Balade jusqu’à la Forteresse Saint Nicolas, non loin de Šibenik

Dimanche 29 septembre

A 8h, nous quittons ce petit coin enchanteur qu’est Krk et après quelques courses, nous prenons la route du sud. Le pont qui rejoint le continent est franchi rapidement – et gratuitement dans ce sens ! Ensuite, nous longeons l’Adriatique pendant plusieurs heures et on ne se lasse pas des vues sur les chapelets d’iles bien pelées qui s’égrènent jusqu’à Starigrad.

Croatie - 90
Sur la route entre Krk et Senj
Croatie - 91
Sur la route entre Krk et Senj
Croatie - 93
Sur la route entre Senj et Starigrad
Croatie - 95
Sur la route entre Senj et Starigrad

Après une pause déjeuner, Gérard reprend le volant et cette fois, on coupe à travers la campagne pour rejoindre Sibenik. On remarque de nombreuses maisons abandonnées et criblées de balles, vestiges assez anxiogènes de la guerre qui opposa les Croates aux forces armées serbes de l’ex-Yougoslavie (1990-1995).

Vers 15h, on est enfin posé sur un emplacement ombragé du camping Solaris. Nous gardions un bon souvenir du site où nous étions venus en 2013, mais là, même si les infrastructures sont de qualité, on trouve que c’est un peu l’usine !

Lundi 30 septembre

De bon matin – enfin, vers 9h ! – on enfourche nos vélos, et c’est parti pour une belle balade en direction du canal de Saint Antoine. On traverse d’abord Zablace, un petit village endormi, puis après avoir longé un petit lac – le Mala Solina – on arrive en vue de la Forteresse Saint Nicolas. Edifiée en 1525 sur une ile située à l’entrée du chenal qui relie l’Adriatique au port de Šibenik, on accède au site par un chemin empierré. Cette forteresse est l’un des exemples d’architecture défensive de Dalmatie les mieux préservés. Armée avec 32 canons, elle fut construite en briques, ce matériau étant considéré à l’époque comme le plus résistant contre les boulets de canon, et les fondations sont faites de pierre. Bien que les capacités de défense de la forteresse n’aient jamais été mises à l’épreuve lors d’opérations militaires, la structure s’est avérée utile pour la protection de la ville contre les attaques venant de la mer et empêcher les bateaux ottomans d’atteindre le port. Le cadre est vraiment agréable, et on y passe un petit moment !

Croatie - 96
Balade à vélo vers la Forteresse Saint Nicolas – Joli passage sur l’eau !
Croatie - 97
Balade à vélo vers la Forteresse Saint Nicolas – Il faut franchir d’abord une ile, reliée au continent par un pont, pour accéder à la seconde ile où se trouve le fort. Un parcours vraiment agréable !
Croatie - 99
Balade à vélo vers la Forteresse Saint Nicolas – Accès à l’ilot par un chemin empierré…
Croatie - 100
Balade à vélo vers la Forteresse Saint Nicolas

On reprend ensuite les vélos et on pédale le long du canal Saint Antoine. Ici encore, le paysage est vraiment superbe ! Après une petite grimpette à pied sur un promontoire, on embrasse d’un seul coup d’œil toute la baie de Šibenik. Ce sera d’ailleurs notre seul regard sur la ville, car l’ayant déjà visitée il y a six ans, nous n’y retournerons pas cette année.

Croatie - 104
Balade à vélo le long du canal Saint Antoine
Croatie - 108
Balade à vélo le long du canal Saint Antoine
Croatie - 110
Balade à vélo le long du canal Saint Antoine – Belle vue sur Sibenik depuis le promontoire…
Croatie - 111
Balade à vélo le long du canal Saint Antoine – Zoom sur Sibenik
Croatie - 98-3
Balade à vélo le long du canal Saint Antoine – Belle végétation !

