Le quartier de Kita, à Osaka : un grand écart entre passé et présent futuriste…

Mercredi 7 mars

De bon matin (pour changer !), on quitte Shingu pour Osaka que l’on rejoint en quatre heures de train. Après un trajet en métro avec un changement – toujours un bon moment, avec nos gros sacs ! – et un court transfert en taxi conduit par un chauffeur d’au moins 80 ans, on arrive à notre guesthouse vers 14h… Après avoir posé nos bagages, on fait un tour dans les environs, loin de toute agitation touristique. Le quartier est même un peu vieillot comme en témoignent de nombreuses petites échoppes qui semblent échappées d’une autre époque… Surprenant !

Jeudi 8 mars

Décidément, en ce début de printemps, la météo fait le yoyo… On oublie le beau soleil d’il y a deux jours et c’est sous un ciel gris et pluvieux que l’on prend la direction du quartier de Kita, véritable centre de gravité d’Osaka. Comme à Tokyo, les changements de lignes de métro sont longs, et pour rejoindre la station de Higashi-Umeda depuis celle de Nishi-Umeda, on parcourt plusieurs centaines de mètres de galeries commerciales souterraines

On descend à la station Tenjinbashisuji 6-chome qui donne directement sur l’entrée du Musée du Style de vie dans l’ancien Ōsaka. Surprise : ce musée, qui recrée grandeur nature une rue d’Osaka en 1830, est situé au 10e étage d’un building ! A l’intérieur, la lumière est faible pour reproduire l’ambiance d’alors, avant l’arrivée de l’électricité. Le problème, c’est qu’il y a beaucoup de monde et que la « rue » n’est pas bien grande. De plus,  de nombreux visiteurs louent des kimonos et chacun veut se prendre en photo devant les intérieurs de maisons ou les magasins en tenue « d’époque ». Du coup, on ne voit pas grand chose… On est donc un peu déçu par cette visite que l’on boucle en à peine une vingtaine de minutes.

Jap- 707
Musée du Style de vie dans l’ancien Osaka

A l’étage inférieur, on peut tout de même observer quelques maquettes de scènes de vie d’autrefois. Mais là encore, on n’est pas convaincu car les reproductions sont vraiment miniatures…

On quitte donc assez rapidement le musée, et un peu au hasard, on rejoint Umeda en empruntant des rues couvertes. Là, on est totalement surpris de voir des commerces d’une autre époque : vendeur d’œufs, vieille boulangerie, poissonnerie où les produits sont exposés à l’air libre, sans moyen de réfrigération… On se croirait presque revenu 60 ans en arrière !

Jap- 709
Osaka – Quartier de Kita – Rue couverte
Jap- 717
Osaka – Quartier de Kita – Rue couverte, magasin d’un autre temps…

On s’arrête déjeuner dans un petit resto spécialisé dans les okonomiyaki, une sorte de gros sandwich mi-crêpe / mi-omelette garni de pâtes, chou, pousses de soja et lard, et recouvert de sauce sucrée au soja…  Même si la recette parait plutôt spéciale, le résultat est carrément excellent !

Jap- 710
Osaka – Quartier de Kita – Restaurant spécialisé dans la préparation de l’Okonomiyaki – Réalisation du plat devant nos yeux…
Jap- 712
Osaka – Quartier de Kita – Restaurant spécialisé dans la préparation de l’Okonomiyaki – Un plat délicieux !

Après cette délicieuse pause, on reprend notre balade, et presque sans transition, on se retrouve plongés dans la foule bruyante et agitée d’Umeda, qui abrite  – entre autres – la gare principale d’Osaka.

Jap- 743
Gare d’Osaka

Dominant les rails du chemin de fer et une autoroute qui surplombe avenue et trottoirs, la Grande Roue du centre commercial HEP FIVE est installée sur le toit de l’immeuble : incroyable !

On fait un tour dans ce temple de la consommation – un de plus ! – et on remarque qu’il est essentiellement fréquenté par des ados ou de très jeunes adultes. Outre de nombreux magasins de vêtements, le building abrite aux derniers étages des salles de jeux divers et un surprenant espace où les jeunes filles peuvent se déguiser et se prendre en photomaton… On est un peu interloqués par ces pratiques peu habituelles et inconnues en Europe !  Mais on doit reconnaître que l’on en a pris plein les yeux et que toutes ces boutiques étaient très photogéniques…

Jap- 726
Osaka – Quartier de Kita – Uemda – Centre commercial HEP FIVE – On n’a pas trop compris l’énorme baleine décorative du hall…
Jap- 740
Osaka – Quartier de Kita – Uemda – Centre commercial HEP FIVE
Jap- 729
Osaka – Quartier de Kita – Uemda – Centre commercial HEP FIVE – Passage vers les jeux, les restos et l’espace « filles »
Jap- 735
Osaka – Quartier de Kita – Uemda – Centre commercial HEP FIVE – Salle où, moyennant finances, on peut se détendre en jouant et en caressant un animal (chat, furet, hamster, lapin et même serpent ou lézard !)

On termine la journée par une traversée de la gare d’Umeda / Osaka via une énième et inévitable galerie de boutiques

Jap- 745
Osaka – Quartier de Kita – Uemda – Centre commercial du sous-sol de la gare – Vitrine fleurie pour annoncer la nouvelle collection « printemps »…
Jap- 751
Osaka – Quartier de Kita – Uemda – Centre commercial du sous-sol de la gare – Pas besoin de remonter à la surface pour faire ses courses : ici, un immense espace propose des stands de mets variés et raffinés  sur plusieurs centaines de mètres !
Jap- 752
Osaka – Quartier de Kita – Uemda – Centre commercial du sous-sol de la gare

INFOS PRATIQUES

  • Train Shingu / Osaka, durée 4h, inclus dans notre pass.
  • Logement à Osaka : B&B Umehachi, résa via Airbnb, situé dans un quartier un peu excentré (M° Hanazonocho sur la Yotsubashi Line. Accueil très sympa. Chambre confortable, avec kitchenette et toilettes. Douche collective. Wifi. Petit déjeuner inclus. Environ 30€ la nuit.
  • Déplacements à Osaka : le métro, un peu moins pratique qu’à Tokyo, permet tout de même d’approcher tous les quartiers. Tarif à la distance, environ 280¥ le trajet, carte SUICA valable.
  • Musée du Style de vie dans l’ancien Ōsaka, 9h-17h, sauf mardi, lendemain de jours fériés et 3ème lundi du mois, 600¥. Possibilité de louer des kimonos moyennant supplément. Belle boutique (mais assez chère).
  • Galerie commerciale HEP FIVE, 11h-23h. A voir… Possibilité de monter dans une grande roue installée au 8e et dernier étage d’un immeuble.

Une réflexion au sujet de « Le quartier de Kita, à Osaka : un grand écart entre passé et présent futuriste… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s