Deux superbes découvertes pour conclure en beauté notre séjour dans le Tessin : le Monte San Salvatore et le village de Morcote !

Du 1er au 12 décembre

La météo joue au yoyo ! Après deux jours de ciel gris, le soleil revient fugacement le jeudi 03 et on en profite pour se dégourdir les pattes le long du lac Majeur. On marche donc de Tenero à Locarno, un parcours de 4km effectué plusieurs fois à vélo mais tout aussi agréable à pied !

Locarno
Locarno
Locarno

Le lendemain, changement radical d’ambiance puisque, pendant deux jours, il neige à gros flocons ! Un blanc manteau, épais d’une quarantaine de centimètres, recouvre désormais tout le camping. Pour nous, c’est une première de voir notre maison à roulette ainsi parée… et Gérard retrouve ses vieux réflexes en jouant de la pelle pour dégager un accès au chemin.  

Gudo – Camping Isola

Après la neige… la pluie ! Et là, quand elle tombe sans discontinuer pendant plusieurs jours, eh bien… c’est moins exaltant que la neige, voire même un peu pénible ! Malgré tout, on s’astreint à nos 4km de marche autour du camping, petite balade dont invariablement on revient bien mouillés…

Dimanche 13 décembre

La météo ayant annoncé un retour du ciel bleu pour ce jour, nous n’hésitons pas, et fidèles à nos habitudes, nous partons de bon matin – 7h30 – pour Lugano. Autant dire qu’à cette heure matinale pour un dimanche, les transports sont vides ! Après l’habituel bus 311 pour Bellinzona, nous enchainons avec le train S10 qui nous dépose à la station Lugano Paradiso vers 8h30. Ce joli quartier est encore très endormi mais cela ne nous dérange pas, et on descend jusqu’au lac pour profiter d’un beau lever de soleil

Lugano – Lever de soleil sur la ville…

Après une pause-café, on se dirige vers la gare de départ du funiculaire Monte San Salvatore. Ouverte en 1890, la ligne suit une pente qui parfois avoisine les 60% : impressionnant !

Lugano – Funiculaire du Monte San Salvatore

Ci-dessus une carte de la région qui permet de comprendre la topographie particulière du Monte San Salvatore (A) et de son massif, avec à l’extrême sud le village de Morcote (B) et à l’ouest le Monte Caslano (C) où nous avons réalisé une jolie rando il y a quelques jours.


A 10h, on est dans le premier wagon qui, en une quinzaine de minutes, rejoint la montagne emblématique de la ville, véritable pain de sucre qui la domine du haut de ses 913m. Autant dire qu’au sommet, le panorama à 360° sur les environs est époustouflant !

Monte San Salvatore – Vue sur Melide
Monte San Salvatore – Vue sur tout le massif, avec à gauche en bas, Melide, et au centre le village de Carona.
Monte San Salvatore – Immédiatement à gauche, on aperçoit les pentes du Monte Brè et Gandria. L’Italie est toute proche, à quelques encablures de là…
Monte San Salvatore – Dans l’ombre, tout de suite à droite derrière l’arbre, on aperçoit Campione d’Italia…

Et avec les récentes chutes de neige, on a la chance de découvrir le lointain massif du Mont Rose dans son habit d’hiver… Superbe !

Monte San Salvatore – Au premier plan, vue sur le lac Majeur, et derrière le massif du Mont Rose…
Monte San Salvatore – Zoom sur le Mont Rose

Pour compléter la visite, une petite expo en plein air retrace l’histoire de la création du tunnel ferroviaire du Saint Gothard. Inauguré en 1882, l’ouvrage permettait ainsi de franchir le col du même nom, reliant ainsi plus aisément le Tessin au canton d’Uri.

