A l’ombre des trulli d’Alberobello…

Mercredi 20 novembre

Après quelques courses faites à Manfredonia, on quitte la région du Gargano en début de matinée. La route est plutôt défoncée – cela nous rappelle l’Ukraine ! – et le camping-car tressaute un maximum. Le parcours nous fait d’abord longer les salines – assez peu exceptionnelles – de Marguerita di Savoia, puis traverse des paysages très agricoles.

Notre premier objectif est de rejoindre Trani, une petite ville située à une cinquantaine de kilomètres au nord de Bari et dont la cathédrale romane vaut, parait-il, le détour. On suit donc les instructions du GPS qui est censé nous faire traverser la vieille ville pour accéder à un parking repéré sur Park4night. Horreur… Plus on s’enfonce dans le centre historique, plus la largeur des ruelles semble se rétrécir ! Et les balcons affleurent pile au niveau du toit du cc… Heureusement, on finit par s’extirper de ce pétrin en débouchant sur le parkingcomplet ! Un peu énervés – mais bon, on le sait, vouloir pénétrer dans les centres-villes avec un camping-car de ce gabarit, c’est une erreur – on reprend notre route sans même pouvoir s’arrêter. Imaginant que l’accès à Molfetta sera aussi difficile, on préfère botter en touche et filer directement à Alberobello où on s’installe au camping Bosco Selva. Surprise : il n’y a quasiment personne !

La petite ville étant située à 428m d’altitude, il y fait un peu plus frais qu’en bord de mer. Mais cela ne nous empêche pas de déjeuner au soleil. Ensuite, on ne traine pas, on enfourche les vélos et on dévale la route qui rejoint le centre historique. En chemin, on aperçoit nos premiers trulli, des maisons vraiment très particulières, construites en pierres sèches – c’est-à-dire sans mortier – et dont le toit conique est réalisé en lauses taillées en biseau sur un côté pour donner l’arrondi.

Italie - 110
Alberobello – Trullo très ancien à l’extérieur de la ville
Italie - 110-2
Alberobello – Trullo très ancien à l’extérieur de la ville

L’arrivée dans la Rioni Monti – le quartier touristique d’Alberobello, classé au Patrimoine de l’Unesco – est saisissante : même si la plupart des trulli ont été reconvertis en boutiques de souvenirs, ceux-ci sont superbes de blancheur !

Italie - 116
Alberobello – Quartier Rioni Monti
Italie - 115
Alberobello – Quartier Rioni Monti
Italie - 124
Alberobello – Quartier Rioni Monti

On ne se lasse pas d’admirer les toits dont certains arborent des symboles magiques, primitifs ou chrétiens. Et tous sont surmontés d’un pinacle dont l’utilité est double : d’abord, en pesant sur l’ensemble des pierres, il maintient la voute arc-boutée contre les murs. Ensuite, il exprime la richesse ou l’importance de la famille qu’abrite le trullo. Plus le pinacle est travaillé, plus il est long à créer, plus il coûte cher et par conséquent, plus la famille est riche !

Italie - 119
Alberobello – Quartier Rioni Monti – Symboles sur les toits
Italie - 126
Alberobello – Quartier Rioni Monti
Italie - 137
Alberobello – Quartier Rioni Monti – Les différents symboles présents sur les toits

Même l’église Sant’Antonio est édifiée sur le principe du trullo.

Italie - 114-1
Alberobello – Quartier Rioni Monti – Église Sant’Antonio

Pour aujourd’hui, on se contente d’une première balade dans ces ruelles très tranquilles. Alors que l’on s’attendait à affronter une foule de visiteurs – à lire les guides de voyage sur le sujet, le quartier serait même une « attraction à la Disney » – hors saison, il n’y a vraiment pas grand monde et la découverte est très agréable.

Italie - 138
Alberobello
Italie - 133
Alberobello – Quartier Rioni Monti

Demain, on reviendra approfondir la visite. Mais avant, il nous reste à pédaler fort pour remonter la belle côte qui mène au camping !

Jeudi 21 novembre

Après une nuit très calme, on reprend les vélos et retourne au centre d’Alberobello. De nouveau, on fait un tour dans la Rioni Monti, toujours aussi tranquille en ce début de matinée.

