Arrivederci Sicilia, on reviendra !

Du dimanche 9 au dimanche 16 février

Dernière semaine en Sicile, dernières courses – il y a tant de bons produits qu’on ne peut s’empêcher de stocker quelques spécialités locales qui adouciront notre retour en France ! – et dernière rando sur la côte ouest de l’ile

Mercredi, on profite donc une ultime fois de notre Panda pour nous rendre dans la Riserva Naturale Orientata Monte Cofano, située à mi-distance de Trapani et San Vito Lo Capo. Le soleil est revenu et on bénéficie d’une belle journée ensoleillée, bien propice à la balade. Quelques kilomètres avant d’atteindre le parc naturel, vers Custonaci, on est surpris de voir de nombreuses carrières de marbre. Après une petite recherche, on apprend qu’il s’agit de l’un des marbres les plus prestigieux au monde. Utilisé de longue date, on le retrouve en architecture et sculpture dans nombre d’églises, cathédrales et palais, et même à la Basilique Saint-Pierre de Rome. Par le passé, le mont Cocuccio a fourni différents type de marbre comme le Libeccio, le Botticino, ou encore l’Avorio Venato, à reflets roses, veiné d’or. Aujourd’hui, l’activité est toujours florissante, et on extrait Perlato de Sicile, dont la pierre offre des tons ivoire clair maculé de calcite pure.

Italie - 1641
Custonaci – Carrières de marbre

Arrivés à Cornino, on se gare non loin de la Grotta Mangiapane. C’est ici que se trouve l’attaque du sentier Baglio qui rejoint la Tour della Tonnara en passant au pied du Monte Cofano. Le chemin serpente agréablement sur le flanc est de la montagne, et après une montée d’environ 250m de dénivelé, on parvient au col.

Italie - 1644
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano – Le chemin passe entre les deux montagnes pour rejoindre la rive nord…
Italie - 1650
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano – Au loin, sur la montagne, on aperçoit la petite ville médiavale d’Erice…

La végétation est splendide : outre les palmiers nains et les cactées, ce sont surtout les fleurs qui, tous les trois pas, ralentissent un peu notre progression ! Gérard a même un gros faible pour l’asphodèle blanc qui, il est vrai, est particulièrement photogénique.

Italie - 1651
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano
Italie - 1648-1
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano – Asphodèle blanc
Italie - 1649
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano
Italie - 1646
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano

Un fois passé le col, on a une vue plongeante sur la côte nord qui borde le Mont Cofano. Superbe ! On laisse sur notre gauche le chemin qui grimpe au sommet de ce mont de 625m. Son accès est un peu délicat – surtout pour moi – car une partie de l’ascension se fait à l’aide de cordes…

Italie - 1653
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano – Vue sur la côte sud depuis le col…
Italie - 1656
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano – En contrebas, la Torre della Tonnara
Italie - 1655
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano

La descente vers la rive n’est pas désagréable car le sentier est bien tracé. C’est d’ailleurs une constante observée en Sicile : dans les parcs naturels, dès lors que les randos sont « organisées » et fléchées, les chemins sont toujours très bien entretenus.

Italie - 1654
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano – Peu à peu, on se rapproche de la tour…
Italie - 1657
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano

Vers midi, on pique-nique juste à côté de la belle Torre della Tonnara, érigée au XVIe siècle pour protéger une thonaire. A cette époque, la pêche aux thons constituait une telle richesse que l’on n’hésitait pas à employer des moyens militaires pour défendre les locaux où le poisson était ensuite conditionné. La forme du bâtiment nous surprend un peu, mais un panneau nous informe que ces étonnantes étraves permettaient aux boulets de canon ennemis de ricocher sur les murs concaves. Malin !

Italie - 1658
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano – Torre della Tonnara – Superbe cadre pour un pique-nique, non ?
Italie - 1661
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano – Torre della Tonnara

On abandonne à regret ce petit coin de paradis, et on poursuit en empruntant le sentier del Mare qui rejoint vers Cornino en tournant autour de la montagne le long de la mer, sur le versant Nord.

Italie - 1662
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano
Italie - 1663
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano
Italie - 1670
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano – Euphorbes
Italie - 1665
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano – Dans l’ombre, sur le sentier qui longe momentanément la face nord de la montagne…

Une fois passée la Cappelletta del Crocifisso, surplombée par une petite grotte nichée dans la paroi rocheuse, on parvient assez rapidement à la Torre San Giovanni, dont la rénovation n’est malheureusement pas une grande réussite. Puis le chemin se termine tranquillement, en surplomb de la mer, jusqu’au parking.

