Bienvenue à San Diego, auto-proclamée « ville la plus agréable d’Amérique » (et on est d’accord avec la formulation !)

Dimanche 24 mars

Après une matinée tranquille passée à l’hôtel, on quitte notre chambre à midi avec les bagages et on s’installe sur la terrasse de notre resto préféré, sur le zocalo. On déjeune, puis vers 14h30, on part en taxi à la gare routière. On aurait pu y aller à pied, mais sans connexion internet – la carte SIM Free ne capte aucun réseau ici ! – on n’a pas pu vérifier le parcours – et je n’ai pas pensé à le faire avant. Bref, moins de deux kilomètres plus loin, on attend notre bus pour Tijuana, bus qui arrive très exactement à l’heure prévue, soit 15h25. Le véhicule est confortable, et on fait plusieurs arrêts ce qui est parfait pour se dégourdir les jambes. On a aussi droit à deux contrôle de bagages, ce qui est moins drôle car il faut tout ouvrir ! Ensuite, la nuit est plutôt courte côté sommeil – surtout pour Gérard – car la route est chaotique et très tournante

Lundi 25 mars

On arrive comme prévu à Tijuana vers 9h30. Après un petit déjeuner où on déguste nos DERNIERS haricots noirs en purée, on va en taxi jusqu’à la frontière. Là, après un premier contrôle rapide de nos papiers, on entame une longue queue… Après une demi-heure d’attente, on se présente devant le douanier. Celui-ci nous explique que l’on doit retourner au bureau d’immigration pour obtenir notre tampon d’entrée… Et zut, on vient de se faire refouler, il ne nous reste qu’à trottiner – avec les bagages ! – jusqu’au bâtiment jaune situé juste à côté du premier contrôle. Si les douaniers à l’entrée nous avaient prévenus, on n’aurait pas perdu notre temps dans la queue… Eh oui, comme nous n’avons pas besoin de visa mais que l’ESTA n’est pas valide pour les entrées terrestres, on doit accomplir d’autres formalités. Pas de bol, au bureau d’immigration, les employés sont en pause déjeuner… Oui, à 11h du matin, on trouve ça un peu tôt, mais on n’a pas d’autre choix que d’attendre leur retour. Ensuite, tout va très vite : prise d’empreinte, présentation du billet d’avion de sortie du pays et de notre adresse à San Diego, et hop nos passeports sont tamponnés, avec en prime une autorisation de séjour de 90 jours. On repart alors voir le douanier de la sortie qui nous confirme que tout est en ordre, et après un passage rapide des bagages au scanner, on est dehors. Ce qui aurait du prendre 15mn a mis une heure…

Un peu énervés par ces va-et-vient – Gérard, qui a du mal avec l’Empire américain, voulait repartir au Mexique et en France par le premier avion ! – on prend le tram, puis ensuite le bus, et vers 13h, on parvient à notre logement Airbnb. Ouf, ça c’était facile ! Après avoir déposé les bagages, on part à la recherche d’un resto : on jette notre dévolu sur un Grec, et on se régale avec une moussaka et un poulet grillé à l’ail !

1. USA Ouest - 01
San Diego – Déjeuner au restaurant grec

On profite d’un supermarché pour faire quelques courses, puis – comme on n’est pas fatigués ! – on fait une balade à pied vers Hillcrest, qui, comme son nom l’indique, se situe sur les hauteurs de San Diego. On apprécie beaucoup ce quartier un peu bobo et à l’offre culinaire variée et cosmopolite… Finalement, vers 18h, après 6km de marche, on rentre au Airbnb ; ça ira bien pour la journée !

Mardi 26 mars

Une bonne nuit de sommeil nous a remis en forme, et c’est à 8h15 que nous partons à pied vers le Balboa Parc. Véritable oasis de verdure en pleine ville, de nombreux chemins sillonnent ce vallon encaissé. Venant du nord, on emprunte le sentier qui descend dans le canyon Florida puis remonte vers la zone des musées. Même si le ciel reste gris et voilé, on apprécie beaucoup de se balader ainsi en pleine ville ! Côté végétation, on est servis : cactus, fleurs et nombreux arbres agrémentent le parcours, surtout à la fin où les jardins sont bien paysagés.