Monte San Salvatore – Expo sur la création du tunnel ferroviaire de Saint Gothard – Avant le tunnel…
Monte San Salvatore – Expo sur la création du tunnel ferroviaire de Saint Gothard

Ce chantier titanesque nécessita dix ans de travaux, effectués dans des conditions épouvantables par des ouvriers italiens pour la plupart. Logés dans des baraquements insalubres, exploités financièrement, les travailleurs se mirent en grève en 1875. Grève qui fut rapidement réprimée dans le sang, à coup de baïonnettes et de fusils…

Monte San Salvatore – Expo sur la création du tunnel ferroviaire de Saint Gothard – Grève des ouvriers réprimée dans la violence…
Monte San Salvatore – Expo sur la création du tunnel ferroviaire de Saint Gothard

Néanmoins, une fois ouverte, la ligne devint le principal axe traversant la chaîne alpine du Nord vers le Sud, et au début du XXe siècle, pas moins de soixante trains l’empruntaient chaque jour, transportant ainsi plus d’un million de voyageurs chaque année – et cinq en 1956. Depuis le 11 décembre 2016, un nouveau tunnel ferroviaire a été mis en service après dix-sept ans de travaux : avec ses 57 km, il est le tunnel le plus long du monde.

Après une heure passée à contempler le sublime paysage – et à en apprendre plus sur le tunnel du Saint Gothard ! – c’est à regret que l’on embarque à nouveau dans le funiculaire pour regagner Lugano. En effet, à l’origine, nous pensions effectuer la randonnée qui rejoint Morcote via Carona par la crête. Malheureusement, avec la météo capricieuse des derniers jours, les chemins sont encore bien enneigés, parfois même très verglacés, et on préfère zapper la balade.

Monte San Salvatore – Vue sur Lugano depuis le funiculaire

 De retour au pied de la montagne, on se rend donc à Morcote en bus. A l’arrêt, on ne peut s’empêcher de photographier une pub pour notre fromage préféré, idéal pour une fondue réussie : l’Appenzeller !

Lugano – Une pub que l’on a bien aimée, vantant les qualités de l’Appenzeller…

Une fois sur place, on en prend plein les yeux ! Imaginez un peu : après avoir pataugé dans la neige à 900m d’altitude une heure plus tôt, on se retrouve désormais au bord du lac, au cœur d’un village à l’atmosphère très méditerranéenne… Et côté thermomètre, on se croirait au printemps !

Morcote
Morcote
Morcote
Morcote

Morcote étant bâtie à flanc de montagne, une belle volée de marches nous fait vite prendre de la hauteur, et par la même occasion nous offre une splendide vue en plongée sur le lac.

Morcote
Morcote – Au gauche, le cimetière monumental qui abrite les tombes de nombreux artistes de la région

A petite vitesse – on s’arrête tous les trois mètres pour admirer le paysage ! – on rejoint ainsi l’église Santa Maria del Sasso et le cimetière, tous deux édifiés au sommet du village, dans une végétation luxuriante

Morcote – Derrière l’église Santa Maria del Sasso
Morcote – Derrière l’église Santa Maria del Sasso
Morcote – Vue depuis l’église Santa Maria del Sasso
Morcote – Eglise Santa Maria del Sasso

Encore un peu plus haut, un banc nous tend les bras pour une pause pique-nique « avec vue » ! Décidément, cette dernière escapade tessinoise nous aura comblés !

Morcote – Vue sur l’église Santa Maria del Sasso depuis le banc où on a pique-niqué
Morcote
Morcote

Après un nouvel enchainement de transports, on est de retour au camping vers 16h. Il ne nous reste qu’à ranger le camping-car pour notre départ prévu le lendemain matin. Eh oui, même les meilleures choses ont une fin : après neuf semaines passées à explorer avec bonheur tous les recoins du Tessin, et quatre autres à découvrir les merveilles des cantons de Neuchâtel, Bern, Obwald et Zoug, il est l’heure de quitter la Suisse… Quoi qu’il en soit, ces trois mois, riches en émotions et en rencontres, ont comblé au-delà de nos espérances notre soif de découvertes. Et une chose est sûre : on reviendra ! Si tout se passe bien, on a même la date : ce sera début avril prochain, pour un second passage à la Chaux-de-Fonds, suivi, pourquoi pas, de quelques jours dans les cantons de Vaud et du Valais