Italie - 1669
Réserve naturelle Monte Cofano – Rando autour du Monte Cofano

Une fois de plus, on a adoré cette jolie rando de trois heures qui, par certains aspects, nous a un peu rappelé la balade dans le parc voisin de Zingaro. Sur la route du retour vers l’aéroport de Palerme – où on doit rendre notre fidèle Panda – on jette un dernier coup d’œil à la belle baie de Castellammare del Golfo

Italie - 1673
Castellammare del Golfo

Les dernier jours à Sferracavallo passent vite… Samedi, on fait un tour à Mondello à vélo et on déjeune dans un bon resto de poissons repéré il y a déjà quelques semaines. On n’oublie pas non plus le dessert, un excellent tiramisu ! Plus que tout, on apprécie l’ambiance animée qui règne sur le lungomare. Cela va nous manquer…

Italie - 1676
Mondello
Italie - 1678
Mondello

Lundi soir, nous embarquerons à bord d’un ferry qui, en une vingtaine d’heures, nous déposera à Gênes. De là, il ne nous restera plus qu’à rouler jusqu’à Avignon, notre camp de base pour les cinq prochaines semaines. Nous enchainerons alors par quelques jours en Savoie, suivis d’un nouveau séjour prolongé dans la région parisienne. A cause de l’épidémie de coronavirus, nous ne savons encore pas si nous pourrons aller en Chine l’été prochain, mais nous ne désespérons pas… Alors avant notre départ prévu le 18 mai prochain, il nous faut régler bon nombre de questions administratives et médicales – vaccin contre l’encéphalite japonaise, visites médicales diverses et préparation de la pharmacie, commande de nouveaux permis de conduire internationaux, visas russe, mongole et chinois, installation d’un VPN, réservation des billets de train… De quoi occuper largement nos journées !

Il n’y aura donc pas d’articles sur le blog avant un petit moment… Je pense que l’on fera simplement un billet à la fin de notre séjour avignonnais, puis un autre avant notre départ. Je posterai des infos sur Facebook et dans la rubrique « dernières nouvelles » du blog. A très bientôt !

INFOS PRATIQUES

  • Hébergement : Camping Degli Ulivi, situé à Sferracavallo, un quartier au nord de Palerme, à 15km du centre historique. Tout petit terrain d’une quinzaine de places, sanitaires corrects, douche chaude payante, machine à laver. Électricité 16A. Wifi de qualité. Accueil très sympa. Village à proximité, bord de mer, gare à 20mn à pied. 19€ la nuit, 105€ la semaine, 180€ les 2 semaines, 300€ le mois. Réserver pendant les périodes de fêtes et de vacances est une bonne idée car souvent complet !
  • Réserve naturelle du Monte Cofano : rando « Tour du Monte Cofano«  (nous avons réalisé la balade dans le sens inverse de celui proposé par le topo, et nous avons « coupé » par le chemin bleu au col pour gagner directement la Tour della Tonnara), 8.5km, 325m+, prévoir 3h30 sans se presser et en comptant les (nombreux) arrêts, facile. Attention, pas d’ombre, donc en été, rando à entreprendre en fin d’après-midi ou tôt le matin.
  • Pour info, nous avons loué une voiture – Panda, petit modèle pratique, passe-partout, bien adapté à la Sicile et économique (5l/100) – pendant 16 jours, au prix incroyable de 3.70€ par jour, soit 59.20€ au total. Assurance prise en charge par nos cartes Visa / Master. Résa effectuée directement sur le site du loueur, Goldcar, et récupération du véhicule à l’aéroport de Palerme (facile d’accès en train). Si vous constatez une hausse de prix après une première consultation du site, videz les cookies de votre navigateur et les tarifs rebaisseront comme par miracle !
  • Ferry Palerme / Gênes, départ quotidien à 23h, durée de la traversée 20h, 180€ pour un camping-car 7-8m + 2 adultes en fauteuil Pullman (billet acheté 4 jours avant le départ). En saison, réservation indispensable plusieurs semaines avant le départ et tarifs plus élevés. Attention à bien vider son frigo / congelo avant le voyage car pas d’électricité dans le garage et interdiction d’utiliser le gaz.

2 réflexions au sujet de « Arrivederci Sicilia, on reviendra ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s