1. USA Ouest - 08
San Diego – Balboa Parc
1. USA Ouest - 07
San Diego – Balboa Parc

On arrive alors devant de surprenants bâtiments de styles spanish revival et Art déco, héritages de l’exposition universelle de 1915-1916 qui célébrait l’ouverture du canal de Panama. On arpente donc la promenade El Prado dans une ambiance très espagnole ! C’est aussi dans ce secteur que sont installés seize musées, ainsi que le célèbre zoo dont la renommée est mondiale.

1. USA Ouest - 13
San Diego – Balboa Parc – El Prado
1. USA Ouest - 10
San Diego – Balboa Parc – El Prado

On continue la balade en descendant de nouveau dans un petit canyon qui – après une erreur de bifurcation et une grimpette non désirée – nous amène à l’ancien Cactus Garden, créé pour une autre exposition universelle en 1935.

1. USA Ouest - 18
San Diego – Balboa Parc – Ici, les écureuils sont très nombreux et pas farouches !
1. USA Ouest - 19
San Diego – Balboa Parc – Végétation luxuriante !
1. USA Ouest - 20
San Diego – Balboa Parc
1. USA Ouest - 23
San Diego – Balboa Parc

Après ce bain de verdure de deux bonnes heures, on descend – toujours à pied – à Downtown, et plus précisément à Gaslamp Quarter, autrefois quartier de saloons, salles de jeu et maisons closes, et aujourd’hui très bien rénové. Le soir, c’est un endroit animé qui propose une multitude de bars et de restaurants. Mais en milieu de matinée, il faut bien reconnaitre que les lieux sont très calmes, et principalement peuplés par les nombreux sans-abris

1. USA Ouest - 28
San Diego – Downtown
1. USA Ouest - 32
San Diego – Downtown
1. USA Ouest - 38
San Diego – Downtown – Oui, c’est assez calme !

On continue notre marche jusqu’au front de mer tout proche. On va d’abord admirer les bateaux anciens du Maritime Museum qui sont vraiment très beaux. Même si on ne visite pas les intérieurs – il y a beaucoup de monde – on voit très bien les navires depuis le bord.

1. USA Ouest - 37
San Diego – Maritime Museum
1. USA Ouest - 36
San Diego – Maritime Museum

En suivant le chemin piétonnier qui longe le quai, on parvient ensuite au Tuna Harbor Park qui abrite la célèbre statue Victory Kiss immortalisant un marin de la seconde Guerre mondiale qui embrasse une infirmière pour célébrer la fin des combats. En toile de fond, on ne peut pas manquer le porte-avion USS Midway, véritable fleuron de la Marine nationale américaine, en activité de 1945 à 1991. Il a depuis été transformé en musée, mais comme nous ne sommes pas vraiment portés par les bâtiments militaires, on se contente d’un coup d’œil rapide !

1. USA Ouest - 40
San Diego – Vicotry Kiss au premier plan, et porte-avion USS Midway derrière
1. USA Ouest - 42
San Diego

On continue à longer l’océan, et on parvient à Seaport Village, un ensemble de maisons de style ancien qui abrite petits restaurants et boutiques de souvenirs. C’est très bien fait, et on en profite pour faire une petite pause « casse-croute rapide ». On commande un tacos et une quesadilla – eh oui, du Mexicain ! – que l’on nous sert avec… de la purée de haricots ! Je me suis donc avancée hier en écrivant que c’était la dernière fois que nous en mangions…

1. USA Ouest - 46
San Diego – Vers la Marina
1. USA Ouest - 43
San Diego – Marina

Le ventre plein – enfin, disons plutôt que l’on a calé une dent creuse car nous avons partagé cet encas plutôt léger – on marche encore quelques centaines de mètres pour atteindre l’embarcadère du ferry pour l’ile Coronado. Du bateau, on a une belle vue sur Downtown et ses buildings modernes à l’architecture assez sobre mais réussie.

1. USA Ouest - 48
San Diego – Vue sur Downtown et la Marina depuis le ferry
1. USA Ouest - 49
San Diego – Vue sur Downtown depuis le ferry

Dix minutes de navigation plus tard, on débarque sur l’ile. D’emblée, on comprend que le quartier est très résidentiel. Néanmoins, il est vraiment très agréable de se balader sur la promenade qui longe la mer puis le golf, et qui, en cinq kilomètres nous mène au pied du célèbre Hotel del Coronado.