Après presque trois heures de balade tranquille, on rentre au camping où on déjeune. On fait ensuite un tour vers le magnifique konoba – restaurant traditionnel – que nous trouvons particulièrement photogénique. Nous y reviendrons dans la soirée boire un verre…

Croatie - 112
Camping Solaris – Konoba
Croatie - 116
Camping Solaris – Konoba
Croatie - 120
Camping Solaris – Konoba
Croatie - 124
Camping Solaris – Konoba
Croatie - 128
Camping Solaris – Konoba
Croatie - 135
Camping Solaris – Konoba – Vu le nombre de photos, on comprendra que l’on a été très inspirés par superbe resto traditionnel au jardin particulièrement enchanteur !

Finalement, nous quitterons Sibenik dès demain et mettrons le cap sur Trogir, une jolie petite ville dotée d’un agréable camping, de beaux bords de mer propices à la baignade et… d’un fabuleux marché aux poissons ! Et si nous avons la chance d’obtenir une place directement en bord de plage – ben oui, on devient exigeants ! – nous resterons là une dizaine de jours…

INFOS PRATIQUES

  • Camping Resort Solaris (43°41’57″N 15°52’45″E), 20€ avec la carte ACSI + 2.20€ de taxes journalières & 2.20€ de taxe d’enregistrement payable une seule fois, soit environ 23€ la nuit. Immense complexe installé en bord de mer. Emplacements agréables, bien stabilisés et sous les pins. Infrastructures de qualité (sanitaires, plage aménagée, piscine, mini-golf). Restaurants, mini-market, superbe konoba. Laveuse et sécheuse. Wifi gratuit. Bien situé pour faire des balades vers le Fort Saint Nicolas, mais mal fichu pour se rendre à Sibenik, la petite route qui rejoint la ville étant coupée et en travaux. Un bémol tout de même : beaucoup de monde en cette fin septembre, on a un peu une impression « d’usine à touristes »…

  • Balade à vélo camping Solaris / Fort Saint Nicola / Canal Saint Antoine, 16km AR, quelques accès uniquement à pied (forteresse, promontoire), parcours sur petite route, chemin gravillonné et dalles rocheuses.

2 réflexions au sujet de « Balade jusqu’à la Forteresse Saint Nicolas, non loin de Šibenik »

    1. Ah oui, le vélo est vraiment indispensables, nous on s’en sert tous les jours, que ce soit pour les balades ou les courses. Finalement, une fois que le cc est posé au camping, on ne le déplace plus, on utilise soit le vélo, soit les transports en commun. La carte ACSI (https://www.campingcard.fr/) permet de payer des nuitées de camping à tarif réduit (12€/14€/16€/18€) hors saison, c’est à dire sauf juillet / août (mais certains camping l’acceptent jusqu’au 8 juillet et à partir du 20 août). L’électricité est incluse, sauf les taxes sont à rajouter. C’est vraiment très intéressant car ce sont des campings de bonne qualité ! La carte s’achète tous les ans (vraiment pas cher, environ 25€ avec les frais de port), soit on la commande, soit on la trouve dans certains camping. Si vous passez le tuktuk en Europe et que vous avez besoin de conseils / bons plans, n’hésitez pas, on a une petite expérience de la question ! Vous pouvez aussi jeter un œil sur notre ancien blog (voyages 2012-2017) : http://europe-en-camping-car.blogspot.com/ ça peut donner des idées (mais les pays visités en cc avant 2012 n’y sont pas).
      Très bonne suite de voyage, bon courage avec les températures fraiches ! C’est vrai que le froid en camping-car n’est pas vraiment agréable ni pratique à vivre. Pour nous, on supporte jusqu’à 5°, mais en-dessous, on évite car c’est pénible d’autant qu’on ne laisse jamais le chauffage la nuit. Alors certains matins sont vraiment frisquets !
      Bonne route, on a hâte de découvrir vos futurs articles !

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s