Infos pratiques Chine

chine-preparation

Troisième étape de notre périple, la Chine devrait être un peu le point d’orgue de ce voyage puisque nous avons prévu d’y passer presque trois mois en deux séjours. Si j’utilise un conditionnel, c’est en raison de l’actuelle épidémie de coronavirus. A l’heure où j’écris ces lignes, nous ne savons absolument pas comment va évoluer la situation sanitaire, ni si les frontières seront rouvertes ou non. Nous avons jusqu’au 4 mai pour prendre notre décision, date à laquelle nous devrons déposer notre demande de visa à Paris. En attendant, on ne se décourage pas et Gérard continue l’apprentissage de la langue d’arrache-pied ! Au pire, la découverte de ce fabuleux pays sera reportée de quelques mois, le temps que l’épidémie soit enrayée…


Formalités administratives & visa

Comme pour la Russie et la Mongolie, un visa est nécessaire pour entrer dans le pays, visa qui doit être arrangé au préalable (pas de délivrance aux frontières, sauf pour ceux qui font une courte escale en avion).

Le visa de tourisme autorise en général un séjour de 30 jours, simple ou double entrée. Il est possible de prolonger ce visa sur place d’autant de jours en se rendant au PSB (Bureau de la Sécurité Publique). Bien se renseigner sur les modalités car cette prolongation n’est pas automatique et est soumise à la présentation de divers documents. En cas de visa double entrée, attention à ne pas prolonger le titre lors du premier séjour parce que dans ce cas la seconde entrée est automatiquement annulée (car c’est un nouveau visa qui est délivré rendant le premier caduque). Enfin, il faut bien faire la différence entre la durée de validité du visa (c’est-à-dire la période durant laquelle on peut entrer en Chine) et la durée de séjour autorisée sur place.

Par exemple, dans notre cas, nous ferons une demande de visa double entrée à Paris le 4 mai. En toute logique, les services consulaires devraient nous délivrer un visa valide 90 jours, avec deux séjours possibles de 30 jours chacun. Ainsi, nous pourrons effectuer un premier séjour du 28 juin au 22 juillet, suivi d’un second séjour à partir du 1er août, après notre passage à Hong-Kong (qui, bien que chinoise n’est pas régie par les mêmes règles administratives et est considérée comme un territoire « étranger »). Pour cette seconde entrée, il ne restera qu’un jour de validité sur notre visa, c’est à dire un jour pour effectuer la seconde entrée. Ensuite, comme nous avons l’intention de rester jusqu’au 17 septembre – et donc de dépasser de 17 jours l’autorisation accordée par la visa – nous ferons une demande de prolongation auprès du PSB de Lijiang où nous avons prévu de rester quelques jours pour effectuer la formalité.

On l’aura compris, si on veut optimiser son temps de séjour en Chine sans trop de tracas administratifs, mieux vaut avoir une feuille de route bien précise en tête !

