Balade avec les milliers de pingouins de Punta Tombo

Mercredi 11 octobre

Après une journée de repos bien méritée, on prend la route vers 7h30, avec une voiture louée la veille. Pendant des kilomètres, on roule au milieu d’un paysage plutôt monotone… Puis le goudron cède la place au gravier de la piste, et le chemin devient plus cahotant pour les derniers kilomètres qui nous séparent de Punta Tombo, une réserve qui abrite la plus grande colonie au monde de manchots de Magellan. Avant d’arriver sur le site, on croise guanacos et martineta, des oiseaux qui ne volent quasiment jamais, et qui prennent le risque de traverser les nationales en se dandinant !

Ar-263
Route pour Punta Tombo depuis Puerto Madryn, 160km de goudron assez monotone !

A 10h, on est sur le site, et dès nos billets achetés, on est les premiers à emprunter le chemin et les passerelles qui obligent le visiteur à suivre un parcours imposé : en effet, ici, les pingouins sont rois et on leur doit la priorité ! On adore la balade, mais surtout on est impressionnés par le nombre d’oiseaux : estimés entre 500.000 et 1.000.000 selon la saison, ceux-ci viennent chaque année se reproduire à Punta Tombo… Et alors qu’on les imaginait uniquement en bord de mer, les manchots ont colonisé un espace large de 500m et long de 4km sur une petite colline recouverte d’herbe et d’arbustes épineux. Pendant plus de deux heures, on s’amuse vraiment à observer leur va et vient vers la plage, ou tout simplement leur « discussions » assez sonores avec leurs congénères !

Ar-269-1
Le site majestueux de Punta Tombo
Ar-279
Punta Tobo, vue sur les allers et venues des manchots qui se rendent de leur « domicile » à la plage ! Pour leur faciliter l’accès et ainsi créer une sorte d’autoroute de la mer, les humains sont priés d’emprunter la passerelle !

Vers midi, on quitte à regret ce site grandiose, et sur les conseils de Vincent, le propriétaire de notre auberge, on reprend la piste en direction d’Isla Escondida. Là, on a la surprise de voir deux camping-cars posés sur la plage, non loin d’une colonie d’éléphants de mer qui se prélassent sur le sable. Ce sont des Français qui viennent de « descendre » le continent américain en 18 mois Comme nous aussi, quand on est en Europe, on vit dans notre camping-car, on discute un bon moment avec eux de leur voyage. Leur bivouac nous fait un peu rêver ! Après avoir échangé nos adresses de blogs respectifs (Un p’tit pneu plus loin / page Facebook /// Briffaudfamilyquest / page Facebook), on repart voir de plus près ces mastodontes que sont les éléphants de mer…

Ar-280-4
Bivouac de rêve sur la plage d’Isla Escondida
Ar-281
Plage d’Isla Escondida, colonie d’éléphants de mer

On tombe totalement sous le charme de ce lieu sauvage et presque désert… Vers 15h, on se résout à reprendre la voiture et à continuer notre route. Comme l’après-midi est déjà bien avancée, on zappe le musée paléontologique de Trelew (on a déjà vu de beaux spécimens de dinosaures à La Plata), et on va directement à Gaiman, un village fondé par des Gallois. Là, on mange une pâtisserie, puis on rentre à Puerto Madryn où on rend notre voiture de location. Une fois de plus, on a été totalement conquis par nos découvertes de la journée… Demain, on prend un bus vers 10h30, en direction d’El Calafate, avec un trajet d’environ 27h, donc il n’y aura pas d’article avant quelques jours !

INFOS PRATIQUES

  • Location de voiture, environ 100€ la journée + 25€ d’essence pour un parcours Puerto Madryn / Punta Tombo. On a réservé auprès de Hi Patagonia, accueil cordial et véhicule de qualité. Attention, la conduite sur piste nécessite une petite pratique ! Pour ceux qui ne se « sentent » pas d’attaque, des excursions à la journée sont aussi organisées par différentes agences (environ 75€ par personne). 
  • Réserve de Punta Tombo, ouvert de 8h à 18h, 320$ ~16€. Prévoir au minimum 2h sur place.
  • Plage d’Isla Escondida, accessible par piste avec un véhicule privé.
  • Gaiman, village gallois non loin de Trelew. Pas indispensable à notre avis…
  • Éventuellement, à Trelew, beau musée paléontologique. Faute de temps, on ne l’a pas visité, mais très bonnes critiques.

Une réflexion au sujet de « Balade avec les milliers de pingouins de Punta Tombo »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s