Infos pratiques Russie

russie

Premier pays visité de notre tour d’Asie, la Russie est une destination à préparer assez finement car la durée de validité du visa30 jours – ne permet guère d’improvisation. Traverser une bonne partie du pays le plus vaste du monde en train requiert donc un minimum d’anticipation si on veut profiter au mieux des étapes. La première – et principale – difficulté à résoudre concerne le visa, l’obtention du précieux sésame exigeant que l’on réunisse des documents bien spécifiques. Ensuite, grâce à la magie d’internet (!), la réservation des hébergements et même des trains se fait aisément en ligne, ce qui simplifie largement la préparation. Pour cette première approche du pays, nous poserons nos sacs dans six villes différentes – Saint Petersbourg, Moscou, Ekaterinbourg, Krasnoïarsk, Irkoutsk et Ulan Ude – ce qui nous permettra de faire des pauses durant le long trajet du Transsibérien


Formalités administratives & visa

Pour poser les pieds sur le sol russe, il faut obligatoirement un visa. Comme nous allons rester 28 jours dans le pays, nous ne sommes pas éligibles au nouveau visa électronique valide 8 jours, principalement à Saint Pétersbourg (et pas à Moscou !). Il nous faut donc obtenir au préalable un visa de tourisme valide 30 jours. En s’y prenant tôt (mais pas avant les 90 jours qui précèdent l’entrée dans le pays), on devrait pouvoir se débrouiller sans avoir recours à une agence.

Les pièces à fournir

  • Passeport valide 6 mois après l’expiration du visa et possédant au moins 2 pages libres.
  • Photocopie du passeport (page comportant les informations d’identité).
  • Invitation : pour les voyageurs individuels, elle est à prendre dans une agence, par exemple chez Russie Autrement, 35€ (pour un visa de 30 jours, simple entrée). De plus, cette agence francophone offre gracieusement l’invitation aux blogueurs qui mettent un lien vers leur site. Une bonne raison de leur faire de la pub, d’autant que leur site est très bien fait et propose des prestations de qualité à des prix contenus.
  • Original de l’attestation d’assurance : c’est sûrement le point le plus délicat car celle-ci doit être absolument conforme aux exigences du consulat sinon la demande est rejetée. On peut prendre cette assurance chez Russie Autrement. Éventuellement, vérifier si sa propre assurance fournit bien le papier demandé (par exemple celles de la carte Visa Premier ou encore InterMutuelle Assistance offrent le service).
  • Formulaire à remplir en ligne, puis à imprimer et signer au stylo noir.
  • Photo d’identité couleur récente (moins de 6 mois), 3.5 x 4.5 sur fond clair (dimensions impératives à bien respecter).
  • Frais consulaires 35€ + frais de service 26€, soit 61€
  • Itinéraire détaillé du voyage pour les séjours de 15 à 30 jours (fourni avec l’invitation).

La marche à suivre

Une fois les pièces à fournir réunies, il faut prendre rendez-vous au Centre de visas russes (VHS) le plus proche de son domicile (Paris, Marseille ou Strasbourg) pour le dépôt du dossier. Compter entre 10 et 20 jours ouvrables avant d’obtenir le visa (on peut suivre l’avancée de son dossier sur internet). Attention : les consulats ne délivrent plus de visa, il faut absolument passer par le VHS.

Pour ceux qui voudraient éviter de se déplacer au VHS, Russie Autrement propose un pack clé en main du visa pour 186€ par personne (invitation et assurance incluses). Pratique quand on habite loin d’un VHS ou que l’on ne veut pas subir les affres administratives russes…

Enregistrement du visa

Il doit être effectué par l’hôtel (ou la personne qui héberge) dans les 7 jours ouvrés suivant l’arrivée. Service en général payant !


Arriver en Russie depuis la France par voies terrestre et maritime

En train…

  • Depuis 2017, les ressortissants non-russes et non-biélorusses ne sont plus autorisés à passer la frontière entre la Biélorussie et la Russie. Du coup, il est impossible de rallier la Russie en train par la voie « classique » (Paris / Berlin / Varsovie / Moscou) puisque celle-ci passe forcément par la Biélorussie. On peut s’interroger sur l’avenir des lignes Paris / Moscou, Nice / Moscou, Berlin / Moscou…
  • Aller à Saint Pétersbourg en train depuis Paris relève du parcours du combattant…
  • Pour info, si on veut absolument voyager par le train, il faut prendre un Paris / Cologne / Berlin / Varsovie (liaisons quotidiennes, un peu moins de 24h, 130€ minimum avec Trainline), puis enchainer avec un Varsovie / Riga en bus (bus de nuit quotidien, environ 12h) pour poursuivre en train, soit vers Moscou, soit vers Saint Pétersbourg (train de nuit quotidien, durée 12h), des villes qui seront atteintes après 4 nuits de transport. Autant dire que ce parcours est loin d’être de tout repos !