Les pièces à fournir

  • Passeport valide 6 mois après l’expiration du visa et possédant au moins 2 pages libres.
  • Photocopie du passeport (page comportant les informations d’identité).
  • Original de l’attestation d’assurance couvrant le séjour en Chine. Avant d’acheter une nouvelle garantie pour ce voyage, vérifier si sa propre assurance fournit le papier demandé (par exemple celles de la carte Visa Premier ou encore InterMutuelle Assistance offrent le service).
  • Formulaire à remplir en ligne, à imprimer puis à signer. Prévoir un bon moment, il y a de nombreuses infos à renseigner : n° de carte d’identité en plus de celui du passeport, état-civil complet des parents et des enfants, parcours universitaire, revenus annuels après impôts, langues parlées, pays visités les 5 dernières années, itinéraire en Chine avec adresses précises des hôtels – mais bizarrement, on ne peut inscrire que cinq étapes différentes – villes d’entrée / sortie du pays (avec quartier précis du point de passage !), adresse de l’employeur (ou ex-employeur), nom et téléphone du supérieur hiérarchique (ou ex), etc… Bref, un moment savoureux à passer ! Ne pas oublier de noter la référence du formulaire pour pouvoir y revenir plus tard.
  • Photo d’identité couleur récente sur fond blanc, 3.3 x 4.8 (taille pas vraiment standard mais qui s’obtient facilement avec PhotoFiltre), numérisée et à insérer dans le document en ligne. En cas de problème, apporter la photo au centre des visas qui se chargera de la manœuvre. Bien respecter les exigences de format (taille de l’image, distance entre les oreilles, largeur de la tête…) pour ne pas voir sa demande rejetée. Le plus difficile est d’obtenir un fond bien blanc, mais on y parvient en bidouillant un peu le cliché dans PhotoFiltre !
  • Réservation de billets d’avion AR et d’hôtels. Je suppose que les billets de train sont aussi acceptés puisque dans le formulaire il est demandé de préciser le numéro du train emprunté…
  • Itinéraire détaillé prévu pour le séjour.
  • Attestation de ressources (fiches de paye, titres de pension de retraite, relevés bancaires…). Mieux vaut fournir plus de pièces justifiant que l’on a les moyens financiers de voyager dans le pays que pas assez !
  • Frais consulaires, 126€ à payer en CB le jour du retrait du visa.

La marche à suivre

Une fois les pièces à fournir réunies et le questionnaire rempli, il faut prendre rendez-vous au Centre de visas chinois à Paris ou à Marseille pour le dépôt du dossier. Compter 6 jours ouvrables avant d’obtenir le visa. Possibilité également de faire établir le visa aux consulats de Lyon ou Strasbourg.

  • La présence de tous les requérants âgés de 14 à 70 ans est obligatoire car une prise d’empreinte biométrique doit être faite.
  • Possibilité d’opter pour le retour du passeport par voie postale (prévoir 10 jours ouvrables en plus et des frais supplémentaires).
  • Pour des projets requérant un visa plus long ou des conditions particulières, s’adresser au Centre des Visas afin d’obtenir des conseils personnalisés. L’accueil (par téléphone) y est charmant, et les réponses aux questions bien avisées.

Arriver en Chine par voie terrestre

Dans ce paragraphe, je ne détaille que nos parcours prévus pour ce voyage, mais il est aussi possible d’arriver dans le pays en train via la Russie, le Vietnam ou le Kazakhstan, et en bus via le Laos ou Macao. Enfin, des liaisons maritimes existent avec le Japon et la Corée du Sud.

Depuis la Mongolie

A l’origine, je pensais que l’on quitterait Ulan Bator à bord d’un train local jusqu’à Zamiin-Uud, et de là, après avoir passé la frontière en Jeep, on aurait pu enchainer avec un bus pour Beijing. Le problème, c’est qu’il est impossible de réserver ces connexions, et pour obtenir le visa mongole tout comme le visa chinois, on doit absolument présenter un billet de sortie et un d’entrée. On a donc modifié nos plans…

Le plus simple, alors, est d’emprunter l’un des quelques trains internationaux qui assurent la liaison directe entre Ulan Bator et Beijing. Ce sera donc beaucoup plus cher, et certainement moins drôle, mais on n’a guère d’autre choix. On embarquera donc dans le train #4 qui part d’Ulan Bator chaque dimanche matin à 7h30, pour gagner Beijing le lendemain après-midi, à 14h35. Il n’y a pas de 3ème classe sur ce parcours, et une couchette en 2nde revient à 150€ avec Discover Mongolia ou avec Mongolia Train Tickets. L’agence francophone Horseback Mongolia propose également la liaison pour 190€, un bon plan pour ceux qui rechignent à traiter dans la langue de Shakespeare. Pour en savoir plus sur les conditions de voyage, consulter l’excellent site Man in seat 61 dédié au monde ferroviaire. Une bible…