A l’heure où j’écris ces mots, nous sommes à Roses, en Espagne. En effet, après une ultime nuit passée à Lausanne, nous avons rapidement traversé la France pour rejoindre sans encombre la patrie de Cervantès. Au programme des deux mois à venir : soins dentaires – on va profiter de ce séjour longue durée pour entreprendre de grands travaux ! – balades à pied et à vélo, et découvertes gastronomiques


  • INFOS PRATIQUES
  • Camping Isola, à Gudo, entre Locarno et Bellinzona. Arrêt de bus à 300m (une liaison par heure dans chaque sens) et piste cyclable à proximité immédiate. Commerces à 4km. Accueil très souriant, le personnel s’est vraiment décarcassé pour nous trouver une place avec une bonne connexion wifi, comme demandé lors de la réservation. Sanitaires très propres. Restaurant, petite épicerie, piscine. Camping ouvert à l’année. CHF 26-. la nuit pour 2 personnes, le camping-car, l’électricité et les taxes, avec la carte ACSI. On recommande !
  • Déplacements dans le Tessin : dès lors que l’on passe une nuit dans un établissement hôtelier, locatif ou un camping, on bénéficie du Ticino Ticket qui offre les transports gratuits dans tout le Tessin ainsi que des réductions dans les musées et les remontées mécaniques. Très belle initiative !
  • Accès au Monte San Salvatore par le funiculaire, horaires variables selon la saison (se renseigner), CHF 30-. AR / CHF23-. AS, réduction de 20% avec le Ticino Ticket, abonnement 1/2 tarif accepté. Prévoir au minimum une heure au sommet pour profiter du paysage. En saison estivale, belle rando possible entre le Monte San Salvatore à Morcote via Carona et la crête (l’itinéraire semble superbe !).
  • Morcote, un des plus beaux villages de Suisse, accès facile par bus depuis Lugano ou Melide. Ne pas louper la grimpette pour accéder à l’église et au cimetière : vue superbe garantie !

10 réflexions au sujet de « Deux superbes découvertes pour conclure en beauté notre séjour dans le Tessin : le Monte San Salvatore et le village de Morcote ! »

  1. C’est avec plaisir que je découvre que vous êtes venu dans ma région, celle de La Chaux-de-Fonds (NE). J’espère avoir le plaisir de vous rencontrer en avril (j’étais à St-Rémy-de-Provence fin septembre 2019 en bus VW rouge) car il y a encore beaucoup de choses à découvrir. Bonne fête de fin d’année à vous.

    J'aime

    1. Bonjour Gabriel, Eh oui, nous sommes venus à la Chaux-de-Fonds et nous avons adoré ! Et ce sera avec grand plaisir si on peut de nouveau s’y rencontrer en avril prochain… En attendant, nous vous souhaitons une bonne fin d’année (enneigée ?), et que 2021 soit plus propice aux escapades que 2020 ! A bientôt !

      J'aime

  2. Bonsoir à vous deux Bravos vous nous faites rêver; nous avons l’impression d’être à vos côtés avec tous ces détails et ces belles images 🤩 Merci de nous faire partager vos aventures 🙏 Bon bout d’an Bonnes fêtes de fin d’année 🌲🤶🎅et😭😭 Jacques et Maryvonne

    Aimé par 1 personne

  3. Magnifique, comme d’habitude ! Je vous attend de pied ferme en valais ce printemps ! Je serais également de retour fin avril….
    Peut-être une petite visite en Espagne si c’est sur mon chemin vers le Portugal…..
    À bientôt et bon courage chez le dentiste….😱😱😱

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour le dentiste, c’est prévu pour demain !!! Nous te souhaitons bonne route vers le Portugal, je ne sais pas si tu auras la possibilité / le droit de t’arrêter en Espagne avant car les conditions de séjour dans le pays se sont durcies ces derniers jours… Quoi qu’il en soit, et malgré ce fichu virus qui nous bouscule tous un peu, passe de très bonnes fêtes de fin d’année ! Bises

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s