En bus…

  • Beaucoup plus fatiguant car moins confortable, à peine plus long, mais assez pratique car moins de changements et nettement moins cher! C’est tentant… même pour nous qui rechignons à prendre le bus.
  • La liaison Paris / Saint Pétersbourg prend 50h ou plus, direct ou avec changement. Bien anticiper son voyage car ces bus ne sont pas tous quotidiens. Compter 150€ minimum avec Ecolines. Les tarifs sont meilleurs si on réserve tôt (au maximum 2 mois avant le départ).
  • Consulter le site Busradar qui recense pas mal de liaisons possibles, avec diverses compagnies.

Alors, on choisit quel transport ?

Finalement, comme on n’a aucune envie de rester les fesses vissées dans un bus pendant 50h, j’ai dégoté un itinéraire bis assez original : même si c’est plus long et un poil plus cher, on rejoindra la capitale des tsars en train de nuit (Paris / Lübeck via Franckfort et  Hambourg, réservation via Trainline.fr), bus local (Lübeck/ Travemünde), ferry Finnlines (Travemünde / Helsinki) et bus de nuit Lux Express (Helsinki / Saint Pétersbourg). Un petit périple de 84h, bien varié comme on les aime et nettement plus confortable que celui proposé par le bus direct. Bonus : on bénéficiera de deux journées complètes pour visiter Lübeck en Allemagne et Helsinki en Finlande. Côté tarif, ce trajet revient à 270€ par personne, en voyageant en 1ère classe dans le train, et en prenant une cabine sur le ferry. Correct, non ?


Quitter la Russie pour la Mongolie, par voie terrestre

Même si le parcours est tout à fait possible en train, on va opter pour le bus, plus rapide et moins cher. Depuis Ulan Ude, le départ a lieu tous les jours à 7h30 depuis la Main (South) Bus Station, et l’arrivée se fait 10/12h plus tard à la Dragon bus station d’Ulan Bator. Plusieurs pauses sont prévues, le bus ne disposant pas de toilettes. Compter environ 40€ par personne (possibilité d’acheter le billet en ligne, une option conseillée en saison).


Se déplacer en Russie

La Russie est un immense pays, et heureusement, le réseau ferroviaire est très bien développé ce qui nous évitera les pénibles liaisons en bus. Et surtout, nous aurons la chance de suivre le trajet du mythique Transsibérien

  • On peut acheter ses billets en ligne 90 jours à l’avance (pour les liaisons nationales). Trois sites proposent cette option : Real Russia (en anglais, petite commission, horaires en ligne, service personnalisé), Visit Russia (en anglais, petite commission, horaires en ligne, service personnalisé)  et RZD (le site russe, en partie en anglais – pour accéder à toutes les infos, il est préférable de s’être déjà enregistré, commission réduite, horaires en ligne également). L’agence Russie Autrement propose un service en français mais sans réservation directe ni horaires en ligne : il faut leur envoyer la liste des trains souhaités pour qu’ils établissent un devis. Idéal pour les francophone qui ne maitrisent ni l’anglais ni le russe !
  • Les tarifs des trains varient selon la période de l’année. Nous voyagerons en mai / juin, une période qui commence à être prisée des touristes, alors mieux vaut réserver ses billets à l’avance pour éviter toute déconvenue !
  • Les billets de train sont disponibles sous forme de e-ticket, à échanger contre un billet « papier » dans les points spécifiques des grandes gares (tarif 50 roubles par ticket – voir la liste des gares établies par Real Russia) ou au guichet classique dans les petites gares. La plupart du temps, les billets sont aussi disponibles sous forme de e-reservation (icone EReg en vert à repérer dans les systèmes de réservation en ligne en anglais ou ЭР / icone spécifique sur le site russe), et là, il n’y a pas besoin de les échanger, il suffit de présenter le voucher imprimé accompagné de son passeport au moment de monter dans le train. Attention ! Sur le site russe, la manœuvre pour obtenir une e-registration n’est pas automatique : si j’ai bien compris, il faut d’abord payer son e-billet, puis ensuite s’enregistrer pour obtenir la e-reservation… Quoi qu’il en soit, toujours se renseigner au guichet avant de se présenter au train pour savoir si on a le bon papier en main !
  • Sur la ligne du transsibérien, il faut acheter autant de billets que l’on fait d’étapes. Autrement dit, on ne peut pas acheter un Moscou / Irkoutsk et s’arrêter Ekaterinbourg et Krasnoïarsk. Il faut dans ce cas acheter 3 billets, soit Moscou / Ekaterinbourg + Ekaterinbourg / Krasnoïarsk + Krasnoïarsk / Irkoutsk. Logique en fait, car même en France, notre chère SNCF fonctionne avec ce principe.
  • Pour info, notre traversée de la Russie de Saint Pétersbourg à Ulan Ude devrait nous coûter environ 220€ par personne (fourchette haute), et ce pour une distance de 6400km (avec des trains en 3e classe, réservés avec le site russe RZD).
  • En pratique : les draps et oreillers sont disponibles moyennement un petit supplément ; dans chaque wagon , un samovar procure de l’eau chaude : prévoir une tasse pour le thé ; prendre quelques encas ainsi que de l’eau minérale (si on ne veut pas attendre que celle offerte par le samovar refroidisse !) pour les longs trajets (noodles, biscuits…) ; ne pas oublier papier toilette et lingettes nettoyantes (il n’y a pas de douches dans les trains).
  • Pour les trains longue distance, il existe 3 classes (sauf sur les internationaux où il y a seulement la 1ère et la 2nde). La plupart des sites / blogs ci-dessous décrivent tout ça en détail. Pour en savoir plus sur les trains en Russie, lire les conseils pratiques en anglais de Real Russia, ou ceux en français de Russie Autrement. A consulter aussi avant le départ , l’excellent site Man in seat 61, LA bible des voyages ferroviaires à travers le monde. Les blogs de voyageurs suivants donnent également une bonne info sur les voyages en train en Russie : un peu d’aventure, le sac à dos, a ticket to ride