Pour info, voici quelques liaisons vers la Chine au départ de la Mongolie :

  • Train #24 Ulan Bator / Beijing, départ jeudi à 7h30, arrivée J+1 à 14h35 (ce train roule également soit le vendredi, soit le samedi en été)
  • Train #4 Ulan Bator / Beijing, départ dimanche à 7h30, arrivée J+1 à 14h35
  • Train #22 Ulan Bator / Erlian, départ dimanche, lundi, jeudi, vendredi à 20h45, arrivée J+1 à 10h25
  • Train #34 Ulan Bator / Hohhot, départ lundi, vendredi 20h45, arrivée J+1 à 21h58

Depuis Hong-Kong

Des trains fréquents relient la gare ferroviaire de Hong-Kong West Kowloon à celle de South Guangzhou, en Chine. Le voyage dure une heure, et coûte environ 30€. Il est conseillé de réserver son billet sur internet avec l’un des sites suivants : Trip.com, Circuits Chine, Voyages Chine (la version française de China Highlights) ou Travel China Guide (section liaisons internationales).


Quitter la Chine par voie terrestre

Dans ce paragraphe, je ne détaille que nos parcours prévus pour ce voyage, mais il est aussi possible de quitter le pays en train vers la Russie, la Mongolie ou le Kazakhstan, et en bus vers le Laos ou Macao. Enfin, des liaisons maritimes existent avec le Japon et la Corée du Sud.

Vers Hong-Kong

Venant de Xian, le plus simple pour nous, si on emprunte le TGV, est de récupérer la connexion internationale à South Guangzhou ou North Shenzen. De ces deux gares partent des trains fréquents pour Hong-Kong West Kowloon. Depuis South Guangzhou, le voyage dure une heure, et coûte environ 30€ et depuis North Shenzen, compter seulement 20mn pour 10€. Prévoir une commission pour chaque billet d’environ 5€. Il est conseillé de réserver son billet sur internet avec l’un des sites suivants : Trip.com, Circuits Chine, Voyages Chine (la version française de China Highlights) ou Travel China Guide (section liaisons internationales). L’autre possibilité est d’arriver à la gare de Shenzen par train lent, et de là, franchir la frontière à pied pour rejoindre le MTR East Rail qui rejoint Kowloon à Hong-Kong. On hésite encore sur l’option que l’on choisira…

Vers le Vietnam

Le train direct qui reliait la Chine au Vietnam, de Kunming à Hanoi, n’existe plus. Il faut donc désormais emprunter le train 8701 qui relie Nanning à Hanoi. Il y a un départ quotidien à 18h10 qui arrive le lendemain matin à 5h35, à Hanoi Gia Lam, une gare située à 6km du centre-ville. Compter environ 40€ en couchette molle (la seule classe existante) pour ce trajet. Résa auprès de Circuits Chine, Voyages Chine (la version française de China Highlights) ou Travel China Guide.

Une fois de plus, les exigences du visa chinois nous imposent cette connexion précise car c’est la seule que nous pouvons réserver, ce qui nous permet de fournir l’attestation de sortie obligatoire. Le hic, c’est que nous ne pouvons pas entrer au Vietnam par ce poste frontière avec un e-visa ! De plus, pour réserver le billet de train, le visa vietnamien est exigé. Nous devrons donc obtenir un visa classique avant le départ, facturé bien plus cher – 85€ pour 30 jours – que le e-visa à 30€. Seuls points positifs :  on peut demander ce visa jusqu’à un an avant l’entrée dans le pays, et il peut être délivré sous forme « volante », c’est à dire sans nécessité de se déplacer ni d’envoyer le passeport à l’ambassade.


Se déplacer en train en Chine

Sans hésitation, le train sera notre principal moyen de transport pour sillonner le pays. Le réseau est très bien développé, et maintenant, on a même le choix entre des trains « lents » – comprenez « ancienne génération », avec couchettes – et des trains à grande vitesse qui traversent la Chine en une douzaine d’heures ! Pour des raisons économiques – les TGV sont relativement onéreux – on mixera les deux formules au gré des déplacements.

