de la plage. Assez impressionnant ! Et comme chaque soir, nous prenons joyeusement notre douche presque en plein air

Vendredi 6 décembre

On pensait pouvoir visiter Taormina aujourd’hui, mais de nouveau la météo ne s’annonce pas terrible… Du coup, on se refait une balade à pied de cinq kilomètres sur le lungomare, histoire d’évacuer les calories ingérées avec les bons petits plats italiens !

Dans l’après-midi, Gérard se bat avec les problèmes de lessive : la sécheuse ne veut rien sécher et malgré trois cycle à 5€, le linge est toujours humide. Grrrrr….  Allez, on ne s’énerve pas : une bonne petite douche tiède devrait nous faire retrouver le sourire…. À moins que ce ne soit un verre de rosé pour l’apéro !

Demain, le soleil semble revenir – le linge en profitera pour finir de sécher ! – et on a prévu d’aller en train visiter la petite ville baroque d’Acireale. Et lundi, si la météo se maintient, on ira en bus à Taormina, le site étant tellement couru qu’il vaut mieux éviter de le visiter le week-end…

INFOS PRATIQUES

  • Bivouac à Ciro Marina (en Calabre) : Camping Punta Alice (Via Punta Alice, Cirò Marina), situé en bord de mer mais un peu loin de tout (le village situé à quelques centaines de mètres semblait très peu vivant). Électricité 6A, wifi gratuit (accessible via un compte Facebook, Twitter ou Instagram). Sanitaires assez rustiques mais douche avec eau chaude gratuite. Services (piscine, resto) fermés hors saison. 14€ la nuit avec ACSI.

  • Ferry continent / Sicile, 57€ AS pour un camping-car et deux adultes.
  • Bivouac à Sant’Alessio Siculo : Camping La Focetta Sicula (Contrada Siena 40, Sant’Alessio Siculo, Taormina), situé en bord de mer, non loin de deux petites villes bien animées. Supermarchés à 5mn à pied, commerces, restaurants. Sanitaires très rustiques (douches à jetons pour 4mn d’eau tiède, prévoir du rab, 0.50€ !). Machine à laver et sécheuse (cette dernière n’a pas réussi à sécher notre linge, à éviter donc ! 5€ chaque). Wifi payant, relativement correct, 15€ les 160h connectables / déconnectables (autres formules possibles). Réseau 4G efficace. Accueil sympa. Électricité 6A. 16€ la nuit avec ACSI, 13=14.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s