Bon à savoir

  • Argent / Taux de change : 1€ = 70RUB & 100RUB = 1.45€ au 23/12/2019
  • Climat (lors de notre passage) :
    • Moscou : 8°C / 19°C en mai – 8 jours de pluie par mois
    • Saint Pétersbourg : 7°C / 16°C – 7 jours de pluie par mois
    • Irkoutsk : 10°C / 24°C en juin – 8 jours de pluie par mois
  • Jours fériés  : 1er janvier (Nouvel An) et par extension tous les jours jusqu’au 5 janvier inclus, 7 janvier (Noël orthodoxe), 23 février (Fête du Défenseur de la Patrie), 8 mars (Journée Internationale de la Femme), 1er mai (Fête du Printemps et du Travail), 9 mai (Jour de la Victoire), 12 juin (Jour de la Russie), 4 novembre (Journée nationale de l’Unité)
  • Hébergement : hors dortoirs dans les AJ, il est souvent très cher. Pourtant, en s’y prenant à l’avance, et en voyageant hors saison, on peut trouver des chambres doubles avec salle de bain privée autour de 30€, même à Moscou et Saint-Pétersbourg (voir Booking.com). Notre fourchette de prix sera comprise entre 30€ et 50€ pour deux. Pour ceux qui préfèrent des hébergements moins chers, on trouve aussi de nombreux lits en dortoir et / ou des chambres avec sanitaires partagés.
  • Guides utilisés : Guide numérique Lonely Planet Transsibérien, Guide vert Michelin Moscou & Saint-Pétersbourg
  • Heure : Attention, le pays étant très vaste, il s’étend sur onze fuseaux horaires. Les heures ci-dessous sont valables en été.
    • Paris 12h => 13h Moscou, Saint Pétersbourg
    • Paris 12h => 15h Iekaterinbourg (+2h / Moscou)
    • Paris 12h => 17h Krasnoïarsk (+4h / Moscou)
    • Paris 12h => 18h Irkoutsk, Ulan Ude (+5h / Moscou)
  • Santé et vaccins conseillés : DTPolio, Hépatite A & B, Typhoïde et éventuellement grippe. Hors période hivernale, vaccin encéphalite à tiques conseillé pour les randonneurs. Prendre ses médicaments habituels car beaucoup de contrefaçons dans le pays. L’eau du robinet n’est pas potable, ne boire que de l’eau filtrée ou minérale. Les alcools vendus en kiosque sont à prohiber absolument car souvent frelatés.
  • Électricité : 220V – Dans les hôtels, AJ récentes et trains, les prises sont les même qu’en France. Parfois (mais a priori rarement), on peut trouver de vieilles prises avec deux trous, dans ce cas, un adaptateur est nécessaire.
  • Visites et musées : il ne semble pas y avoir de tarif « senior » réservé au plus de 60/65 ans. Néanmoins, le prix des entrées dans les sites reste abordable, entre 5€ et 10€ par personne. Prévoir parfoir un supplément pour la prise de photos.
  • Communications, wifi & cartes SIM : le wifi est disponible dans presque tous les hôtels et auberges. Avec le forfait Free à 20€, 25Go de data par mois sont inclus dans l’offre et utilisables en Russie (mais attention les appels et les SMS sont en sus). Il est aussi possible d’acheter une carte SIM prépayée pour les communications locales et le data. Les quatre opérateurs principaux sont Megafon, MTS, Télé2 et BeeLine. Avant d’acheter, bien se faire précise si la carte est valable sur tout le territoire (ce n’était pas le cas auparavant). Présenter son passeport et sa carte d’immigration au moment de l’achat et faire activer la carte par le vendeur, pour éviter de s’énerver avec les instructions en cyrillique !  Compter aux environs de 500Rb / 7.50€ pour 10Go + 600mn d’appels locaux (valable 1 mois) chez BeeLine par exemple (mais presque tous les opérateurs offrent ce type de carte prépayée).
  • Blogs et sites utiles :
    • Russiable, nombreuses infos pratiques sur le pays
    • A nous la Russie, infos pratiques et guide de voyage à Moscou et Saint Pétersbourg
    • Russie Autrement, agence de voyage francophone basée en Russie, accueil compétent et agréable
    • La souris globe-trotteuse, blog de voyage particulièrement complet sur Moscou et Saint Pétersbourg
    • Real Russia, agence de voyage basée en Grande-Bretagne, leur site est une mine d’or et répond à toutes les questions que l’on peut se poser avant d’entreprendre un voyage en Russie
    • Visit Russia, agence de voyage anglophone basée en Russie