En vrac, quelques infos glanées au fil des blogs consultés, pour voyager sereinement en train en Chine :

  • Mieux vaut réserver son billet au préalable par internet. Trip.com, Circuits Chine , Voyages Chine (la version française de China Highlights) ou encore Travel China Guide proposent le service de réservation moyennant une petite commission d’environ 5€ par billet. Attention à bien renseigner son identité / n° passeport sans aucune faute car la moindre erreur entraine un refus d’embarquement.
  • Les places sont ouvertes à la vente deux mois avant le départ, mais à l’exception de Trip.com, les autres agences peuvent anticiper la réservation. En période de rush – Golden week en octobre, Nouvel an chinois et vacances d’été – mieux vaut réserver plusieurs semaines à l’avance si on veut être sûr de voyager à la date prévue.
  • Les billets « papier » peuvent être mis à disposition à la gare ou à l’hôtel (prévoir pour cette dernière option une nouvelle commission). Ils sont indispensables car les e-billets n’existent encore pas.
  • Dans les trains « lents », il existe deux classes pour les couchettes (couché dur avec 6 lits dans le compartiment / couché mou avec 4 lits) et deux classes pour les fauteuils (assis dur et assis mou), ce qui, grosso modo, équivaut à nos 2nde et 1ère classes. Avec nos gabarits d’Européens – ce qui ne signifie pas que nous sommes gros ! – nous privilégierons les couchettes molles pour un meilleur confort.
  • Avant de se rendre à la gare, bien vérifier la station de départ : la plupart des villes possèdent plusieurs gares souvent très éloignées du centre-ville, ce qui nécessite d’anticiper son transport pour arriver à l’heure.
  • Il est nécessaire d’arriver à la gare une bonne heure avant le départ du train. Comme à l’aéroport, les bagages sont passés au scanner, mieux vaut donc éviter de transporter son Opinel ou tout autre objet susceptible d’être confisqué ! Au pire, l’objet du délit peut être envoyé à nos frais, en fret, à la gare destination. Après avoir passé les contrôles de sécurité – présentation du passeport et du billet – il suffit de trouver la porte qui mène à la salle d’embarquement où se déroule l’attente.
  • Mieux vaut éviter de voyager avec de gros bagages car il y a peu de place pour ranger son sac. D’ailleurs, le poids maximum autorisé est de 20kg par personne.
  • Prévoir de quoi boire  – sachets de thé, eau minérale – et manger – biscuits, noodles – sachant que de l’eau chaude est à disposition dans chaque wagon.
  • Ne pas oublier d’emporter un rouleau de papier toilette, il n’y en jamais dans les trains chinois !
  • Consulter la page d’infos de Voyages Chine qui, en plus des horaires, donne de bonnes infos sur la question.

Côté tarifs, on les trouve plutôts abordables au regard du nombre de kilomètres parcourus. Quelques exemples (auxquels il faut toujours rajouter la commission) :

  • Beijing / Datong, train lent, durée 6h30, 8€ en siège dur
  • Beijing North / Datong South, TGV, durée 2h20, 22€ en fauteuil 2nde classe
  • Pingayo / Xian, TGV, durée 3h10, 20€ en fauteuil 2nde classe
  • Xian / Guangzhou, train lent, durée 27h, 112€ en couchette molle
  • Xian North / Guangzhou South, TGV, durée 7h40, 108€ en fauteuil 2nde classe
  • Xian / Shenzen, train lent, durée 29h20, 100€ en couchette molle
  • Guangzhou South / Yangshuo, TGV, durée 2h30, 21€ en fauteuil 2nde classe
  • Guilin West / Leshan, TGV, durée 5h, 50€ en fauteuil 2nde classe
  • Chengdu East / Kunming South, TGV, durée 6h, 66€ en fauteuil 2nde classe
  • Kunming South / Dali, TGV, durée 2h, 20€ en fauteuil 2nde classe
  • Lijiang / Dali, train lent, durée 2h/2h30, 7€ en fauteuil mou
  • Kunming South / Nanning, TGV, durée 4h, 35€ en fauteuil 2nde classe