1. USA Ouest - 52
San Diego – Ile Coronado – Belle villa !
1. USA Ouest - 54
San Diego – Ile Coronado

Ouvert en 1888, avec ses 600 chambres, l’Hotel del Coronado était le plus grand établissement de villégiature du monde et le premier à utiliser l’éclairage électrique. C’est aussi l’un des rares exemples survivants d’un style d’architecture américaine typique : la station balnéaire victorienne en bois. C’est d’ailleurs l’un des plus anciens bâtiments en bois de Californie. Sans que personne ne nous refoule, on visite l’intérieur, puis on descend sur l’immense plage de sable blond qui le borde. Superbe !

1. USA Ouest - 62
San Diego – Ile Coronado – Hotel del Coronado
1. USA Ouest - 56
San Diego – Ile Coronado – Hotel del Coronado
1. USA Ouest - 59
San Diego – Ile Coronado – Plage de l’Hotel del Coronado

Après une petite balade au bord du Pacifique, on reprend le bus pour Downtown – on commence à en avoir plein les pattes de marcher ! Après un changement de véhicule sur Broadway, on descend à University Street, et de nouveau on parcourt deux kilomètres pour aller manger dans un restaurant chinois repéré la veille. Pas de bol, celui-ci est fermé – il est 16h20 – et ne rouvrira que vers 17h. On a trop faim pour patienter alors on se rabat sur le buffet de Whole Food, pas cher, pas mauvais mais pas renversant au niveau du goût. Encore un petit effort pour mettre un pied devant l’autre, et on regagne notre logement vers 17h30, légèrement fourbus : normal, aujourd’hui on a battu notre record de marche de ce voyage puisque nos baskets affichent 24 kilomètres au compteur ! Demain, on va un peu se calmer sinon on ne tiendra pas la distance…

INFOS PRATIQUES

  • Bus Loreto / Tijuana, départ 15h25, arrivée 9h30 le lendemain (autre départ possible en soirée), compagnie ABC, 96€ par personne (achat du billet à la gare routière quelques jours avant). Véhicule confortable, arrêts fréquents, route sinueuse et cahotante.
  • Taxi Tijuana / Poste frontière de San Ysidro, 170$ ~ 8€ (tarif fixe à régler à un guichet).
  • Passage de la frontière Mexique / Etats-Unis, pas de contrôle côté mexicain. Pour ceux qui n’ont pas de visa car ils en sont exemptés – comme les Français par exemple – passer d’abord dans le bâtiment jaune (bureau d’immigration) situé juste après le 1er contrôle sur la gauche car c’est ici que se règlent les formalité (tampon, prise d’empreintes biométriques, paiement de la taxe (6US$ par personne, en espèces ou CB), présentation du billet d’avion prouvant la sortie du territoire). Reste ensuite à faire la queue pour passer devant l’agent d’immigration et le contrôle des bagages.
  • Transports à San Diego : Tram San Ysidro / San Diego, ligne bleue, 2.50$ (automate, paiement en espèce ou en CB). Deux autres lignes de trams sillonnent la ville. Bus dans San Diego, 2.25$ paiement en espèce (avoir l’appoint car ne rend pas la monnaie). Possible d’acheter une carte journée à 7$ (mais a priori, le tram ne serait pas inclus dans ce forfait, à vérifier). Ferry pour l’ile Coronado, deux embarcadères possible (Broadway et Fifth Avenue, 5$ l’aller simple), 1 à 2 départs par heure.
  • Logement Airbnb, chambre avec salle de bain privée, bien situé non loin du Balboa Park (grimpette de retour à prévoir) et de Hillcrest. Arrêt de bus à 100m, supermarché. Hôte très sympa. Accès à la cuisine et à la laveuse / sécheuse. Environ 55€ la nuit (variable selon les périodes).

4 réflexions au sujet de « Bienvenue à San Diego, auto-proclamée « ville la plus agréable d’Amérique » (et on est d’accord avec la formulation !) »

  1. Comme d’habitude résumé sympa à lire, bien documenté et belles photos. Nous te rejoignons sur ton bilan sur le Méxique. Sommes encore nostalgiques. Profitez bien et à bientôt. Amitiés Dominique et José

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s