Combien de temps ? Quand ? Où ?

  • 28 jours / 27 nuits, du 22 mai au 18 juin 2020
  • 22 nuits à l’hôtel, 5 nuits dans le train
  • Etapes et visites prévues :
    • Entrée en Russie via la Finlande, par bus de nuit
    • Saint Pétersbourg (8 jours) : Eglise du Saint Sauveur sur le Sang versé, Triangle d’Or, Musée Russe, Musée de l’Ermitage, Cathédrale Saint Isaac, Perspective Nevski, Forteresse Pierre & Paul, Cathédrale de Smolny, Cathédrale de Kazan, Eglise Saint Nicolas des Marins, Théâtre Marinsky, Peterhof. Possibilité d’acheter une Saint Petersbourg Card qui inclut de nombreuses visites, des tours et une carte rechargeable pour les transports. Validité de 2 à 7 jours, tarif 54€ / 97€ selon la durée.
    • Train Saint Pétersbourg / Moscou, 1 nuit
    • Moscou (5 jours) : Place Rouge, Eglise Basile le Bienheureux, Kremlin, Goum, Cathédrale de Kazan, Kitaï-Gorod, Cathédrale du Christ-Sauveur, Arbat, Tverskaya, Café Poushkine, Galerie Tretiakov & Nouvelle Galerie Tretiakov, Parc Gorki, métro, VDNK, Kremlin de Izmaïlovo, Parc et Palais de Kolomenskoye. Possibilité d’acheter un Moscou Pass qui inclut de nombreuses visites ainsi que des promotions dans certains restaurants. Validité 1 ou 3 jours, tarif 27€ / 51€ (+8€ pour le Kremlin)
    • Train Moscou / Ekaterinbourg, 1½ jour / 1 nuit
    • Ekaterinbourg (2 jours) : Site commémorant la mort des Romanov, Eglise de l’Ascension, Quartier littéraire & Maison Sevastyanov, Cathédrale Alexandre Nevski, Musée des Beaux-Arts, Monastère de Ganina Yama.
    • Train Ekaterinbourg / Krasnïarsk, 2 jours / 1 nuit
    • Krasnoïarsk (2 jours) : Musée du peintre Vasily Surikov, Musée régional, cathédrale.
    • Train Krasnïarsk / Irkoutsk , 1 jour, 1 nuit
    • Irkoutsk (3 jours) : Cathédrale de l’Epiphanie, Eglise de l’Elévation de la Croix, 130 Kvartal, Monastère Znamensky, Maison-musée Volkonski & Maison-musée Troubetskoï, Eglise Kazanski, Excursion au lac Baïkal et Musée en plein air Taltsy.
    • Train Irkoutsk / Ulan Ude, 1 jour
    • Ulan Ude (2 jours) : Cathédrale de l’Hodigitria, Datsan Rinpotche bagcha, Musée Khangalov de l’histoire de la Bouriatie, Musée de la Géologie.
    • Sortie de Russie, bus pour la Mongolie, 1 jour