Se déplacer en bus en Chine

En l’absence de train, nous prendrons le bus ! Et c’est principalement dans le Shanxi, le Guangxi et le Yunnan que nous utiliserons ce moyen de transport. Contrairement aux liaisons ferroviaires, dénicher un horaire et réserver la connexion est assez difficile. Le site China Bus Guide donne toutefois un bon aperçu des possibilités, et je pense que nous effectuerons certaines résas via sa plateforme. Bien sûr, les trajets sont parfois un peu longuets mais comme les tarifs sont très peu chers, cela compense l’inconvénient !


Bon à savoir

  • Argent / Taux de change : 1€ = 7.70¥ & 10¥ = 1.35€ au 26/02/2020
  • Climat (lors de notre passage) :
    • Beijing : 22°C / 31°C en juillet – 10 jours de pluie par mois
    • Xian : 22°C / 32°C en juillet – 7 jours de pluie par mois
    • Guilin : 25°C / 33°C en août – 22 jours de pluie par mois
    • Chengdu : 22°C / 30°C en août – 11 jours de pluie par mois
    • Dali : 16°C / 25°C en août – 20 jours de pluie par mois
    • Kunming : 16°C / 24°C en septembre – 23 jours de pluie par mois
  • Jours fériés : 1er janvier (Nouvel An) et par extension jusqu’au 3 janvier inclus, 7 jours pour le Nouvel An chinois (fête mobile tombant entre la fin janvier et le début mars), 4 avril (Festival Qingming / nettoyage des tombes), 1er mai (Fête du Travail) et par extension jusqu’au 3 mai inclus, 4 jours pour le Festival des bateaux- dragons (fête mobile tombant en juin), 1er octobre (Fête Nationale) et par extension jusqu’au 7 octobre inclus.
  • Hébergement : hors Beijing et Chengdu où j’ai absolument souhaité réserver hébergement de « charme », il est assez facile de trouver une chambre double avec salle de bain privée à moins de 30€ la nuit. Nous avons réservé toutes nos nuitées via la plateforme de Booking.com, et la fourchette des prix s’étale entre 8€ (à Dali) et 62€ (à Beijing), soit une moyenne par nuit de 24.50€ pour deux. Pour ceux qui préfèrent des hébergements moins chers, on trouve aussi de nombreux lits en dortoir et / ou des chambres avec sanitaires partagés.
  • Guides utilisés : Guide numérique Lonely Planet Chine, Guide Vert Chine
  • Heure : il n’y a qu’un seul fuseau horaire en Chine, donc tout le pays est à la même heure. Pratique ! Il n’y a pas de changement d’heure été / hiver dans le pays.
    • Paris 12h => Beijing 19h (en hiver) / 18h (en été)
  • Santé et vaccins conseillés : DTPolio, Hépatite A & B, Typhoïde, rage, encéphalite japonaise et éventuellement grippe. Hors période hivernale, vaccin encéphalite à tiques conseillé pour les randonneurs (dans le nord du pays). Prendre ses médicaments habituels car beaucoup de contrefaçons dans le pays. L’eau du robinet n’est pas potable, ne boire que de l’eau filtrée ou minérale. Prévoir un masque anti-pollution (surtout en hiver dans les grandes villes, à acheter sur place). S’il y a un vaccin contre le coronavirus mis au point avant notre départ, nous nous ferons « piquer » !
  • Électricité : 220V – Il y a 3 types de prises : A, C, I. Un adaptateur est donc nécessaire.
  • Visites et musées : il y a parfois un tarif « senior » réservé aux plus de 60/65 ans. Savoir s’il s’applique ou non aux étrangers est une autre question ! Dans le doute, toujours avoir son passeport sur soi comme preuve d’âge – de toute façon, ce document d’identité est souvent exigé pour entrer dans les sites. En préparant nos visites, on a noté que le prix des entrées dans les sites était relativement onéreux, entre 5€ et 30€ par personne. On a donc prévu un gros budget visite !  Certains sites très prisés, comme la Cité Interdite à Beijing, exigent que le billet soit réservé et acheté au préalable sur internet. Bien se renseigner pour éviter toute déconvenue ! A l’inverse, de nombreux musées d’Etat sont libres d’accès, sur présentation du passeport et dans la limite de certains quotas : il faut donc arriver tôt pour être sûr d’entrer.
  • Communications, wifi & cartes SIM :
    • le wifi est disponible dans presque tous les hôtels et auberges.
    • Avec le forfait Free à 20€, 25Go de data par mois sont inclus dans l’offre et utilisables en Chine (mais attention les appels et les SMS sont en sus).
    • Il est aussi possible d’acheter une carte SIM prépayée pour les communications locales et le data. China Mobile et China Unicom propose ce type de produit. La présentation du passeport est obligatoire pour activer la carte. Il peut être intéressant de prendre une carte qui couvre également Hong-Kong – et Macao – ce que le forfait Free n’offre pas.
    • Enfin, il ne faut pas oublier que les services Google – dont gmail, les cartes, le moteur de recherche, le Drive… – tout comme les applications Facebook, Skype, YouTube, Twitter et WhatsApp ne fonctionnent pas en Chine. Il faut donc impérativement équiper ses appareils – smartphone, tablette, ordinateur – d’un VPN, et ce AVANT le départ ! Je ne me suis pas encore penchée sur la question mais il semblerait que les VPN gratuits soient peu efficaces. Quand j’aurai effectué mes recherches, j’indiquerai ici pour quel VPN on a opté.
    • Télécharger WeChat, l’application de messagerie la plus utilisée en Asie : pratique pour communiquer, même si le VPN est en carafe !
  • Blogs et sites utiles :
    • Voyages Chine, une agence locale qui propose des circuits, des billets de trains et de nombreuses infos sur le pays. Le site est en partie traduit en français.
    • Travel China Guide, encore une agence locale qui vend billets de train, tours et fournit une foule de renseignements pratiques.
    • Circuits Chine, encore une agence locale dont le site est disponible en français. Là aussi, on trouve des billets de trains, des circuits et des conseils de voyage.