Italie - 147
Alberobello – Quartier Rioni Monti – La Fiat 500 ne dépare pas dans le paysage !

On en profite pour faire quelques achats de souvenirs : l’artisanat de tissu, poterie et bijoux est de qualité, et les prix restent très corrects. Donc, autant ne pas se priver et faire marcher le commerce local !

Italie - 171
Alberobello – Quartier Rioni Monti – Artisanat
Italie - 118-6
Alberobello – Quartier Rioni Monti – Artisanat

Parvenu au pied de ce quartier, on gare nos vélos, et on grimpe au Belvédère Santa Lucia d’où la vue sur les trulli est superbe, mais malheureusement un peu encombrée par certains bâtiments en restauration.

Italie - 152
Alberobello – Vue depuis le belvédère Santa Lucia
Italie - 151
Alberobello – Vue depuis le belvédère Santa Lucia
Italie - 153
Alberobello – Vue depuis le belvédère Santa Lucia sur la « forêt » de trulli…

On poursuit la balade dans le Rione Aia Piccola – autrement dit la Petite Aire – un quartier nettement moins prisé des touristes – il n’y a ni resto ni boutique ! – et encore habité. Là encore, on en prend plein les yeux…

Italie - 160
Alborobello – Quartier Rione Aia Piccola

Après un détour par la Poste, on arrive au Trullo Sovrano, une large et magnifique maison traditionnelle reconvertie en petit musée. L’originalité de ce trullo est qu’il comporte deux étages, alors que d’ordinaire, les trullis « classiques » n’en ont qu’un. On profite même du jardin pour faire une pause « apéritif » et déguster un cru local.

Italie - 159
Alberobello – Trullo Sovrano

Avant de repartir, on ne peut pas s’empêcher de remonter dans les petites ruelles pour quelques clichés supplémentaires.

Italie - 176
Alberobello
Italie - 170
Alberobello

On l’aura compris, cette petite ville nous a beaucoup plu, et le fait de l’avoir visitée sans pression touristique nous a comblés. Demain, on redescendra vers le bord de mer où on a repéré un camping a priori ouvert – ils ne sont pas légion en cette saison – entre Brindisi et Otrante…

INFOS PRATIQUES

  • Bivouac à Alberobello : Camping à Bosco Selva (Contrada Bosco Selva 27, Alberobello, 40°46’15″N 17°14’11″E), bien situé, à 1.5km du centre-ville (prévoir une belle grimpette pour rentrer !). Camping très sobre, électricité 6A, sanitaires corrects mais pas chauffés, machine à laver. Wifi gratuit. Hors saison, nous étions seuls la 2nde nuit. 18€ ACSI + 2€ taxes.
  • Alberobello, balade ville, Rioni Monti (quartier de trulli, très touristique en saison mais très calme en novembre), Trullo Sovrano (10h/13h15 & 15h30/18h00, 1.50€), Rione Aia Piccola (quartier moins touristique), Belvédère Santa Lucia. Pour info, balade à pied 4km / à vélo 5km AR depuis le camping avec un peu de dénivelé.

11 réflexions au sujet de « A l’ombre des trulli d’Alberobello… »

    1. Et oui, même si on a l’habitude de voyager en Europe, on ne se lasse pas de ce vieux continent où on parvient toujours à découvrir des lieux inconnus (de nous)… Et comme vous dites, pourquoi pas, pour vous, quelques mois en tuktuk en Europe ? Une chose est sûre : ce voyage sera facile à organiser, il y a beaucoup de camping ouverts même en hiver et les tuktuks sont assurables dans une trentaine de pays avec un seul contrat ! Quoi qu’il en soit, profitez-bien de l’Amérique du nord pour l’instant, c’est aussi très beau. Irez-vous au Mexique après la Californie ?

      Aimé par 1 personne

      1. Oui nous passerons l’hiver au Mexique, mais avant, Nous avons décidé de laisser notre VR en storage dans les alentours de Las Vegas pour aller passer la période des Fêtes chez nous au Québec. Nous en profiterons aussi pour planifier notre séjour au Mexique. Ça sera plus efficace pour la suite.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s