Combien de temps ? Quand ? Où ?

1er séjour : 23 jours / 24 nuits, du 28 juin au 22 juillet 2020

  •  Entrée en Chine via la Mongolie, par train #4
  • Beijing (5 jours / 6 nuits) : Parc du Temple du Ciel, Place Tiān’ānmén, Dashilan Street, Musée national de Chine, Temple des Lamas, Temple de Confucius, balade dans les Hutongs, Wanfujing Street, Cité Interdite, Parc Jǐngshān, Parc Běihǎi, Palais d’Eté, Musée d’Art de Chine
  • Train Beijing North / Datong South, durée 2h20
  • Datong (3 jours / 4 nuits) : Grottes de Yúngāng, Mur des neuf dragons, Temple Huáyán, Monastère suspendu Xuánkōng Sì
  • Bus Datong / Wutaishan, durée 4h
  • Wutaishan (3 jours / 4 nuits) : Temple Nánshān, Pic Púsà, Temple Xiǎntōng, Temple Tǎyuàn, Bodhisattva / Monastère Pusading, Temple du Pic Dàiluó, balades à pied
  • Bus Wutaishan / Pingyao, durée 5h
  • Pingyao (3 jours / 4 nuits) : balade vieille ville, Résidence de la Famille Qiao
  • Train Pingyao / Xian, durée 3h10
  • Xian (4 jours / 3 nuits) : balade dans le quartier musulman, Grande Mosquée, Tour de la Cloche, Tour du Tambour, balade sur les remparts, Musée de la Forêt de Stèles, Parc de la Petite Pagode de l’Oie sauvage, Musée de Xian, Musée d’Histoire du Shanxi, Grande Pagode de l’Oie sauvage, Armée des Soldats de Terre cuite
  • Train lent Xian / Shenzen, durée 29h soit 2 (courtes) nuits / 1 jour
  • Sortie vers Hong-Kong et passage de la frontière à pied

2ème séjour : 47 jours / 46 nuits, du 1er août au 16 septembre 2020

  • Entrée en Chine via Hong-Kong par le train
  • Train Guangzhou South / Yangshuo, durée 3h
  • Xingping (4 jours / 5 nuits) : bamboo boat, balades à pied dans les environs, Fishing village, Yangshuo, balade à vélo ou en scooter
  • Shuttle touristique Xingping / Dazhai, durée 5h
  • Dazhai (1 jour / 2 nuits) : balade à pied dans les champs de thé
  • Bus Dazhai / Guilin, durée 3h
  • Guilin (1 jour / 2 nuits) : balade ville, parcs
  • Train Guilin West / Leshan, durée 5h + bus local Leshan / Emeishan, durée 1h
  • Emeishan (4 jours / 5 nuits) : randos à la journée dans le site, Grand Bouddha de Leshan
  • Train Emeishan / Chengdu South, durée 1h10
  • Chengdu (5 jours / 5 nuits) : balade centre ville et Qintai Lu, Temple du Bélier vert, Temple Wénshū, Parc du Peuple, Kuanzhai Alley, Centre d’élevage et de recherche du Panda géant, Sichuan Museum, Chaumière de Du Fu, balade à pied au Qīngchéng shān
  • Train Chengdu East / Kunming South / Dali, durée 9h30 + taxi Dali / Shaxi, durée 2h30
  • Shaxi (4 jours / 5 nuits) : balade vieille ville, marché du vendredi, Temple Xìngjiào, Pavillon des Trois Terrasses, Shibaoshan et les Grottes du Mont du Trésor de pierre, Temple Bǎoxiāng, balade à vélo dans la campagne
  • Bus Shaxi / Jianshuan / Shangri-La, durée 6h
  • Shangri-La (2 jours / 3 nuits) : balade vieille ville, Monastère Sōngzànlín, Temple Guīshān, Moulin à prières Zhùangjīng Tǒng
  • Bus Shangri-La / Lijiang, durée 4h
  • Lijiang (5 jours / 6 nuits) : balade vieille ville, Résidence de la famille Mu, Marché Zhongyi, Bassin du Cheval-dragon blanc, Pavillon du Souvenir, vieille ville de Shuhe, vieille ville de Baisha, Parc de l’Etang du Dragon noir, Monastère du Pic de Jade
  • Train Lijiang / Dali, durée 2h30
  • Dali (5 jours / 6 nuits) : balade vieille ville, Musée de Dali, Trois pagodes et Temple Chongsen, villages de Shāpíng, Zhoucheng et XǐZhōu, balade sur le chemin de la ceinture de Jade, Temple de Gantong, Temple Zhōnghé, balade sur les bords du lac Erhai
  • Train Dali / Kunming South, durée 2h
  • Kunming (6 jours / 7 nuits) : Temple Yuántōng, Parc du lac d’Émeraude, Marché aux fleurs et aux oiseaux, Pharmacie Fu Lin Tang, Mosquée Nánchéng, Monts de l’Ouest, Temple des Bambous, Golden Temple, Stone Forest
  • Train Kunming South / Nanning, durée 4h30
  • Sortie vers le Vietnam par le train de nuit Nanning / Hanoi